Archive

Archives pour la catégorie ‘Relations’

Nos amis : un miroir !

05/09/2017
Commenter

Les hommes de sang haïssent l’homme intègre, mais les hommes droits protègent sa vie.
Proverbes 29.10

Dans sa prophétie sur Jésus, Siméon avertit Marie, la mère de Jésus, que son fils sera dans le monde un signe qui provoquera la contradiction1. Personne, en effet, face à lui, ne pouvait rester neutre. Ceux qui avaient quelque droiture en eux ne pouvaient que reconnaître sa probité, son intégrité.
Quant aux fourbes, aux malhonnêtes, aux hypocrites ou aux orgueilleux, Jésus leur répugnait.
Quel qu’il soit, l’homme intègre ne laisse personne indifférent. Sa proximité est révélatrice, chez ceux qui le côtoient, de l’attitude profonde de leurs cœurs. Ceux qui se reconnaissent en lui l’approuveront, seront à ses côtés, le défendront des attaques mesquines dont il sera l’objet. Ceux qui se sentiront accusés par lui le haïront.
La compagnie dans laquelle nous nous plaisons témoigne mieux que par des mots qui nous sommes !

Gilles Georgel

1 Luc 2.34

__________________
Lecture proposée : 1er livre de Samuel, chapitre 19, versets 1 à 7.

 

Categories: L'homme, Relations Tags:

Journée de l’amitié

30/07/2017
Commenter

Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.
Jean 15.13

Cette parole de Jésus à ses disciples, dans la chambre haute, a été prononcée peu avant son grand sacrifice à la croix.
Mais durant plusieurs années, il a aussi traduit cette parole en actes dans la vie qu’il a partagée avec ses douze compagnons. Il a montré le vrai chemin de l’amitié à ses proches, comme à nous tous.
Cette amitié véritable est d’abord un don de soi-même à l’autre. Don qui se doit d’être désintéressé pour être de qualité sincère !
Le texte cité est introduit par le commandement de nous aimer comme il nous a aimés ! Un appel clair à suivre son exemple. Ainsi, en obéissant à sa voix, nous devenons à notre tour ses amis !
À ses disciples, devenus des amis au fil des mois passés ensemble, Jésus a partagé ce qui lui était le plus précieux : ses trésors d’amour, de justice et de vérité lui venant de la connaissance de son Père.
En cette “Journée de l’amitié”, posons-nous trois questions essentielles :
– Celui qui a été appelé l’ami des pécheurs1, est-il devenu mon Sauveur personnel, et mon divin ami ?
– S’il est devenu mon ami, est-ce que je lui démontre mon amitié par mes actions de fidélité et d’obéissance à son enseignement ?
– Et encore, si le Christ-Jésus est devenu mon fidèle ami, suis-je à mon tour un ami fidèle dans mes amitiés tout humaines ?

Reynald Kuffer

1 Luc 7.34

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 15, versets 9 à 17.

 

Categories: Amitié, Relations Tags:

Fragilité et compassion

30/05/2017
Commenter

Enfin, entre vous tous, cultivez l’unité de cœur et d’esprit. Visez le même but. Qu’une bonne entente règne parmi vous : aimez-vous comme des frères. Témoignez concrètement votre compassion à ceux qui passent par une difficulté.
1 Pierre 3.8

« La compassion, c’est comprendre la souffrance et s’interroger sur elle, c’est être atteint soi-même… C’est parce que l’autre est souffrant et en danger que je l’accompagne, ceci parce que je sais voir en moi ma propre fragilité. » (Xavier Emmanuelli, fondateur de Médecins sans frontières et du SAMU Social.)
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’y a pas besoin d’être fort pour témoigner concrètement notre compassion envers ceux qui passent par une difficulté. Bien au contraire, c’est le sentiment de notre vulnérabilité et de notre propre fragilité qui ouvrira le chemin vers l’autre. Nous sommes tous mortels et faillibles dans nos meilleures intentions.
L’Évangile nous annonce que Jésus est venu offrir le pardon et la vie éternelle à tous ceux qui lui accordent leur confiance. « Oui, c’est par ses blessures que vous avez été guéris »1, écrit l’apôtre Pierre. Jésus s’est rendu fragile jusqu’à en mourir sur une croix par compassion pour nous. Recevons cette compassion dans nos cœurs, et nous pourrons à notre tour la transmettre à ceux qui passent par une difficulté.

Alain Monclair

1 1 Pierre 2.24

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre de Pierre, chapitre 3, versets 8 à 17.

 

Categories: Amour de Dieu, Relations Tags:

Ni hommes, ni femmes…

10/04/2017
Commenter

Il n’y a donc plus de différence… entre les hommes et les femmes. Unis à Jésus-Christ, vous êtes tous un.
Galates 3.28

group-1825503_640Dans nombre de pays, la condition des femmes reste inférieure à celles des hommes : elles n’ont pas les mêmes droits ni les mêmes libertés qu’eux… C’était déjà en partie le cas au sein de la société juive du temps de Jésus. Bien que la loi donnée par Dieu veillait à les protéger, les femmes restaient cependant au second plan et n’avaient guère accès à l’instruction. Leur situation était si peu enviable que, lors de la prière du matin à la synagogue, certains hommes juifs pouvaient même dire : « Béni sois-tu Seigneur pour ne pas avoir fait de moi une femme… »
Combien l’attitude de Jésus à l’égard des femmes est révolutionnaire pour l’époque ! Il les enseigne comme les hommes et certaines vont faire partie de ses disciples.
Il prend l’initiative de s’adresser à une Samaritaine au grand étonnement de celle-ci. En effet en tant que femme, étrangère, et de surcroît de mauvaise vie, elle n’était pas fréquentable pour un juif pieux… Et pourtant, c’est à elle en premier que Jésus se révèle comme étant le Messie.
Le premier témoin de sa résurrection sera une femme, Marie de Magdala.
Aux yeux de Dieu hommes et femmes sont égaux, et ont la même dignité. Les unes comme les autres sont l’objet de son amour et appelés à recevoir son salut. Dans son Église, la famille de ceux qui sont sauvés par la foi en Christ, il n’y a plus de distinction entre hommes et femmes.

Bernard Grebille

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Galates, chapitre 3, versets 26 à 29.

 

Categories: Dieu et nous, Relations Tags:

Le meilleur

27/03/2017
Commenter

Car Dieu avait en vue quelque chose de meilleur pour nous.
Hébreux 11.40

quality-1494733_640La meilleure chose est supérieure à celle qui l’est moins ! Et, selon Clément d’Alexandrie1, ce qui est utile est préférable à ce qui ne l’est pas. C’est pourquoi celui qui aime véritablement s’efforcera d’être utile en donnant le meilleur de lui-même. Les parents dévoués font tout ce qui est possible pour leurs enfants, vous le savez bien. Si ces derniers devenus adultes sont reconnaissants, ils répondront à l’amour reçu de la meilleure façon. L’amour véritable est productif…
Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous, annonce la Bible2. Son amour ne pouvait pas être stérile, inactif, inutile… La preuve de sa bonté est dans l’action ; celle de Jésus-Christ crucifié et ressuscité pour nous. Celui qui contient l’univers, pouvait-il donner quelque chose de plus « grand » que lui-même ? Dans son incarnation, Dieu donne sa vie sur la croix pour payer nos fautes et il ressuscite pour nous offrir le meilleur cadeau : Une vie nouvelle et éternelle !
Celui qui donne est préférable à celui qui retient, vous le savez bien. La générosité de Dieu, prouvée par le sacrifice de Jésus-Christ, dépasse de loin tout ce qui existe… Quand un homme reconnaissant lui demande pardon pour ses fautes et croit en lui, alors… il lui répond de la meilleure façon !

Dominique Moreau

¹ In Le divin Maître ou Le Pédagogue, livre I, chapitre 8…..² Romains 5.8

__________________
Lecture proposée : Psaume 116.

Categories: Merci, Relations Tags: