Archive

Archives pour la catégorie ‘Règles de vie’

Déconstruction

17/08/2017
Commenter

Ne déplace pas la borne ancienne, que tes pères ont posée.
Proverbes 22.28

Ce n’est pas pour rien que ceux qui nous ont précédés ont posé des bornes. Elles sont là pour définir des limites, cadrer ce qui doit l’être afin que chacun sache jusqu’où il a le droit d’aller. Les bornes posées sont avant tout affaire de droit et de justice. Elles sont aussi, pour les générations qui suivent celles qui les ont posées, un appel au respect du travail fourni, pour que tout se passe dans la société avec ordre et bienséance.
Cette humilité et ce respect font cruellement défaut aujourd’hui. Ce qui est du passé est considéré comme dépassé, réactionnaire, archaïque ou relevant d’un conservatisme désuet. Notre génération, pense-t-on, est plus intelligente, plus éclairée. Elle n’a nul besoin de s’en tenir aux bornes anciennes : le mariage, la famille traditionnelle, les principes d’éducation, le respect de l’autorité… On en voit pourtant le résultat tragique !
Dans cette période où il est de bon ton de déconstruire, il nous faut redire que l’homme n’est pas Dieu. Il ne peut pas à loisir renverser sans se nuire les fondements millénaires posés par le Créateur pour le bien et la pérennité de l’humanité.
Qui ne veut pas des lois de Dieu doit le savoir : il n’aura que le chaos à leur place !

Gilles Georgel

__________________
Lecture proposée : Livre du prophète Ésaïe, chapitre 5, versets 20 et 21.

 

Categories: Règles de vie, Sagesse pratique Tags:

Changer le monde

20/02/2017
Commenter

Celui qui est uni au Christ est une nouvelle créature.
2 Corinthiens 5.17

man-159155_640Qui d’entre nous n’a jamais rêvé de changer le monde ? Refaire le monde… Que de discussions entre copains et copines à la terrasse d’un café, de séminaires d’associations humanitaires, de conseils de ministres, de colloques, de livres, d’éditoriaux de journaux de gauche ou de droite !
Force-nous est de constater que le monde n’est pas allé en s’améliorant… Pas vraiment. Si j’en doutais, les journaux télévisés des actualités mondiales me convaincraient.
Nous avons trop d’exemples de sociétés révolutionnaires qui n’ont pas remplacé les malheurs passés par un bonheur présent. Et les lendemains qui chantent sont encore pour après-demain.
N’y a-t-il donc aucun espoir ?
Jésus nous indique le seul moyen de changer la société : être changé d’abord nous-mêmes par lui.
Sa méthode consiste à transformer le monde par le rayonnement personnel de ceux à qui il a donné une vie nouvelle. Paul Tournier a écrit : « Nous voudrions toujours changer les institutions et les autres. L’Esprit (de Dieu) nous ramène toujours à notre changement intérieur… Les hommes commencent à réparer leurs torts, quand nous réparons les nôtres… Nous ne devons pas partir en guerre contre tout ce qui nous indigne autour de nous, mais contre ce qui nous fait honte en nous. »

Elfriede Eugène

__________________
Lecture proposée : 2ème lettre aux Corinthiens, chapitre 5, versets 14 à 21.

 

Categories: Règles de vie, Société Tags:

Jouer cœur !

15/01/2017
Commenter

Mon fils, donne-moi ton cœur, et que tes yeux se plaisent dans mes voies.
Proverbes 23.26

poker-682332_640« Il n’existe que deux manières de gagner la partie : jouer cœur ou tricher », disait Jean Cocteau1. On peut tricher avec les hommes, mais on ne peut pas tricher avec Dieu ! La Bible nous dit que L’Éternel ne considère pas ce que l’homme considère ; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Éternel regarde au cœur.2
Tricher avec Dieu, c’est vivre comme s’il n’existait pas. Mais il existe, et nous le savons bien. Tricher avec Dieu, c’est vivre sur le plan matériel seulement, en négligeant ce qui est spirituel. C’est vivre pour l’apparence, l’argent ou le plaisir immédiat. Alors tôt ou tard, l’impression d’avoir raté sa vie nous habite. On s’en aperçoit et le vide s’installe en nous et ne disparaît plus. Tricher avec Dieu, c’est refuser de l’écouter. Pourtant Dieu parle d’une manière ou d’une autre, au travers d’un événement particulier, par une voix intérieure qui nous fait comprendre que la vérité est en lui, par une parole de la Bible qui atteint avec force notre cœur. Une fois ou l’autre, il nous a déjà fait signe et nous avons fait semblant de ne pas voir, de ne pas entendre.
Ne trichons pas avec Dieu. Pour réussir, il ne nous reste que l’amour : il faut jouer cœur ! Écoutez Dieu qui vous dit : « Mon fils, donne-moi ton cœur… »
Et si la Bible avait raison ?

Francis Bailet

1 Ce que je crois, p. 9           2 1 Samuel 16.7

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 12, versets 13 à 21.

 

Categories: Écoute, Règles de vie Tags:

Mains propres, cœur sale ?

27/10/2016
Commenter

Ce qui sort de l’homme, c’est cela qui le rend impur.
Marc 7.20

hands-311366_640« Va te laver les mains ! » Combien de fois les parents n’adressent-ils pas cette injonction à leurs enfants avant de se mettre à table ! Cette mesure d’hygiène élémentaire est à nouveau recommandée de nos jours, car elle a été un peu trop délaissée.
Du temps de Jésus la tradition religieuse en avait fait une règle impérative. Les Juifs ne se mettaient jamais à table sans s’être soigneusement lavé les mains. Or voici que, scandale aux yeux des responsables religieux, les disciples de Jésus prennent leur repas avec des mains « impures » ! Ils s’en offusquent auprès de Jésus : Hypocrites ! leur répond-il, vous mettez de côté le commandement de Dieu, pour observer la tradition des hommes ! 1
En effet, quelle est la valeur de nos pratiques religieuses si elles ne traduisent pas la réalité de notre cœur ? Ce n’est pas l’apparence de notre bonne conduite, ni même l’observance scrupuleuse de certaines traditions religieuses, qui comptent aux yeux de Dieu, mais l’attitude sincère de notre cœur à son égard. Jésus par ses paroles cherche à nous interpeller et nous amener à une réelle conversion de vie. Sans elle il ne peut y avoir de cohérence entre nos paroles, nos actes et notre cœur. Seul Jésus peut laver notre cœur si nous recevons le pardon qu’il nous accorde à la croix.
N’acceptons pas d’avoir des mains propres tout en gardant un cœur sale !

Bernard Grebille

1 Marc 7.8

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Marc, chapitre 7, versets 1 à 23.

 

Categories: Règles de vie, Religion Tags:

Gérance

03/10/2015
Commenter

L’Éternel Dieu prit l’homme et l’établit dans le jardin d’Éden pour le cultiver et le garder.
Genèse 2.15

fisherman-206574_640« Donne un poisson à un homme et tu le nourriras un jour. Laisse-le te regarder attraper un poisson et demain il l’aura oublié. Apprends-lui à pêcher et tu le nourriras toujours. »
Certes ce principe réduit le risque de dépendance. Il aide aussi à ne pas développer une « mentalité de mendiant », mais il ne va pas assez loin. Plus un peuple devient efficace à la pêche, plus le risque est grand qu’il réduise le nombre de poissons et condamne les générations futures à avoir faim. Le défi plus grand est d’enseigner aux hommes à faire un pas de plus pour repeupler le fond des mers.
Naturellement, cela vaut ailleurs. De vastes étendues de forêts sont détruites chaque année. Brûler des arbres pour faire la cuisine, cultiver, etc., c’est nécessaire dans bien des circonstances, mais si les arbres ne sont pas remplacés, les effets à long terme en seront catastrophiques. Plusieurs parties du Sahel qui, jusqu’à récemment, pouvaient nourrir des populations sont devenues des régions semi-désertiques à cause d’une déforestation aveugle.
La Bible a beaucoup à dire sur les principes de protection de l’environnement. Adam – et nous ses descendants avec lui – a reçu la responsabilité de gérer la création de Dieu. Dieu s’attend à ce que nous utilisions ce qu’il a mis à notre disposition de manière responsable.
L’ai-je compris ? Et ai-je à cœur de respecter ce principe ? Mon style de vie le reflète-t-il vraiment ?

Silvano Perotti

__________________
Lecture proposée : Livre du Lévitique, chapitre 25, versets 1 à 22.

 

Categories: Création, Règles de vie Tags: