Archive

Archives pour la catégorie ‘Relations’

Fragilité et compassion

30/05/2017
Commenter

Enfin, entre vous tous, cultivez l’unité de cœur et d’esprit. Visez le même but. Qu’une bonne entente règne parmi vous : aimez-vous comme des frères. Témoignez concrètement votre compassion à ceux qui passent par une difficulté.
1 Pierre 3.8

« La compassion, c’est comprendre la souffrance et s’interroger sur elle, c’est être atteint soi-même… C’est parce que l’autre est souffrant et en danger que je l’accompagne, ceci parce que je sais voir en moi ma propre fragilité. » (Xavier Emmanuelli, fondateur de Médecins sans frontières et du SAMU Social.)
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’y a pas besoin d’être fort pour témoigner concrètement notre compassion envers ceux qui passent par une difficulté. Bien au contraire, c’est le sentiment de notre vulnérabilité et de notre propre fragilité qui ouvrira le chemin vers l’autre. Nous sommes tous mortels et faillibles dans nos meilleures intentions.
L’Évangile nous annonce que Jésus est venu offrir le pardon et la vie éternelle à tous ceux qui lui accordent leur confiance. « Oui, c’est par ses blessures que vous avez été guéris »1, écrit l’apôtre Pierre. Jésus s’est rendu fragile jusqu’à en mourir sur une croix par compassion pour nous. Recevons cette compassion dans nos cœurs, et nous pourrons à notre tour la transmettre à ceux qui passent par une difficulté.

Alain Monclair

1 1 Pierre 2.24

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre de Pierre, chapitre 3, versets 8 à 17.

 

Categories: Amour de Dieu, Relations Tags:

Ni hommes, ni femmes…

10/04/2017
Commenter

Il n’y a donc plus de différence… entre les hommes et les femmes. Unis à Jésus-Christ, vous êtes tous un.
Galates 3.28

group-1825503_640Dans nombre de pays, la condition des femmes reste inférieure à celles des hommes : elles n’ont pas les mêmes droits ni les mêmes libertés qu’eux… C’était déjà en partie le cas au sein de la société juive du temps de Jésus. Bien que la loi donnée par Dieu veillait à les protéger, les femmes restaient cependant au second plan et n’avaient guère accès à l’instruction. Leur situation était si peu enviable que, lors de la prière du matin à la synagogue, certains hommes juifs pouvaient même dire : « Béni sois-tu Seigneur pour ne pas avoir fait de moi une femme… »
Combien l’attitude de Jésus à l’égard des femmes est révolutionnaire pour l’époque ! Il les enseigne comme les hommes et certaines vont faire partie de ses disciples.
Il prend l’initiative de s’adresser à une Samaritaine au grand étonnement de celle-ci. En effet en tant que femme, étrangère, et de surcroît de mauvaise vie, elle n’était pas fréquentable pour un juif pieux… Et pourtant, c’est à elle en premier que Jésus se révèle comme étant le Messie.
Le premier témoin de sa résurrection sera une femme, Marie de Magdala.
Aux yeux de Dieu hommes et femmes sont égaux, et ont la même dignité. Les unes comme les autres sont l’objet de son amour et appelés à recevoir son salut. Dans son Église, la famille de ceux qui sont sauvés par la foi en Christ, il n’y a plus de distinction entre hommes et femmes.

Bernard Grebille

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Galates, chapitre 3, versets 26 à 29.

 

Categories: Dieu et nous, Relations Tags:

Le meilleur

27/03/2017
Commenter

Car Dieu avait en vue quelque chose de meilleur pour nous.
Hébreux 11.40

quality-1494733_640La meilleure chose est supérieure à celle qui l’est moins ! Et, selon Clément d’Alexandrie1, ce qui est utile est préférable à ce qui ne l’est pas. C’est pourquoi celui qui aime véritablement s’efforcera d’être utile en donnant le meilleur de lui-même. Les parents dévoués font tout ce qui est possible pour leurs enfants, vous le savez bien. Si ces derniers devenus adultes sont reconnaissants, ils répondront à l’amour reçu de la meilleure façon. L’amour véritable est productif…
Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous, annonce la Bible2. Son amour ne pouvait pas être stérile, inactif, inutile… La preuve de sa bonté est dans l’action ; celle de Jésus-Christ crucifié et ressuscité pour nous. Celui qui contient l’univers, pouvait-il donner quelque chose de plus « grand » que lui-même ? Dans son incarnation, Dieu donne sa vie sur la croix pour payer nos fautes et il ressuscite pour nous offrir le meilleur cadeau : Une vie nouvelle et éternelle !
Celui qui donne est préférable à celui qui retient, vous le savez bien. La générosité de Dieu, prouvée par le sacrifice de Jésus-Christ, dépasse de loin tout ce qui existe… Quand un homme reconnaissant lui demande pardon pour ses fautes et croit en lui, alors… il lui répond de la meilleure façon !

Dominique Moreau

¹ In Le divin Maître ou Le Pédagogue, livre I, chapitre 8…..² Romains 5.8

__________________
Lecture proposée : Psaume 116.

Categories: Merci, Relations Tags:

Usurpation d’identité

19/03/2017
Commenter

Beaucoup, en effet, viendront en se servant de mon nom, en disant : « C’est moi qui suis le Christ ! », et ils égareront une multitude de gens.
Matthieu 24.5

woman-1527670_640Ch. est une amie de mon réseau Facebook. Un jour, je reçois de sa part un message. Elle me salue. Je lui réponds en m’enquérant de sa forme. Elle me répond que cela ne va pas, qu’elle a un gros problème. Je lui en demande plus. Elle part dans une explication où elle finit par me demander de l’argent. Je la laisse poursuivre. Au bout d’un moment, je lui dis : « Tu n’es pas Ch. Je la connais. Elle ne parle pas comme toi. Et ce n’est pas son style d’agir comme tu fais. » Aussitôt, la fausse Ch. coupe le contact. Renseignement pris, la vraie Ch. me confirme qu’elle s’est fait usurper son identité et sa photo pour l’ouverture d’une fausse page à son nom.
Jésus nous a prévenus qu’il y aurait dans les temps derniers de nombreux faux christs. Ce qui m’a préservé de me faire avoir par la fausse Ch., c’est que je connaissais bien la vraie. Parce que peu de gens savent qui est le vrai Jésus, l’Évangile nous avertit que beaucoup se laisseront séduire. Les miracles qu’a faits Jésus peuvent, pour certains, être reproduits par des faussaires. Mais personne n’a le pouvoir de copier l’être qu’était Jésus ! Voulez-vous ne pas être trompés ? Découvrez Jésus à travers les Évangiles. Le connaissant, vous distinguerez rapidement le vrai des faux !

Gilles Georgel

__________________
Lecture proposée : 2ème lettre aux Thessaloniciens, chapitre 2, versets 8 à 12.

 

Categories: Jésus, Relations Tags:

Compagnons de route

12/02/2017
Commenter

Les douze étaient avec lui, et quelques femmes… et plusieurs autres qui les assistaient de leurs biens.
Luc 8.2-3

silhouettes-1430524_640Il est l’heure pour moi de partir à la retraite, après 34 ans de ministère pastoral et 40 ans de marche avec Jésus-Christ. Avec reconnaissance je pense aux personnes qu’il a placées sur mon chemin, compagnons de route précieux :
J’ai été invité par les uns pour un repas fraternel. D’autres m’ont écrit pour mon anniversaire. On m’a donné un coup de fil pour m’encourager dans un moment de solitude. Certains ont pris du temps pour m’écouter et prendre au sérieux des défis auxquels j’étais confronté. Plusieurs ont participé à mon soutien financier pour que je puisse servir Dieu en mettant du temps à part pour des études de théologie. Ou encore intercédé pour moi dans des moments critiques, mis leurs capacités à ma disposition pour m’enseigner la Bible…
Jusqu’à l’âge de 25 ans, l’idée que je me faisais de l’Église était celle d’un bâtiment avec des cérémonies religieuses. Or, dans ma découverte de la Bible, j’ai réalisé que ce mot désignait le plus souvent une communauté, mais jamais un bâtiment ! Une famille aussi, avec des frères et des sœurs partageant le même amour pour le Christ et ses enfants, jouant parfois le rôle de pères et de mères spirituels.
Jésus lui-même a vécu ces dimensions. Puis à sa suite, ceux qui ont également été ses témoins.
Que Dieu nous fasse la grâce de mettre sur notre route de telles personnes !

Guy Gentizon

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Romains, chapitre 16, versets 1 à 16.

 

Categories: Église, Relations Tags: