Archive

Archives pour la catégorie ‘Résurrection’

Grandeur et passion

25/05/2017
Commenter

Le mystère de la piété est grand : Dieu est apparu comme un homme, sa justice a été révélée par l’Esprit, il a été vu des anges, proclamé parmi les nations, on a cru en lui dans le monde, il a été élevé dans la gloire.
1 Timothée 3.16

Fin observateur des œuvres humaines, le philosophe Hegel affirme : « Rien de grand ne s’est accompli dans le monde sans passion ». Il fallait en effet être passionné (ou un peu fou) pour construire les pyramides, le Taj Mahal… ou le château de Versailles !
On dit que la muraille de Chine se voit depuis la lune, mais est-ce vraiment la plus grande œuvre humaine ? La plus grande est-elle plutôt le fruit d’un projet politique, économique, éducatif, sportif ou religieux ? Quel événement décisif mérite d’être déclaré le plus grand ?
Permettez-moi de rajouter deux majuscules dans la citation de Hegel : « Rien de Grand ne s’est accompli dans le monde sans Passion ».
L’œuvre la plus grande dans le monde résulte de la Passion, terme qui désigne le chemin de souffrance qu’a choisi Jésus-Christ en se laissant crucifier. Oh, sur le moment, cette semaine terrible de Pâques semblait être un échec ! Mais la Passion1 débouche sur la Résurrection2, et sur l’Ascension, que marquent encore aujourd’hui les fêtes de notre calendrier. Et Jésus-Christ reviendra pour régner3.
Ne jouons pas petit, mais intéressons-nous à ce qui est vraiment Grand.

Jean-Louis Théron

1 1 Corinthiens 15.3           2 1 Corinthiens 15.4           3 1 Corinthiens 15.25

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre aux Corinthiens, chapitre 15, versets 3 à 28.

Photo Credit: Dimitris Eleas Flickr via Compfight cc

Categories: Prix du salut, Résurrection Tags:

Le tombeau vide

17/04/2017
Commenter

Heureux ceux qui croient sans avoir vu.
Jean 20.29

Valloton Annie -résurrection_2Le matin de Pâques, tous les proches de Jésus ont vu la même chose : un tombeau vide.
– Marie-Madeleine pense que quelqu’un a enlevé le corps.
– Les femmes, venues pour embaumer Jésus, sont terrorisées par la présence de l’ange.
– Pierre s’en va perplexe sans comprendre.
– Le disciple Jean voit et croit.
Après une mort, le tombeau doit contenir un corps. C’est une évidence.
Mais voilà, les amis de Jésus sont devant l’incompréhensible. Pas de corps ! L’ange dit que Jésus les attend en Galilée. Jésus n’aurait-il pas pu les attendre ici près du tombeau ? Le voyant vivant, ils auraient su qu’il était ressuscité.
Mais il n’est pas là, et ils doivent croire les paroles de l’ange et ce signe du tombeau vide. Iront-ils en Galilée ? Ne se rendront-ils pas ridicules d’aller chercher un mort ailleurs que dans son tombeau ?
Jésus leur avait souvent dit qu’il lui fallait mourir et qu’il ressusciterait. Mais ils n’avaient rien compris. Devant ce tombeau vide, ses paroles leur reviennent maintenant à la mémoire et prennent du sens.
Vont-ils croire ? Ils se mettent en marche et rencontrent… le ressuscité.
Pour « rencontrer Jésus », il est demandé à chacun de croire, car sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu.1

Elfriede Eugène

1 Hébreux 11.6

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 20, versets 24 à 29.

 

Categories: Foi, Résurrection Tags:

Et pourtant, il vit !

16/04/2017
Commenter

Il n’est plus ici, car il est ressuscité.
Matthieu 28.6

russia-704842_640L’Évangile commence avec une jeune fille dont l’enfant est appelé : Dieu avec nous1. Il s’achève avec la pleine réalité de cette affirmation. La clé en est ici, en sa mort et sa résurrection.
Que tout est étrange, ce matin après la Pâque !
Quelle idée de mettre une garde devant la tombe du crucifié ! Par crainte des disciples ? Mais ils sont les grands incrédules en ce matin de Pâques !
Des femmes témoignent de la résurrection. Mais ce n’était pas crédible dans le monde d’alors. Pourtant les évangélistes les citent. Soit ils sont les champions absolus de la naïveté, soit ils disent vrai.
Mais alors, s’ils disent vrai, la résurrection est une réalité qui a envahi notre monde. C’est glorieux… ou terrifiant.
La mort, la nôtre, et encore plus celle de Jésus, ne peut être la fin : ce serait l’adieu à la justice. Dans ce cas, rien ne pourrait effacer nos crimes et rien ne pourrait guérir notre désespoir. Ce serait invivable !
Or, voilà que les autorités juives s’efforcent de montrer que la résurrection est un “hoax”, un mensonge créé de toutes pièces. Après tout, accepter qu’on a tort, qu’on a investi sa vie dans une chimère, c’est imbuvable ! Mieux vaut supprimer les preuves du contraire et refuser tout débat. Voilà bien le monde moderne !
L’alternative ? Peser les témoignages, aller aux sources, étudier les faits. La résurrection de Jésus n’est pas une fantaisie. C’est solide comme l’éternité.

Egbert Egberts

1 Matthieu 1.23

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 28.

 

Categories: Résurrection, Vérité Tags:

La vie éternelle

15/02/2017
Commenter

Jésus lui dit : Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, même s’il meurt ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ?
Jean 11.25-26

cross-211989_640La force des affirmations de Jésus repose sur un fait : sa propre résurrection. Jésus-Christ est réellement ressuscité ! C’est le fondement de la foi chrétienne. Le Christ vit, pour toujours. Mais il vit aussi dans le croyant par l’Esprit-Saint qui, en réponse à sa foi, est venu habiter en lui. Le chrétien peut expérimenter la réalité de la résurrection par son union spirituelle avec le Christ. La vie éternelle, c’est d’abord une relation avec lui. Dans la prière adressée à son Père avant de se laisser conduire sur la croix pour porter nos péchés, Jésus dit : « La vie éternelle consiste à te connaître toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. »1
Rencontrer le Christ, reconnaître l’autorité de ses paroles, comprendre la grandeur de son amour, c’est découvrir la vie. Une vie qui commence ici et maintenant, et qui se poursuivra jusque dans l’éternité. C’est plus qu’une lueur d’espoir ! C’est une vive lumière qui transforme la vie. La lumière du Christ, c’est celle de l’espérance. Elle brille dans les cœurs des croyants et sur leur chemin, quelles qu’en soient les difficultés.
« Quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais », dit Jésus !

Francis Bailet

1 Jean 17.3

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre aux Corinthiens, chapitre 15, versets 12 à 22.

 

Categories: Résurrection, Vie nouvelle Tags:

Il n’y a pas de morts

01/11/2016
Commenter

Quoi ! jugez-vous incroyable que Dieu ressuscite les morts ?
Actes 26.8

human-592734_640« Il n’y a pas de morts Seigneur, il n’y a que des vivants, sur notre terre et au-delà.
La mort existe Seigneur, mais elle n’est qu’un moment, un instant, une seconde, un pas, le pas du provisoire au définitif, le pas du temporel à l’éternel.
Ainsi meurt l’enfant quand naît l’adolescent, la chenille quand s’envole le papillon, le grain quand s’annonce l’épi. »
C’est ainsi que s’exprimait Michel Quoist dans l’une de ses prières.
Il n’y a que des vivants ! C’est extraordinaire !
Les vivants sur cette terre, nous les connaissons bien : il y a ceux que je trouve sympathiques, ceux que j’ai du mal à supporter, ceux qui m’indiffèrent… Qu’en est-il des vivants dans l’au-delà ?
Jésus en a parlé dans le texte proposé ci-dessous : À la fin des temps, tous les peuples de la terre seront rassemblés devant lui. Alors, il les divisera en deux groupes… il placera les uns à sa droite et les autres à sa gauche.
À sa droite, ceux qui l’auront servi sur terre en servant leurs prochains.
À sa gauche, ceux qui ne l’auront pas servi en la personne des prochains rencontrés.
Ce pas du temporel à l’éternel qu’est la mort nous placera, in fine, d’un côté ou de l’autre de Jésus.
À cause de mon amour pour Dieu et Jésus, je pourrai entendre ce jour-là : Venez vous tous qui êtes bénis de mon Père.

Elfriede Eugène

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 25, versets 31 à 46.

 

Categories: Mort, Résurrection Tags: