Archive

Archives pour la catégorie ‘Vieillesse’

Déjà !

28/04/2017
Commenter

J’ai été jeune, j’ai vieilli ; et je n’ai point vu le juste abandonné, ni sa postérité mendiant son pain.
Psaume 37.25

JMJe viens de m’apercevoir subitement qu’il ne me reste plus qu’une année pour lire la série des albums de « Tintin ». En effet, l’auteur de cette bande dessinée, Hergé, la dédiait aux jeunes de sept à soixante-dix-sept ans. Est-ce qu’une année sera suffisante ?
Ce verset me ramène à une première réalité souvent oubliée. Nous vieillissons chaque jour un peu plus, même si nous restons jeunes dans notre tête. C’est le témoignage de beaucoup de personnes autour de moi qui ne réalisent pas leur âge.
Ce texte me permet aussi de constater avec reconnaissance une deuxième évidence : Je n’ai jamais vu le juste abandonné, ni sa postérité mendiant son pain. C’est une réalité dans ma vie : toutes ces années passées n’ont pas été qu’un cortège de journées humainement agréables et faciles. Jusqu’à l’âge de sept ans, ce furent les années de guerre.
En jetant un regard sur ce passé, je rends grâce à Dieu qui ne nous a jamais abandonnés, moi et ma famille. Aujourd’hui la vie est apparemment plus facile, Dieu peut nous apparaître comme moins indispensable, pourtant il faut peu de choses pour que tout notre confort bascule.
Plaçons toujours notre confiance en Dieu, l’Éternel. Il prendra soin de nous en toutes circonstances. Nous constaterons encore combien il est bon et généreux envers nous.

Jack Mouyon

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 6, versets 7 à 13.

 

Categories: Confiance, Vieillesse Tags:

Un puissant soutien

06/11/2016
Commenter

Ta parole est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier.
Psaume 119.105

glasses-928465_640Au fil des années ma vue s’est affaiblie. Aussi dois-je rendre visite tous les six mois à mon ophtalmologiste afin de conserver ce qui me reste de vue à un œil après plusieurs interventions. Il m’arrive très souvent de penser à ma chère mère que je voyais tâtonner, hésiter devant des escaliers, avancer d’un pas toujours hésitant dans la crainte de faire une chute. Je pense aussi à cette magnifique description imagée des effets des années qui passent du livre de l’Ecclésiaste : le temps où ceux qui regardent par les fenêtres sont obscurcis, où les deux battants de la porte se ferment sur la rue…1 Aujourd’hui ce sont mes pas qui ne sont plus assurés. Moi qui prenais la route pour rentrer à la maison après la fin d’une réunion du soir à l’autre bout de la France, j’hésite chaque jour un peu plus à conduire la nuit. Mes phares me paraissent de moins en moins puissants. Dois-je le regretter ?
Dans la vie de tous les jours, nous tâtonnons aussi face aux défis de ce monde. Nous avançons dans la crainte. Merci Seigneur, ta parole est là présente pour guider les pas de ceux qui désirent t’honorer et te glorifier !
« Divine Parole
Qui soutiens ma foi,
Ta clarté console,
Viens briller en moi.
Lorsqu’un voile sombre
S’étend sur mon cœur,
Tu dissipes l’ombre,
D’un rayon vainqueur »2

Jack Mouyon

1 Ecclésiaste 12.6           2 Divine parole, Frances-Ridley Havergal

__________________
Lecture proposée : 2ème lettre de Pierre, chapitre 1, versets 19 à 21.

 

Categories: Confiance, Vieillesse Tags:

Une bonne ou une mauvaise idée ?

12/12/2015
Commenter

Abraham mourut après une heureuse vieillesse, âgé et rassasié de jours.
Genèse 25.8

tree-97986_640Un fou amusait beaucoup son roi. Mais un jour, vexé par ses pitreries, celui-ci jugea que seule la condamnation à mort pourrait laver l’offense. Il fit donc venir son fou et lui dit :
– Tu vas mourir. Mais comme tu m’as fait beaucoup rire, je t’accorde la faveur de choisir comment tu veux mourir.
– Majesté, puisque vous me donnez le choix, j’aimerais mourir de vieillesse.
Le roi, étonné par cet à-propos, donna une suite favorable à sa requête.
Mais est-ce réellement une bonne idée de vouloir mourir de vieillesse ? En fréquentant les maisons de retraite, je me pose souvent cette question. Une amie âgée me disait un jour : « Vieillir, ce n’est pas vraiment une bonne idée. Lorsque Dieu créa l’homme et la femme, il n’avait pas inclus dans son plan la lente altération des corps, la démence sénile, la maladie d’Alzheimer, les rhumatismes déformants. La Bible nous dit que c’est par la désobéissance d’Adam et d’Ève que le péché est entré dans le monde, et avec le péché la mort. »
Personnellement, je n’aime pas vieillir et ma tendance naturelle me porterait plutôt à la nostalgie de mes jeunes années. Mais la Bible me parle aussi de résurrection avec un corps glorieux, grâce à la vie, la mort et la résurrection de Jésus-Christ.
Alors, résolument, j’ai choisi de passer de la nostalgie à l’espérance. Et vous ?

Elfriede Eugène

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre aux Corinthiens, chapitre 15, versets 13 à 26.

 

Categories: L'homme, Vieillesse Tags:

Pas encore

11/12/2014
Commenter

Le dernier ennemi qui sera détruit, c’est la mort…
1 Corinthiens 15.26

Récemment, nous avons visité le « home pour personnes âgées » où ma mère a passé les dernières années de sa vie.
L’une des personnes que nous voulions remercier était une dame d’environ 90 ans. Lors de nos dernières visites, elle était toujours très positive. Cette fois, nous l’avons trouvée assise sur son lit, en train de pleurer.
Nous avons demandé la raison de sa tristesse et elle nous a dit qu’elle se sentait seule. Son corps la faisait souffrir et elle en avait assez de la vie. « Je prie pour que le Seigneur vienne me chercher aujourd’hui. » Après une pause, elle a ajouté : « Non, pas aujourd’hui, mais vendredi, parce que le jeudi ils viennent me couper les ongles et me masser les pieds. » Nous n’avons pas pu nous empêcher de sourire…
Il est normal de lutter pour prolonger la vie – surtout s’il y a quelque chose de positif dont nous pouvons nous réjouir.
Les chrétiens peuvent jouir de la vie et se réjouir de la mort. Ils n’ont pas à en avoir peur. Jouir de la vie parce qu’en Jésus-Christ, elle a un but ; se réjouir de la mort parce que par Lui, elle est engloutie dans la victoire.1
L’apôtre Paul a pu écrire : En effet, selon ce que j’attends et que j’espère vivement, je n’aurai aucune raison d’être honteux… En effet, Christ est ma vie, et mourir représente un gain.2
Est-ce aussi votre assurance ?

Silvano Perotti

1 1 Corinthiens 15.55           2 Philippiens 1.20

________________
Lecture proposée : 1ère lettre aux Corinthiens, chapitre 15, versets 51 à 57.

Categories: L'homme, Vieillesse Tags:

Honneur aux cheveux blancs !

12/09/2010
Commenter

Les cheveux blancs sont un diadème honorifique. Ils couronnent une vie selon la volonté de Dieu.
Proverbes 16.31

Honneur-aux-cheveux-blancsDiadème ? Le mot, un peu désuet, figure cependant dans un rap (du groupe IAM et non de la chanteuse Diam’s). Rappelons qu’un diadème est un riche bandeau souvent orné de diamants. Il est porté comme signe de royauté, de noblesse.

Dans les sociétés dites “primitives”, le vieillard, c’est le sage. Avec toute son expérience, il est la mémoire vivante de son peuple, et à ce titre, il trône à la place d’honneur.

Notre société se veut plus “évoluée”. Le premier cheveu blanc est vécu comme une tragédie ! Certes, le troisième âge souriant est toujours bienvenu. Mais, quand les faiblesses surviennent, quelle est la place accordée aux plus âgés ? N’est-elle pas devenue moins enviable aujourd’hui ?

Et si nous revenions aux valeurs “primitives” de solidarité entre les générations ? Être chrétien, c’est aussi avoir un cœur pour nos aînés, et leur laisser une place d’honneur. C’est voir leurs cheveux blancs comme un signe extérieur de noblesse.

Francis Schneider

—————————————————

Lecture proposée : Livre du Lévitique, chapitre 19, verset 32.

Categories: Choses de la vie, Temps, Vieillesse Tags: