Archive

Archives pour la catégorie ‘Vie nouvelle’

Que faire de cette journée ?

29/08/2017
Commenter

Apprends-nous donc à bien compter nos jours !
Psaume 90.12

Je visite une étable, et je m’amuse à imaginer ce à quoi peuvent bien penser les vaches. Peut-être font-elles mentalement leur planning de cette journée ?
« Tiens, aujourd’hui – comme tous les jours –, je vais manger, me reposer, ruminer, faire un tour au robot de traite, puis encore manger, encore me promener, encore me reposer, encore ruminer, encore me faire traire… tout en mangeant ! »
J’ai attribué une réflexion humaine à des vaches, mais… le comportement animal décrit ne ressemble-t-il pas à celui de tant d’hommes et de femmes ? Leur vie, c’est… consommer !1 Pourtant, notre potentiel n’a rien à voir avec celui des bovins, et nos perspectives sont tellement plus riches :
– Nous ne sommes pas confinés dans un espace fermé, asservis au bon vouloir de notre Maître.
– Nous ne sommes pas non plus soumis sans échappatoire à nos instincts de consommation, car Dieu nous a créés pour aimer, donner, partager.
– Nous sommes des êtres responsables, dotés d’une conscience, appelés à choisir le bien et à rejeter le mal, à nous repentir et à changer.
– Nous n’avons pas comme fin la disparition, mais sommes destinés à la vie éternelle avec Dieu, rendue accessible par la foi au sacrifice du Christ.
Que ferez-vous de cette journée ? De votre vie ? Vous en avez le choix !

Claude Schneider

1 Ils ruminent aussi, s’ils pensent avoir subi une vacherie ou avoir été traités comme des vaches à lait ! 🙂

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Philippiens, chapitre 3, versets 17 à 20.

 

Categories: Oeuvres, Vie nouvelle Tags:

Extrêmement religieux…

18/08/2017
Commenter

J’ai même découvert un autel qui porte cette inscription : « À un dieu inconnu ». Ce que vous révérez ainsi sans le connaître, je viens vous l’annoncer.
Actes 17.23

Si vous vous rendez à Athènes sur la colline de l’Acropole, vous pourrez admirer les vestiges de nombreux temples édifiés en l’honneur d’une multitude de dieux et déesses. C’est à l’Aréopage que l’apôtre a prononcé un discours célèbre. Il avait découvert une inscription : « À un dieu inconnu » ! Il s’y est adressé aux Athéniens pour leur dire : « Ce Dieu que vous révérez sans le connaître, c’est celui que je vous annonce ».
Message d’une grande richesse qu’il faut lire et méditer. Avançant dans son discours, Paul va s’appuyer sur des textes bibliques pour présenter le Dieu de la Bible, celui qui a créé le ciel et la terre : « En lui nous avons la vie, le mouvement et l’être ». Mais il va plus loin : il annonce également la nécessité pour tous les hommes de se repentir. Car, dit-il, Dieu a fixé un jour où il nous faudra comparaître devant lui et rendre des comptes de notre vie. L’apôtre parle alors de la résurrection. Ce mot suscite la moquerie, et les Athéniens cessent de l’écouter.
Lisez la Bible, méditez l’enseignement des prophètes, de Jésus, de Paul pour découvrir le Dieu d’amour qui changera votre vie. Il ne sera plus un inconnu, mais un Dieu de près qui vous donnera paix et joie de vivre dans l’attente de la résurrection.

Francis Bailet

__________________
Lecture proposée : Actes des apôtres, chapitre 17, versets 15 à 34.

 

Categories: Religion, Vie nouvelle Tags:

Belle réparation

23/07/2017
Commenter

Que celui qui dérobait ne dérobe plus ; mais plutôt qu’il travaille, en faisant de ses mains ce qui est bien, pour avoir de quoi donner à celui qui est dans le besoin.
Éphésiens 4.28

Quand j’étais étudiant, je ne connaissais pas encore Jésus comme mon Sauveur. J’aimais alors à la folie les jolis couteaux de poche. Un de mes amis, étudiant en droit, en possédait un qui me plaisait tout particulièrement, si bien qu’un jour je le lui dérobais. Mon ami ne devina naturellement pas où son canif se trouvait.
Bien des années après, lorsque j’étais déjà pasteur à X, je retrouvais ce couteau dans un tas de vieilleries. Je compris alors seulement l’importance de ma faute et je partis immédiatement pour Düsseldorf où mon ancien ami était conseiller d’État. Je lui rendis son canif en confessant ma faute. Il fut d’abord tellement surpris qu’il en demeura muet. Puis il me serra dans ses bras en me disant : « Kunzel, j’avais entendu dire que tu étais devenu chrétien ; je croyais que c’était par folie ou par hypocrisie ; mais je vois maintenant que le christianisme peut réellement faire des hommes nouveaux. » En effet, la Bible l’assure : Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.1

D’après le récit d’Otto Funcke

1 2 Corinthiens 5.17

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Éphésiens, chapitre 4, versets 20 à 32.

 

Categories: Témoignage, Vie nouvelle Tags:

Un chemin nouveau

06/07/2017
Commenter

Je ferai marcher les aveugles sur un chemin qu’ils ne connaissent pas, je les conduirai par des sentiers qu’ils ignoraient ; je changerai les ténèbres en lumière devant eux et je redresserai les passages tortueux. Voilà ce que je ferai, et je ne les abandonnerai pas.
Ésaïe 42.16

Le chemin de la foi est un chemin nouveau sur lequel nous marchons pas à pas, découvrant aujourd’hui ce qui nous était inconnu hier et allant vers un lendemain plein de surprises. Habitués aux cartes routières et aux GPS, nous avons perdu l’audace des aventures vers l’inconnu.
L’équipage de Christophe Colomb avait failli se mutiner dans une telle aventure. Mais Colomb, mû par sa conviction intérieure, notait chaque jour dans son journal de bord : « Avons poursuivi notre route ». Il ne connaissait pas le chemin, mais il le découvrait jour après jour.
De même Dieu veut nous faire découvrir le chemin qu’il a tracé pour nous. Marcher par la foi c’est aller vers l’inconnu avec l’assurance de ne pas être abandonné par Dieu. Marcher par la foi c’est se laisser guider par Dieu, c’est l’assurance d’être éclairé au moment voulu. Marcher par la foi c’est découvrir un chemin nouveau que nous n’avons pas encore fréquenté.
Si vous désirez connaître une vie nouvelle, abandonnez vos vieilles illusions et laissez-vous empoigner par Dieu sur ce chemin nouveau ouvert par Jésus-Christ.

Alain Monclair

__________________
Lecture proposée : Livre du prophète Ésaïe, chapitre 42, versets 13 à 17.

 

Categories: Foi, Vie nouvelle Tags:

L’eau vive

16/05/2017
Commenter

Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et que celui qui croit en moi boive ; car comme dit l’Écriture, des fleuves d’eau vive jailliront de lui.
Jean 7.37-38

human-771601_640Je me rappelle d’une grille sémantique établie en classe avec les élèves. Ce tableau à double entrée déclinait tous les aspects de l’eau dans la nature : source, ru, ruisseau, rivière, torrent, fleuve, lac, mare, étang, lagune, océan… en les répartissant dans les catégories eau vive, eau stagnante et les sous catégories, eau salée, eau douce. Il va sans dire que les eaux vives et douces suscitaient chez les élèves beaucoup plus de commentaires et avaient leur préférence pour des développements en rédaction, en poésie et en arts plastiques.
C’est que l’eau vive a une résonance particulière en nous. Elle est nécessaire à la vie, au maintien d’une bonne santé. Pas d’eau, pas de vie. Les déserts et les planètes autres que la terre en sont l’illustration.
La Bible nous parle souvent de l’eau. Pas juste d’un filet, mais de fleuves d’eau vive. Jésus a dit de lui-même qu’il est cette eau vive. Et, à ceux qui boiront de cette eau, il a promis qu’il en fera couler des fleuves dans leur vie.
Quelle merveilleuse perspective pour ceux qui viennent à lui : cette eau abondante transformera les déserts de leurs vies étriquées ou moroses en contrées fertiles et vivantes !… Rien à voir avec les représentations que la plupart des gens se font de la vie chrétienne.

Elfriede Eugène

__________________
Lecture proposée : Psaume 1.

 

Categories: Nature, Vie nouvelle Tags: