Archive

Archives pour la catégorie ‘Religion’

Gommer ses défauts

24/08/2017
Commenter

Quand tu te laverais avec du nitre, quand tu emploierais beaucoup de potasse, ton iniquité resterait marquée devant moi, dit le Seigneur.
Jérémie 2.22

Avec un bon logiciel, il est facile de retoucher les photographies. Cette pratique est devenue un phénomène si important que les médias préviennent qu’il est vain d’essayer de ressembler aux mannequins, car leurs photos dans les magazines sont profondément retouchées. Mais c’est si agréable d’enjoliver la réalité…
Il y a un domaine dans lequel il est impossible d’améliorer l’existant, c’est le domaine spirituel. La Bible déclare que tous les hommes sont pécheurs, et qu’un seul péché suffit à rompre la relation avec Dieu. Or, un point commun à la plupart des religions est qu’elles disent que l’homme peut s’améliorer et, ainsi, se faire bien voir par Dieu. Alors, pour corriger son image devant Dieu, on applique une morale, on offre des sacrifices, on fait des œuvres pour se racheter.
Nous penserions à tort que toutes nos mauvaises actions et pensées ne sont pas si graves, si nous les faisons suivre d’un peu de bien… Tromperions-nous ainsi Dieu qui connaît les cœurs ?
Dieu ne demande ni de nous améliorer ni de nous racheter. Lui-même l’a fait pour ceux qui s’en avouent incapables : il les rachète par le sacrifice de Jésus-Christ, il les lave de leurs péchés1, et les change de l’intérieur2.

Francis Rivère

1 Actes 22.16           2 2 Corinthiens 5.17

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Romains, chapitre 3, versets 10 à 24.

 

Categories: Oeuvres, Religion Tags:

Extrêmement religieux…

18/08/2017
Commenter

J’ai même découvert un autel qui porte cette inscription : « À un dieu inconnu ». Ce que vous révérez ainsi sans le connaître, je viens vous l’annoncer.
Actes 17.23

Si vous vous rendez à Athènes sur la colline de l’Acropole, vous pourrez admirer les vestiges de nombreux temples édifiés en l’honneur d’une multitude de dieux et déesses. C’est à l’Aréopage que l’apôtre a prononcé un discours célèbre. Il avait découvert une inscription : « À un dieu inconnu » ! Il s’y est adressé aux Athéniens pour leur dire : « Ce Dieu que vous révérez sans le connaître, c’est celui que je vous annonce ».
Message d’une grande richesse qu’il faut lire et méditer. Avançant dans son discours, Paul va s’appuyer sur des textes bibliques pour présenter le Dieu de la Bible, celui qui a créé le ciel et la terre : « En lui nous avons la vie, le mouvement et l’être ». Mais il va plus loin : il annonce également la nécessité pour tous les hommes de se repentir. Car, dit-il, Dieu a fixé un jour où il nous faudra comparaître devant lui et rendre des comptes de notre vie. L’apôtre parle alors de la résurrection. Ce mot suscite la moquerie, et les Athéniens cessent de l’écouter.
Lisez la Bible, méditez l’enseignement des prophètes, de Jésus, de Paul pour découvrir le Dieu d’amour qui changera votre vie. Il ne sera plus un inconnu, mais un Dieu de près qui vous donnera paix et joie de vivre dans l’attente de la résurrection.

Francis Bailet

__________________
Lecture proposée : Actes des apôtres, chapitre 17, versets 15 à 34.

 

Categories: Religion, Vie nouvelle Tags:

Pas reconnu ou pas cru ?

28/07/2017
Commenter

Il est venu chez lui, et les siens ne l’ont pas accueilli.
Jean 1.11

Il était venu à la maternité pour voir sa nouvelle cousine. Après un bref regard à Julia dans les bras de sa maman, le petit Thibault s’approcha de la coque-berceau et se hissa sur la pointe des pieds en disant : « Bébé ! » Sa mère le prit par la main et le conduisit vers Julia, mais il retourna obstinément vers la coque. C’est là que, deux semaines plus tôt, il avait découvert un autre nouveau petit cousin. Le bébé attendu ne pouvait donc être qu’à cet endroit !
Quand le Fils de Dieu est venu naître en ce monde, il n’a pas été reconnu comme tel, même par ceux qui l’attendaient. Un bébé dans une crèche ? Ce n’est pas du tout ainsi que les religieux se représentaient le Messie attendu ! Pourtant, ils auraient dû le reconnaître ! Le petit Thibault avait les attentes de son tout jeune âge. Mais eux, ils étaient censés avoir une approche adulte et réfléchie nourrie des Saintes Écritures qu’ils lisaient !
De plus, la vie pure de Jésus, ses paroles et ses miracles auraient dû les convaincre. Mais non, on décida de faire mourir le gêneur indésirable !
En parlant de mon Sauveur autour de moi, je constate aussi que les évidences ne pèsent pas lourd pour ceux qui ne veulent pas croire en Christ et qui refusent que Dieu bouleverse leur vie !
Et vous ? Vous manque-t-il des preuves pour croire en Jésus ? Ou peut-être cela vous semble clair, mais vous vous demandez si vous voulez lui confier votre vie ? Courage !

Claude Schneider

__________________
Lecture proposée : Livre du prophète Ésaïe, chapitre 53, versets 1 à 6.

 

Categories: Incrédulité, Religion Tags:

La vie, un pèlerinage

09/05/2017
Commenter

Jésus dit : Je suis le chemin, la vérité et la vie.
Jean 14.6

hiking-409822_640Un article du « Télégraphe du dimanche » a relevé, il y a quelque temps, que les pèlerinages religieux reviennent aujourd’hui en nombre et en fréquentation, chiffres à l’appui.
Il y a 25 ans, sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, on ne voyait que 5000 pèlerins ; en 2010, on s’attendait à 250 000. Et combien seront-ils en 2017 ?
Et ce n’est pas un cas isolé. Chaque année, au moins deux millions de musulmans vont à la Mecque, 5 à 6 millions de catholiques à Lourdes, 24 millions d’hindous aux berges du Gange.
Les motivations qui inspirent de tels voyages sont certainement variées. Un désir mystique s’y mélange souvent. Certains y voient un moyen de purification ou d’absolution de leurs fautes, mais la Bible ne dit pas un mot sur de telles pratiques.
« Le Télégraphe » termine par une parole de sagesse : « La vie est un pèlerinage ; ce qui est le plus important est la direction que l’on prend. »
Or nous sommes tous en marche vers l’éternité. Et les Évangiles nous parlent de Jésus-Christ et de sa présence dans le ciel comme destination après notre mort. Plus encore le chemin qui y mène n’est nul autre que Jésus. Il s’appelle lui-même LE chemin.
Décidons donc de suivre Jésus, pour arriver à bonne destination !

Pierre Wheeler

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 14, versets 1 à 11.

 

Categories: Avenir, Religion Tags:

Le “Bon Dieu”, j’connais !

27/04/2017
Commenter

Ils furent tous remplis de colère dans la synagogue, lorsqu’ils entendirent ces choses. Ils le menèrent jusqu’au sommet de la montagne sur laquelle leur ville était bâtie, afin de le précipiter en bas.
Luc 4.28-29

jesus-412151_640Jésus se trouve dans une synagogue, et beaucoup reconnaissent en lui le Messie, l’envoyé de Dieu. Mais son enseignement ne correspond pas à l’idée que les gens se faisaient du Messie. Il était censé venir uniquement pour les Juifs. Or Jésus affirme clairement qu’il est aussi venu pour les étrangers. Qui plus est, ce sont surtout eux qui vont le reconnaître. Par là, Jésus indique que Dieu aime tous les êtres humains, quelle que soit leur origine religieuse, ethnique ou géographique. Pour les Juifs, cela ne colle pas avec leur image du “Bon Dieu”, qui est surtout “bon” pour eux en fait. Ils décident donc de le tuer.
Jésus dérange encore aujourd’hui. Nombreux sont ceux qui aimeraient le limiter à n’être qu’une image pieuse et immobile qu’on laisse dans les églises. Mais Jésus est vivant. Et il veut établir une relation avec tous les humains (juifs et non juifs). Pourtant, certains ne veulent surtout pas en entendre parler. Alors ils deviennent agressifs. Ils devraient plutôt chercher à savoir ce que Jésus veut leur offrir dans son amour…
Quelle image nous faisons-nous de Jésus-Christ ?

Matthieu Gangloff

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 4, versets 21 à 30.

 

Categories: Connaître Dieu, Religion Tags: