Archive

Archives pour la catégorie ‘Santé’

Visible ou invisible ?

01/03/2015
Commenter

Nous ne perdons pas courage. Et même si notre être extérieur se détruit, notre être intérieur se renouvelle de jour en jour. […] Les réalités visibles sont passagères et les invisibles sont éternelles.
2 Corinthiens 4.16,18

Au cours de ma jeunesse, j’ai été gravement atteint dans ma santé. Mes jours ont été en danger au point que mon médecin avait souhaité la présence d’un confrère à mon chevet.
À l’époque, je n’avais pas encore reconnu en Jésus-Christ mon Sauveur personnel. De plus, je n’avais aucune notion du fait qu’une personne est composée d’un être intérieur et d’un être extérieur. Mon corps était malade et mes afflictions ne me paraissaient pas légères. Je regardais uniquement aux choses visibles jusqu’au jour où Dieu m’a révélé cette seconde dimension. Bien qu’invisible, elle n’est pas pour autant négligeable. Ma vie a pris une dimension spirituelle dès que j’ai invité le Christ à entrer dans ma vie.
Étant créés à l’image de Dieu, cette dimension spirituelle sommeille en chacun de nous. Nous ne sommes pas uniquement un corps, nous avons une âme, un esprit. Par lui, nous pouvons entrer en relation avec Dieu, en reconnaissant que le Christ est mort sur la croix pour nous.
Aujourd’hui, en tant qu’enfant de Dieu par pure grâce, je suis devenu héritier de la vie éternelle. Mon être extérieur s’est détruit et se détruira encore, mais mon être intérieur sera accueilli dans la présence de Dieu.

Jack Mouyon

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre de Pierre, chapitre 1, versets 6 à 9.

Categories: Destinée, Santé Tags:

Une santé de fer ?

02/01/2014
Commenter

Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et que tu sois en bonne santé, comme prospère ton âme.
3 Jean 2

Il est d’usage, au début d’une nouvelle année, de se souhaiter de bons vœux. Et souvent, celui qui ressort du lot est exprimé par cette petite phrase : « Et surtout bonne santé » ! En général, cela sous-entend que l’on espère que le bénéficiaire de cette aimable parole puisse ne pas être atteint dans son être physique. L’apôtre Jean quant à lui exprime le désir que la personne tout entière soit bénie sous le regard du Père céleste.
Il est vrai que si la santé dans le domaine physique est appréciable, se limiter à cette seule dimension de l’être demeure insuffisant. Car l’on sait bien que si l’esprit et l’âme humaine sont affectés par des épreuves, tout le corps en subit des conséquences à travers ce que l’on appelle les maladies psychiques. Les médecins estiment en effet qu’un fort pourcentage des maux qui nous atteignent n’est pas d’origine purement physiologique, mais que leur origine est à chercher dans notre “psyché” (âme).
Il serait donc primordial de pouvoir aspirer à une santé totale, celle qui va des pieds à la tête, mais aussi du cœur à l’esprit. Et se méfier un peu des santés de fer : c’est de là souvent que vient la rouille qui nous empêche de chercher en priorité une relation-communion avec Celui qui nous a donné la vie dans sa plénitude, ce médecin de l’âme, du corps et de l’esprit.

Guy Gentizon

_______________
Lecture proposée : 1ère lettre aux Thessaloniciens, chapitre 5, versets 23 et 24.

Categories: L'homme, Santé Tags:

La foi et la santé

08/06/2013
Commenter

Bien-aimé, je souhaite que tu prospères à tous égards et sois en bonne santé, comme prospère l’état de ton âme.
3 Jean 1.2

« Avoir la foi serait bon pour la santé. C’est ce qu’affirment deux chercheurs britanniques. Les croyants seraient plus optimistes et feraient mieux face à

La foi communique la joie !

la vie. On observerait chez eux moins de suicides, de dépressions, ou de dépendances à la drogue ou l’alcool. » (Magazine “Addictions”)
Nous avons une tendance bien compréhensible à accorder une priorité à notre santé. Mais la bonne santé n’apporte pas automatiquement la foi, tandis que la foi contribue à améliorer la santé et à garder le moral dans les vicissitudes de l’épreuve. Il est sage d’accorder une priorité à la santé de son âme, car elle influence la santé physique et mentale. De nombreuses maladies sont dues à notre manière de vivre. Ce qui ne relève pas des responsabilités du médecin n’échappe pas aux yeux de Dieu. Dieu connaît nos fautes et leurs répercussions sur notre santé. Il a le pouvoir de nous guérir de nos fautes et de nous guider dans une nouvelle façon de vivre. J’ai vu ses voies, dit-il, et je le guérirai ; je lui servirai de guide, et je le consolerai, lui et ceux qui pleurent avec lui.1
Ne négligeons pas notre santé, mais accordons une priorité à l’état de notre âme et à notre foi.

Alain Monclair

1 Ésaïe 57.18

__________________
Lecture proposée : Livre du prophète Ésaïe, chapitre 57, versets 14 à 21.

Categories: L'homme, Santé Tags:

Meilleurs Vœux

02/01/2013
Commenter

Bien-aimé, je souhaite que tu prospères et sois en bonne santé à tous égards, comme prospère l’état de ton âme.
3 Jean 2

Si ce calendrier existe, c’est bien dans l’espoir qu’il puisse servir à réaliser, pour chacun de nos lecteurs, ce vœu qu’exprimait l’apôtre Jean en faveur de Gaïus. Que de fois, à chaque début d’année, nous nous entendons souhaiter « une bonne santé », souhait accompagné de la remarque : « c’est le principal ». Nous aurions tort d’en nier l’importance, et ce ne sont pas les malades qui le contesteront. Pourtant, la santé du corps n’a de conséquences que pour notre confort passager en cette vie terrestre. Et qu’est cette vie sinon un atome d’éternité, une vapeur qui paraît pour un peu de temps et qui bientôt disparaît, comme l’écrivait Jacques, le frère du Seigneur ?
Combien plus important est-il donc que notre âme prospère. C’est son état présent qui déterminera, dès ici-bas déjà, mais au-delà du présent et de la mort, notre sort éternel. Ne serait-il pas insensé de dépenser tant de temps, d’argent et d’énergie pour assurer la santé du corps, tout en oubliant notre âme ? C’est là vraiment l’essentiel !
C’est donc de tout cœur que nous vous souhaitons la prospérité spirituelle, avec l’espoir que les méditations journalières proposées par ce calendrier y contribueront. Elles vous aideront à trouver, dans la Bible, la nourriture spirituelle indispensable à la bonne santé de votre âme.

Richard Doulière

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre à Timothée, chapitre 4, versets 8 à 10.

Categories: L'homme, Santé Tags:

Le travail, c’est la santé ?

01/05/2012
Commenter

Quel profit y a-t-il pour l’homme de tout le travail qu’il fait sous le soleil ?
Ecclésiaste 1.3

Le dur labeur quotidien dans leur petite exploitation agricole n’avait pas empêché notre amie d’être toujours dans un plein contentement. Son allant et son bon sens de robuste paysanne n’en étaient pas davantage entamés quand, sa santé déclinant, elle fut obligée de passer de longs et difficiles mois à l’hôpital. Toute la force d’Élise venait de sa confiance en Dieu.
Quelques semaines avant son départ pour la patrie céleste, un ami lui a demandé si elle ne regrettait pas d’avoir eu à faire ces lourds travaux de la ferme. Sa réplique a fusé : « Le travail ? Mais on n’en meurt pas, même s’il est ardu ! » Mais au cours de la visite suivante, elle lui a demandé : « Dis-moi, pourquoi se fatigue-t-on tant ici-bas ? »
N’y a-t-il pas là matière à réflexion ? Le travail, il le faut pour notre subsistance ; il est notre lot. Mais que sa nécessité ne nous empêche pas de tourner – à l’exemple d’Élise – vers l’essentiel ! Et cela, elle l’a exprimé si fort dans ses derniers instants :
– Je veux rentrer à la maison.
– Dans ton village ? lui a demandé une amie présente.
– Non ! Là-haut, a-t-elle répondu faiblement en pointant vers le ciel.
Faisons donc, nous aussi, du règne de Dieu et de ce qui est juste à ses yeux notre préoccupation première, alors toutes les choses (le manger et le boire) nous seront données en plus.1 Le Seigneur Jésus lui-même l’a promis.

Albert Lentz

1 Matthieu 6.33

__________________
Lecture proposée : Livre de l’Ecclésisaste, chapitre 2, versets 22 à 25.

Categories: Santé, Travail Tags: