Archive

Archives pour la catégorie ‘Sécurité’

Marcher sur la passerelle

19/02/2017
Commenter

Ne dévie ni à droite ni à gauche. Écarte ton pied du mal.
Proverbes 4.27

sea-1852496_640Nous pouvons observer sur les berges de la Gironde des carrelets : ce sont ces maisonnettes en bois, construites sur pilotis et équipées d’un filet carré, d’où leur nom. Une passerelle relie chaque construction à la rive. Parfois cette passerelle est large, bien sécurisée de chaque côté par du grillage. Mais il arrive qu’elle se réduise à une simple planche, étroite, munie d’une main courante d’un seul côté. Le pêcheur qui l’emprunte a intérêt à faire attention où il pose le pied, surtout si le vent souffle fort. Un manque de vigilance peut entraîner la chute dans la vase, voire la noyade.
Dans nos vies, parfois le vent souffle fort, nous traversons des tempêtes. Le chemin sur lequel nous marchons ressemble à la passerelle du carrelet. Nous avons, nous aussi, intérêt à tenir la main courante qu’est la Parole de Dieu. Dans ces moments difficiles, il est vital pour nous de redoubler de vigilance. Sinon nous courons le risque de « dévier » à droite ou à gauche, c’est-à-dire de faire des choix que nous regretterions plus tard.

Francis Praline

__________________
Lecture proposée : Livre des Proverbes, chapitre 4, versets 20 à 27.

 

Categories: Épreuves, Sécurité Tags:

En sécurité, vraiment ?

30/08/2016
Commenter

Dieu lui dit : Insensé ! Cette nuit même ton âme te sera redemandée ; et ce que tu as préparé, pour qui sera-ce ?
Luc 12.20

person-851209_640Nous aspirons tous à la sécurité : sécurité financière, sécurité de l’emploi, sécurité du couple, sécurité sanitaire… Pourtant rien n’est sûr ici-bas, et aucune police d’assurance ne peut nous prémunir des aléas de la vie. Mais existe-t-il une sécurité concernant l’au-delà ? Il n’est pas étonnant de nous interroger à ce sujet, car Dieu a mis dans le cœur de l’homme la pensée de l’éternité1. On peut malheureusement étouffer cette pensée ou la contourner par de fausses sécurités, comme croire qu’il n’y a ni ciel ni enfer ou que l’on se réincarnera dans une autre vie.
Réfléchir à notre éternité nous amène à pressentir qu’un jugement divin attend les pécheurs que nous sommes. Mais là aussi, beaucoup cherchent à échapper à cette réalité en s’appuyant sur de fausses idées : que Dieu n’existe pas, qu’il est trop bon pour envoyer quiconque en enfer, ou alors que nous sommes assez bons pour mériter le paradis…
Aucune croyance erronée ne tiendra devant Dieu. Seule la vérité de sa Parole (la Bible) subsistera. Les critères divins y sont clairs : seuls ceux qui sont devenus enfants de Dieu par une naissance divine seront sauvés, grâce au sacrifice de Jésus. Oui, c’est uniquement dans les “bras” de Jésus que nous sommes en sécurité, ici-bas et pour l’éternité.

Françoise Lanthier

1 Ecclésiaste 3.11

__________________
Lecture proposée : Psaume49.

 

Categories: Illusions, Sécurité Tags:

Il ne change pas

06/04/2016
Commenter

Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et pour l’éternité.
Hébreux 13.8

imac-338988_640Une panne d’ordinateur nous a pris au dépourvu et nous avons dû changer notre système informatique. J’étais bien désemparée devant ce problème. Comment faire pour retrouver tous nos fichiers enregistrés ? Heureusement, un ami est venu nous dépanner. J’ai constaté que mes connaissances n’ont pas suivi tous les progrès de la technologie : la manière d’installer et de travailler sur les ordinateurs n’est plus la même. Que de changements qui m’insécurisent !
De même, dans le monde qui nous entoure, nous constatons que tout se démode très vite. Tous ces changements qui nous dépassent et nous insécurisent !
Mais Dieu ne change pas, lui, le Père qui est toute lumière et en qui il n’y a ni changement, ni ombre due à une variation1. Et Jésus-Christ demeure le même pour l’éternité. Voilà pourquoi son amour pour moi me rassure et me fortifie au milieu des bouleversements de la vie. Avec Dieu, je peux avancer en toute sécurité. Il est un Rocher inébranlable !
Quand vous vous sentez désemparés et bouleversés, réfugiez-vous vers ce rocher éternel. Venez et placez votre confiance en lui. Il ne changera jamais : bien mieux qu’une valeur sûre !

Martine Fleck

1 Jacques 1.17

__________________
Lecture proposée : Psaume 62, versets 5 à 12.

 

Categories: Dieu, Sécurité Tags:

32 ans sans perdre une vie

23/10/2015
Commenter

Or, la volonté du Père qui m’a envoyé, c’est que je ne perde aucun de tous ceux qu’il m’a donnés, mais que je les ressuscite le dernier jour.
Jean 6.39

captain-550659_640Mousse à 14 ans, Henri Pleuven entame à 24 ans sa longue carrière de capitaine de pêche. Après avoir sillonné les mers les plus dangereuses, il témoigne : « J’ai la chance inouïe de n’avoir jamais perdu une vie en 32 ans. J’ai connu des choses dures, mais toujours gardé mes hommes. J’ai failli perdre un matelot ; s’il était mort, je ne crois pas que j’aurais pu revenir en mer. » Heureux le matelot qui embarque avec un tel capitaine ! Mais ce capitaine de pêche reconnaît qu’il a joui d’une chance inouïe, que tous ses confrères n’ont pas eue.
Jésus, non plus, n’a jamais perdu une seule vie parmi ceux qui se sont confiés en Lui. Mais la sécurité qu’il accorde à ceux qui s’embarquent avec Lui dans l’aventure de la foi ne tient pas à la chance ni au hasard. La sécurité de celui qui s’engage avec Jésus repose sur la volonté du Tout-Puissant, le Père céleste. Le Père a envoyé son Fils Jésus pour sauver tous ceux qui se confient en Lui. Même la mort ne peut pas ravir la vie que Jésus donne, car il a le pouvoir de ressusciter celui qui croit en Lui. Puisque ce divin Capitaine dit : « Je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi »1, n’hésitons pas à nous embarquer avec lui pour la vie éternelle.

Alain Monclair

1 Jean 6.37

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 6, versets 27 à 40.

captain-550659_640

Categories: Jésus, Sécurité Tags:

Comme un cerf qui soupire…

13/08/2015
Commenter

Comme un cerf qui soupire après l’eau des ruisseaux, de même je soupire après toi, ô mon Dieu. J’ai soif de Dieu, du Dieu vivant !
Psaume 42.2

deer-579198_640Ce psaume est écrit par un exilé loin de sa terre, à qui il semble que Dieu est absent, qu’il ne l’entend plus ou qu’il l’ignore. Dans ces versets, on lit soupirs, larmes, sentiment d’abandon, de punition. Et des moqueries : par deux fois, on demande au psalmiste Ton Dieu, où est-il donc ?
J’aime beaucoup ce psaume, car ma vie ces dernières années m’a conduit dans des « exils » successifs loin de plusieurs de ceux qui m’étaient proches. Pour sûr, plusieurs vivent des choses plus éprouvantes que moi. Mais quand les semaines, les mois et les années passent, on a l’impression que les flots nous submergent, que Dieu nous ignore, qu’il est lointain. Pourquoi ? On ne comprend pas.
Alors il reste malgré tout un lieu solide sur lequel se tenir, le rocher de notre salut, Jésus-Christ.
Aussi je fais miennes les paroles du psalmiste : Pourquoi donc, ô mon âme, es-tu si abattue, et gémis-tu sur moi ? Mets ton espoir en Dieu ! Je le louerai encore, mon Sauveur et mon Dieu. Et tout comme lui, j’ai besoin de me le redire par deux fois et même davantage.
Je vous propose de les faire aussi vôtres en cette journée. Approchez-vous de Dieu par la lecture de la Bible et par la prière. Même si elle prend la forme de plaintes ou de lamentations ! Même s’il vous en coûte et que cela vous semble creux, voire inutile, ne lâchez pas, car Lui ne nous lâche jamais !

François-Jean Martin

__________________
Lecture proposée : Psaume 42, versets 1 à 6.

Categories: Épreuves, Sécurité Tags: