Alliance avec Dieu

17/10/2017

J’établirai mon alliance avec toi et tu sauras que je suis l’Éternel… Je te pardonnerai tout ce que tu as fait.
Ézéchiel 16.63

Oui, Dieu veut traiter une alliance avec l’homme. Les prophètes ont rappelé sans cesse que Dieu a fait alliance avec Abraham, Isaac, Jacob. Dieu a fait alliance avec le peuple d’Israël. La bonne nouvelle c’est qu’il veut faire alliance avec tous les hommes et toutes les femmes. Plus important encore : c’est avec vous, personnellement qu’il veut faire alliance. Une alliance de paix, d’amour. Elle est possible parce que Jésus a donné sa vie sur la croix pour que toutes nos fautes puissent être pardonnées. Même, déclare-t-il, elles pourront être oubliées.
Il y a cependant une condition : croire ce qu’il dit, croire ce qu’il a fait. Prenons la peine de méditer ses paroles en le priant de nous accueillir. Dieu se laisse trouver si nous le cherchons de tout notre cœur. Jésus a dit : Demandez et l’on vous donnera, cherchez et vous trouverez, frappez et l’on vous ouvrira.1
Si vous faites ainsi, ne restez pas isolé, mais recherchez la présence de chrétiens qui vous rendront témoignage de ce que Dieu a fait pour eux parce qu’ils ont cru à son accueil. Vous en serez bénis.

Francis Bailet

1 Luc 11.9

__________________
Lecture proposée : Livre du prophète Ézéchiel, chapitre 36, versets 25 à 28.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Confiance, Dieu et nous Tags:

Parabole d’une poupée sale

16/10/2017

Venez et discutons ! dit l’Éternel. Même si vos péchés sont couleur cramoisie, ils deviendront blancs comme la neige ; même s’ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront clairs comme la laine.
Ésaïe 1.18

L’écrivain Gustave Thibon raconte l’histoire d’une petite fille qui n’a pour jouet qu’une poupée, sale et mutilée. Quelqu’un lui dit : « Comme ta poupée est laide ! » La petite prend alors la poupée, la serre contre elle, la couvre de caresses, lui donne un baiser. Puis, la tendant à son interlocuteur, elle dit : « Maintenant, elle est belle ! »
N’est-ce pas comme une parabole de notre situation devant Dieu, depuis la rupture de nos relations avec lui en Éden ? Rupture qui nous a fait devenir des mutilés spirituels !
Mais pour nous aussi, il reste un espoir ! Dieu ne s’arrête pas non plus à la laideur morale de nos péchés. Il se révèle compatissant, lent à la colère, riche en bonté.1 Et il s’emploie à nous faire revenir à lui, par la parole des prophètes et des apôtres.
Ils ont attesté la venue du Christ, s’offrant en sacrifice, afin de nous faire grâce de toutes nos fautes, si du moins nous les lui avouons et voulons nous en détourner.
Dieu, tel le père du fils prodigue et égaré, se tient au bout du chemin, les bras ouverts pour nous serrer contre son cœur.
Comme la fillette a pu dire « Maintenant, elle est belle ! », nous paraîtrons à ses yeux purifiés de tout péché. Tel est son regard de grâce sur nous…

Reynald Kuffer

1 Exode 34.6

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 15, versets 11 à 32.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Grâce, Qui est Dieu Tags:

“Sondage d’opinion”

15/10/2017

« Ta parole est la vérité », dit Jésus.
Jean 17.17

David, roi d’Israël (en l’an 1000 avant Jésus-Christ) : « Ta Parole est une lampe à mes pieds et une lumière sur mon sentier »1.
Paul, apôtre (1er siècle après Jésus-Christ) : « Toute l’Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, réfuter, redresser et apprendre à mener une vie conforme à la volonté de Dieu. »2
Jean, l’apôtre : « Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu. »3
John Flavel (1630-1691), prédicateur : « Les Écritures nous enseignent la meilleure manière de vivre, la plus noble de souffrir et la plus paisible de mourir ».
Abraham Lincoln (1809-1865), président des USA : « Ce grand livre de Dieu est le don le meilleur que Dieu ait jamais fait à l’homme ».
David Livingstone (1813-1873), explorateur : « Tout ce que je suis, je le dois à Jésus-Christ, révélé à moi dans son divin Livre ».
Charles Spurgeon (1834-1892), prédicateur : « La centième fois que j’ai lu la Bible, je l’ai trouvée infiniment plus belle que la première fois ».
Jean-Paul Kaufmann, ancien otage au Liban : « La lecture de la Bible avec des yeux neufs m’a permis de découvrir un ouvrage proprement révolutionnaire. Elle a constitué pour moi pendant ma captivité un réconfort permanent ».
Et vous, que dites-vous de la Bible ?

Françoise Lanthier

1 Psaume 119.105 2           2 Timothée 3.16           3 Apocalypse 19.9

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 8, versets 19 à 21.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Bible, Parole de vie Tags:

On n’en parle pas

14/10/2017

Prépare-toi à la rencontre de ton Dieu.
Amos 4.12

Madeleine Delbrêl disait : « Les savants sont un peu enfants : ils croient toujours tuer la mort. Ils tuent les façons de mourir : la rage, la variole. La mort, elle, se porte bien. »
En effet qui ne connaît pas dans son entourage ou sa famille, des décès par cancer, AVC, maladie orpheline…
Alors que je rédige ce texte, les Français et le monde entier sont encore sous le choc des attentats au Bataclan et aux terrasses de café à Paris. Tous les jours, les médias nous parlent de multitudes de morts à cause de guerres, de meurtres, d’accidents. La mort, en effet, “se porte bien”.
On pourrait donc croire que la mort est un sujet facilement abordé. Peut-être quand il s’agit de la mort des autres, et plus volontiers encore si ces autres nous sont étrangers.
Mais parler avec ses connaissances de notre propre mort, cela ne se fait pas. C’est un sujet qui met mal à l’aise, comme si, par notre silence tacite, nous la tenions à distance. Pourtant, c’est le sort qui attend tout un chacun.
L’apôtre Paul dans ses déplacements missionnaires a souvent été confronté à elle. Il en parlait volontiers. Il a même pu affirmer : Christ est ma vie et la mort m’est un gain.1
Celui qui croit en Jésus qui a offert sa vie pour le sauver, peut envisager sa propre mort avec l’assurance que, malgré l’inconnu qu’elle représente, elle sera finalement un gain.

Elfriede Eugène

1 Philippiens 1.21

__________________
Lecture proposée : Actes des Apôtres, chapitre 7, versets 54 à 60.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Inquiétude, Mort Tags:

Vendredi treize

13/10/2017

Dieu leur envoie une puissance d’égarement pour qu’ils croient au mensonge afin que soient jugés ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais ont pris plaisir à l’injustice.
2 Thessaloniciens 2.11-12

Les uns achètent des billets de loterie le vendredi treize ; d’autres refusent de se trouver treize à table. Treize, un porte-bonheur ou un porte-malheur ?
J’ai été consterné d’apprendre que le vol de l’avion que devait prendre aujourd’hui, vendredi treize, un être cher a été supprimé. Je suppose que le nombre de gens qui n’avaient aucune crainte était trop restreint pour justifier le vol.
Mais il y a plus : bien des hôtels n’ont pas de chambre 13 et certaines rues n’ont pas de maison portant ce numéro !
Je ne vous apprendrai rien si je vous dis que la superstition est partout. Comment expliquer un tel manque de sérieux ? On a mis Dieu au rancart. On n’y croit plus, on est au-dessus de ça, bien sûr ! Alors, il reste à croire à des balivernes.
Le refus de la vérité entraîne la foi au mensonge. La superstition est ce que propose Satan à ceux qui rejettent l’Évangile. Il s’agit d’une puissance occulte dont ils deviennent les esclaves, un aveuglement spirituel qui va croissant.
Mais la bonne nouvelle demeure : il est toujours possible de tourner le dos aux suggestions de l’adversaire de Dieu, de confesser les démarches et les attitudes occultes pour se laisser éclairer par la lumière merveilleuse du Christ.

Richard Doulière

__________________
Lecture proposée : 2ème lettre aux Thessaloniciens, chapitre 2, versets 7 à 12.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Incrédulité, Occultisme Tags: