Archive

Archives pour la catégorie ‘Repos’

Il nous protège !

20/05/2017
Commenter

Je me couche et m’endors l’esprit serein ; je me réveille en paix, car l’Éternel est mon soutien.
Psaume 3.6

baby-22194_640Voici un psaume qui proclame la confiance de David en Dieu alors qu’il fuyait devant son fils Absalom. Celui-ci voulait le tuer pour monter sur le trône.
Ce psaume et le suivant font une commune référence à la protection divine durant le sommeil1. Ils ont été utilisés, et le sont encore, par les Juifs comme prière du soir et du matin. La protection divine à tout moment et en toutes circonstances est une des grandes affirmations des Psaumes. Dans l’assurance que Dieu le protège, le psalmiste éprouve un véritable sentiment de sécurité. Nous sommes exhortés à nous confier, en toutes situations, en ce Dieu secourable.
Nos vies ne sont pas toujours faciles. Elles peuvent même être très difficiles. Lorsqu’on se couche, l’esprit peut être si encombré de craintes et de soucis que le sommeil nous fuit. Et souvent après une nuit courte et agitée, nous retrouvons au réveil nos problèmes irrésolus.
Ici le psalmiste est dans la plus terrible des difficultés : son propre fils essaye de le tuer. Pourtant il nous invite à nous reposer en Dieu et il conclut : De l’Éternel vient le salut. Ô Éternel, fais reposer ta bénédiction sur les tiens.
Oui le salut vient de l’Éternel ! Même si l’épreuve se poursuit et que nous n’en voyons pas le bout.
Vous aussi, vous pouvez prier ce psaume matin et soir, et être béni au travers de lui par Dieu.

François-Jean Martin

1 Psaumes 3.6 et 4.9

__________________
Lecture proposée : Psaume 3.

 

Categories: Confiance, Repos Tags:

Être utile au lieu de s’apitoyer

02/06/2016
Commenter

L’Esprit du Seigneur est sur moi, il m’a oint […] pour guérir ceux qui ont le cœur froissé.
Luc 4.18

26013245340_7f3a179e6e_mUne mère de famille témoignait du décès de sa fille frappée d’une leucémie à l’âge de 23 ans. Ce qu’elle disait sonnait vrai : « Au lieu de m’apitoyer sur le décès de ma fille, de me renfermer pour pleurer sa disparition, j’ai voulu au contraire que sa mort serve à quelque chose, à quelqu’un. Je me suis donc tournée vers les autres, vers ceux qui étaient malades de la même maladie et je me bats depuis pour qu’ils puissent vivre. C’est ainsi que je cherche à sensibiliser la population sur le don de sang, de plaquettes, de moelle. Je me devais de sortir de ma souffrance personnelle pour voir que d’autres avaient besoin de mon combat. »
Cette mère vit un genre de thérapie afin de continuer à exister malgré le malheur qui la touche.
Pour certains, c’est une fuite en avant, un plongeon dans l’activisme pour oublier et penser à autre chose. Je ne suis bien sûr pas contre. C’est beaucoup mieux que de sombrer dans le désespoir et la déprime.
Cela dit, le risque est d’enfouir son chagrin par l’activité, chagrin qui risque de ressortir un jour comme un boomerang. C’est pourquoi il faut guérir de sa blessure.
Jésus connaît le fond de notre âme, de nos sentiments, de nos souvenirs les plus enfouis. Lui, il vient nous proposer la guérison de nos traumatismes. Ce qui n’exclut en rien la valeur et l’utilité du combat de cette mère. Mais Jésus a dit : Venez à moi, vous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.1

Bernard Delépine

1 Matthieu 11.28

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 11, versets 27 à 30.

Photo Credit: jim.harrington75 via Compfight cc

Categories: Épreuves, Repos Tags:

Mon abri

15/01/2016
Commenter

Éternel, mon rocher, ma forteresse, mon libérateur ! Mon Dieu, mon rocher, où je trouve un abri ! Mon bouclier, la force qui me sauve, ma haute retraite !
Psaume 18.3

person-731165_640Depuis mon enfance, j’aime entendre les assauts du vent et la pluie battante quand je suis à l’abri. Je me souviens du bonheur ressenti quand, blotti au fond de mon lit, j’entendais pianoter la pluie sur la caravane au camping,.. C’est un sentiment curieux : tandis que le mauvais temps se déchaîne à l’extérieur, je frissonne de contentement à l’intérieur ! Paul Verlaine écrivait : « Ô bruit doux de la pluie par terre et sur les toits ! » Ce privilège d’être abrité quand il vente ou quand l’orage déferle est un régal universellement partagé.
Or, ce besoin de sécurité existe également dans nos âmes ! Nous avons tous une attente intérieure face à un monde hostile gouverné par l’injustice, l’égoïsme, l’orgueil… David l’exprimait ainsi : « Je voudrais séjourner éternellement dans ta tente, me réfugier à l’abri de tes ailes. »1
Heureusement, ce repos et cette paix que désire notre âme sont dans les projets de Dieu pour nous.2 Magnifique ! Par son Fils rédempteur, il offre son pardon aux âmes repentantes. Par son Esprit, il apporte son secours dans notre fragilité face au péché. La confiance en Jésus-Christ crucifié et ressuscité est la force qui nous sauve. Quel bonheur de vivre avec la protection divine ! Que Christ soit votre abri !

Dominique Moreau

1 Psaume 61.5           2 Jérémie 29.11

__________________
Lecture proposée : Psaume 62.

 

Categories: Besoins, Repos Tags:

Jour de repos

04/11/2015
Commenter

Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier.
Exode 20.8

town-hall-of-heilbronn-974271_640Sous la Révolution, la Convention a adopté en 1793 le calendrier républicain qui remplaçait les semaines par des périodes de dix jours, les décades. Le but était de détruire tous les repères de l’Ancien Régime, y compris ceux de nature religieuse. Le député Lanjuinais s’est élevé contre cette décision : « Le décadi ne s’accorde point avec la nature. Il n’y a ni hommes, ni animaux qui supportent neuf jours de travail consécutif. […] Je vote donc pour que le calendrier des assassins de la France ne soit pas constitutionnellement le calendrier du peuple français. » Ce calendrier sera aboli en 1806, après une expérience malheureuse qui aura duré 13 ans.
Quand Dieu a institué le jour de repos au septième jour, il l’a fait dans sa sagesse pour notre bien. Certes déjà parce que notre corps et notre esprit ont besoin d’une coupure dans leur activité pour que l’épuisement ne nous gagne pas. Mais aussi parce que nous avons besoin de ne pas être pris au piège d’un activisme effréné qui nous fait oublier l’essentiel.
Ce jour, Dieu nous demande de le “sanctifier”, c’est-à-dire de le mettre à part pour Lui. Sinon, nous risquons d’oublier Dieu, d’oublier que nous dépendons de Lui et de manquer un temps où il désire nous parler. Car l’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu1.
Ne manquons donc pas ce temps de qualité que Dieu nous offre pour notre bien !

Francis Praline

1 Matthieu 4.4

__________________
Lecture proposée : Livre du Deutéronome, chapitre 5, versets 12 à 15.

 

Categories: Commandements, Repos Tags:

Mission accomplie

19/06/2015
Commenter

C’est bien, bon et fidèle serviteur. Entre dans la joie de ton maître !
Matthieu 25.21

L’autre jour, après avoir mené à bien un travail assez fastidieux sur ordinateur, j’ai ressenti beaucoup de joie. J’avais relevé le défi, puis connu le plaisir de la réussite.
Quelle satisfaction aussi pour l’ouvrier quand, à l’approche du week-end, le dur labeur a été fidèlement accompli ! En allemand, un mot traduit bien ce moment de joie à la fin d’une journée de travail : « Feierabend ». La traduction littérale serait « soirée de fête » ! C’est cette joie qui est offerte au serviteur (dont parle le verset ci-dessus) qui a obéi et réalisé ce que le maître attendait1.
Mais combien plus important est-il d’éprouver la joie d’avoir une conscience purifiée, un cœur pardonné par Dieu ! Il a tout accompli pour que nous soyons libérés de nos fardeaux, de nos péchés. Jésus a, lui le premier, pleinement accompli la mission que le Père attendait : nous justifier par sa mort et sa résurrection pour que nous puissions être pardonnés.
Connaissez-vous cette joie du pardon, d’une conscience purifiée ? Voudriez-vous, vous aussi, entrer dans la joie du Maître ? Votre part est simplement de venir à lui tel que vous êtes et de vous décharger devant lui de vos fautes. Il peut tout pardonner.

Martine Fleck

1 voir aussi la lecture proposée

_________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 25, versets 20 à 23.

Categories: Pardon, Repos Tags: