Archive

Archives pour la catégorie ‘Vérité’

Pléonasme ?

25/04/2017
Commenter

C’est pourquoi, renoncez au mensonge et que chacun parle selon la vérité à son prochain.
Éphésiens 4.25

10173786145_7360048c53_mPaul dit-il deux fois la même chose ? Non ! Le mensonge auquel il invite à renoncer, c’est un principe, l’atmosphère créée par le diable, le père du mensonge, et dans laquelle il se meut et plonge notre monde. Le mensonge teinte tout ce qui ne vient pas de Dieu et nous y baignons quasi malgré nous. Y renoncer, c’est refuser de suivre le monde, ses suggestions, ses choix, ses manières de penser.
Alors seulement, nous devenons capables de “dire” la vérité.
Les chrétiens d’Éphèse avaient besoin d’entendre l’injonction. Elle n’est pas superflue pour nous non plus. Il est si facile de travestir la vérité sans nous en rendre vraiment compte.
Nous nous leurrons si nous croyons pouvoir y échapper par la seule volonté d’être honnêtes ou si nous ne cherchons pas la vérité toute simple.
Des incroyants ou des rationalistes agissent dans les affaires du monde avec plus d’honnêteté que bien des chrétiens même authentiques.
L’apôtre Jacques dirait : Il ne doit pas en être ainsi. En effet, c’est à notre droiture, à notre fiabilité que l’on jugera de la valeur du message que nous proclamons.
Mais que l’indignité de certains pseudo-chrétiens ne nous empêche pas de croire en la possibilité d’être vraiment vrais. Car celle-ci est réellement offerte à ceux qui la désirent ardemment et la cherchent dans la foi en celui qui est la Vérité.

Richard Doulière

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Éphésiens, chap. 4, v. 17 à chap. 5, v.2.

Photo Credit: VieuxPortMontreal Flickr via Compfight cc

Categories: Illusions, Vérité Tags:

Et pourtant, il vit !

16/04/2017
Commenter

Il n’est plus ici, car il est ressuscité.
Matthieu 28.6

russia-704842_640L’Évangile commence avec une jeune fille dont l’enfant est appelé : Dieu avec nous1. Il s’achève avec la pleine réalité de cette affirmation. La clé en est ici, en sa mort et sa résurrection.
Que tout est étrange, ce matin après la Pâque !
Quelle idée de mettre une garde devant la tombe du crucifié ! Par crainte des disciples ? Mais ils sont les grands incrédules en ce matin de Pâques !
Des femmes témoignent de la résurrection. Mais ce n’était pas crédible dans le monde d’alors. Pourtant les évangélistes les citent. Soit ils sont les champions absolus de la naïveté, soit ils disent vrai.
Mais alors, s’ils disent vrai, la résurrection est une réalité qui a envahi notre monde. C’est glorieux… ou terrifiant.
La mort, la nôtre, et encore plus celle de Jésus, ne peut être la fin : ce serait l’adieu à la justice. Dans ce cas, rien ne pourrait effacer nos crimes et rien ne pourrait guérir notre désespoir. Ce serait invivable !
Or, voilà que les autorités juives s’efforcent de montrer que la résurrection est un “hoax”, un mensonge créé de toutes pièces. Après tout, accepter qu’on a tort, qu’on a investi sa vie dans une chimère, c’est imbuvable ! Mieux vaut supprimer les preuves du contraire et refuser tout débat. Voilà bien le monde moderne !
L’alternative ? Peser les témoignages, aller aux sources, étudier les faits. La résurrection de Jésus n’est pas une fantaisie. C’est solide comme l’éternité.

Egbert Egberts

1 Matthieu 1.23

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 28.

 

Categories: Résurrection, Vérité Tags:

Démêler le vrai du faux

05/04/2017
Commenter

N’ajoute rien à ses paroles ! Il te reprendrait et tu apparaîtrais comme un menteur.
Proverbes 30.6

question-mark-2110766_640Dans la librairie de ma ville, mon regard tombe sur « L’évangile oublié », un livre dont le bandeau publicitaire précise : « Le texte qui révèle le mariage de Jésus et de Marie-Madeleine ». Les auteurs ont réussi à décoder un manuscrit du 6ème siècle qui, paraît-il, raconte la vraie histoire de Jésus. Marié avec Marie-Madeleine, il aurait eu deux enfants. Il aurait noué des liens avec les hommes politiques de l’Empire romain et… avec l’église de Marie-Madeleine, antérieure à celles établies par l’apôtre Paul !
Depuis 2000 ans, beaucoup de choses ont été dites sur Jésus, des plus farfelues aux plus plausibles. Alors, que croire ? Nous devons nous en tenir à la Bible, Parole de Dieu. De tout temps, de faux prophètes ont annoncé de faux évangiles. Le vrai Évangile, lui, est conforme au texte biblique. Il est le plus beau des messages, celui de l’amour de Dieu qui a envoyé Jésus pour sauver tous ceux qui croiraient en lui. Et on ne peut rien retrancher ni ajouter à ce que Dieu dit, car, avertit Jésus, ce qu’on y ajoute vient du malin1. Ne nous laissons pas tromper, les conséquences en seraient dramatiques. Mais aimons la vérité qui nous conduira au véritable Jésus et au salut éternel.

Françoise Lanthier

1 Matthieu 5.37

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Galates, chapitre 1, versets 6 à 12.

 

Categories: Évangile, Vérité Tags:

Qu’est-ce que la vérité ?

25/01/2017
Commenter

Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi.
Jean 14.6

church-884632_640Jésus affirme je suis la vérité, mais comment le comprendre ? Je vois deux façons principales de saisir cette expression :
– Le Christ dit toujours ce qui est vrai. Aucune trace de mensonge chez lui. Même ses ennemis en ont convenu1. Il est le fils du Dieu qui ne ment point2, l’homme le plus digne de confiance qui n’ait jamais existé !
– La vie de Jésus, ce qu’il est, ce qu’il a fait, manifeste la vérité. Que Jésus soit Dieu fait homme semble impossible, mais c’est la vérité. Qu’il accepte de passer par la mort de la croix, c’est la vérité. Que Jésus ressuscite au bout de trois jours, qu’il soit monté au ciel d’où il reviendra, et qu’il soit le seul sauveur, c’est aussi la vérité. Tout cela nous dépasse, seule la foi permet de l’accepter.
Durant son interrogatoire, Pilate a demandé à Jésus : « Qu’est-ce que la vérité ? » Il l’avait pourtant là, devant lui. Les accusateurs de Jésus avaient affirmé à Pilate que Jésus se disait fils de Dieu. Manifestement inacceptable pour Pilate : il n’en a pas tenu compte et l’a fait crucifier…
Pourquoi ce qui est vrai ne devrait-il être que ce que nous croyons possible ? Oui, Jésus est vraiment la vérité ! Tenons-en compte mieux que Pilate.

Francis Rivère

1 Matthieu 22.16 ; Jean 7.46           2 Tite 1.2

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 1, versets 14 à 17.

 

Categories: Foi, Vérité Tags:

Promesses tenues

11/11/2016
Commenter

Restons fermement attachés à l’espérance que nous reconnaissons comme vraie, car celui qui nous a fait les promesses est digne de confiance.
Hébreux 10.23

silhouette-774835_640Un député disait avec un certain cynisme : « La politique consiste à promettre aux électeurs qu’on leur donnera tout ce qu’ils veulent. Heureusement pour nous, ils ne savent pas ce qu’ils veulent. Alors, quand on est élu, il suffit de leur laisser ce qu’ils avaient déjà, en leur soulignant qu’on ne leur a rien pris. »
Si telles sont les promesses des politiciens (et souvent celles des hommes en général), tout à fait différentes sont les promesses divines. Quelqu’un en a compté plus de trente-deux mille dans la Bible ! Dieu se souvient de ce qu’il a promis, et la Bible dit que ce qu’il a promis, il peut l’accomplir : Dieu n’est pas un homme pour mentir, ni fils d’un homme pour changer d’avis. Ce qu’il a dit ne le fera-t-il pas ? Ce qu’il a déclaré, ne l’exécutera-t-il pas ?1 C’est William Booth, le fondateur de l’Armée du Salut, qui déclarait sur son lit de mort : « Toutes les promesses de Dieu sont vraies, vraies, vraies, mais il faut y croire ! »
La vraie foi ne se fonde pas sur les suppositions que l’on se ferait au sujet de Dieu, mais sur ce que Dieu dit dans sa Parole. Et cela d’autant plus que nous savons que toutes les promesses de Dieu ont trouvé leur accomplissement d’avance en Jésus-Christ.

Lucien Clerc

1 Nombres 23.19

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Romains, chapitre 4, versets 13 à 25.

 

Categories: Promesses, Vérité Tags: