Archive

Archives pour la catégorie ‘Science’

Commencement

18/03/2017
Commenter

Au commencement Dieu créa le ciel et la terre. Or la terre était informe et vide.
Genèse 1.1

fire-562851_640Dieu et la science ont trop souvent été considérés comme deux systèmes en constante opposition, source de titres très vendeurs pour la presse scientifique. Chacun connaît au moins deux noms célèbres : Galilée et Darwin.
Le savant Galilée, qui disait contre l’idée en place que la terre tourne, fut forcé de se taire par les autorités religieuses de l’époque. Le naturaliste Charles Darwin, qui proposa la première théorie de l’évolution, provoqua un grand émoi dans les milieux chrétiens.
Pourtant, la Bible et la science s’accordent sur un point : l’univers matériel a eu un commencement. En 1927, le prêtre catholique belge Georges Lemaître a avancé la théorie de l’expansion de l’univers. Deux ans plus tard, en 1929, Edwin Hubble a mesuré plus précisément que les galaxies s’éloignent les unes des autres à une vitesse proportionnelle à leur distance. Imaginez un feu d’artifice quand ça part dans tous les sens à partir d’un point, ou quand un ballon de baudruche éclate. Toutes les galaxies s’éloignent les unes des autres comme si elles nous fuyaient. Elles doivent donc avoir été un jour en un même point de départ. D’où la théorie du Big Bang pour décrire l’origine de l’univers. Mais cette théorie n’élimine pas l’acte de création nécessaire à sa formation.
La science n’explique pas tout : qu’y avait-il avant le Big Bang ? « Au commencement, Dieu », répond la Bible.

Joseph Paladino

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Hébreux, chapitre 11, versets 1 à 3.

 

Categories: Créateur et création, Science Tags:

Vraiment uniques !

16/11/2010
Commenter

Qu’est-ce qu’un être humain pour qu’à lui tu t’intéresses ? Pourtant, tu l’as fait de peu inférieur à Dieu… Psaume 8.5-6

Fin 2007 des chercheurs réussissent à déchiffrer le génome complet d’un individu, celui du biologiste Craig Venter. Plusieurs équipesont décortiqué ses deux jeux de 23 chromosomes, chacun hérité d’un de ses parents. Le résultat est étonnant : « Avec cette publication, nous avons montré que les variations d’un humain à l’autre sont sept fois plus importantes que les estimations antérieures. Nous sommes vraiment uniques au niveau génétique », affirme C. Venter.

La Bible n’a pas attendu les conclusions de ces chercheurs pour le dire. Chaque être humain est unique aux yeux de Dieu, et pas seulement sur le plan génétique. Il a pour chacun d’eux un regard de Père, une pensée d’amour. Il ne nous considère pas comme des fourmis anonymes et insignifiantes à la surface de la terre, mais comme des vis-à-vis avec lesquels il désire entrer en relation. Il nous a créés à son image dans ce but !

Quelle dignité et quelle valeur que celles de l’homme, de chacun d’entre nous, puisque uniques et précieux aux yeux de notre Créateur… Ne l’a-t-il pas prouvé en donnant ce qu’il avait de plus précieux, son Fils unique, afin de rétablir avec chacun de nous la relation brisée par notre péché ? Et de même que nous sommes uniques sous son regard, il attend de chacun de nous une réponse personnelle à son amour.

Bernard Grebille

—————————————————

Lecture proposée : Psaume 8.

Categories: L'homme, Science Tags:

L’homme qui se prend pour Dieu

11/10/2010
Commenter

Dieu fit les animaux de la terre selon leur espèce. Genèse 1.24

Ce jour-là, les « 5 dernières minutes » d’Antenne 2 interviewait Édouard Kac. Dans son livre, il proteste contre les abus commis sur des animaux en laboratoire. Ils ne sont pas des “objets”, écrit-il, mais des “sujets”.

Depuis des décennies, nos savants biologistes peinent pour créer la vie en laboratoire. Sans succès. Aujourd’hui, ils s’attaquent à la question de la transgenèse, la modification génétique d’un organisme. Des victoires ont été remportées dans le domaine botanique, mais essayer de « fabriquer » d’éventuelles nouvelles espèces animales pose des questions d’ordre moral.

Les environnementalistes avertissent : l’homme doit respecter la nature, sinon la survie de l’humanité serait en jeu. Les espèces en voie de disparition – 16 306 menacées ! – inquiètent les biologistes. Ils s’en sentent moralement responsables.

Ce principe de moralité s’applique aussi aux expériences de transgenèse tentées en laboratoire. Les savants ont-ils le droit de se croire Dieu et d’affubler des bêtes de gènes étrangers ?

Il est clair que la croyance (et plus encore la foi) en Dieu, le Créateur, engendre le respect de Sa Création. La reconnaissance de Son existence freine les abus et pousse à honorer ce qu’Il a créé.

Et puis, en contemplant la nature, si merveilleuse, si riche, si variée, n’est-il pas logique de croire en un Créateur.

Pierre Wheeler

—————————————————

Lecture proposée : Livre de la Genèse, chapitre 1, versets 20 à 31.

Categories: Science Tags: