Archive

Archives pour la catégorie ‘Qui est Dieu’

À genoux

12/05/2017
Commenter

Quand il vit cela, Simon Pierre tomba aux genoux de Jésus, et dit : Seigneur, retire-toi de moi, parce que je suis un homme pécheur.
Luc 5.8

god-2025655_640Dans son Protreptique1, Clément d’Alexandrie (150-220) écrit : « Quelle est la grandeur de l’amour de Dieu pour les hommes ? Quelle est l’intensité de sa haine pour le crime ? » Que répondre ? Autant essayer de mesurer la terre avec une règle d’écolier ! D’ailleurs, l’auteur poursuit ainsi : « Les paroles humaines ne sauraient l’exprimer… »
Infinie haine pour le péché, amour infini pour le pécheur : nous sommes doublement dépassés par le caractère de Dieu ! Si nous pouvions seulement en saisir une part, assurément nous serions à genoux devant lui, terrassés par le poids du mal qui nous habite. Et, nous serions également frappés de stupeur devant sa bonté envers nous.
Mais ces vérités, Jésus-Christ, crucifié pour nos fautes, est suffisant pour nous les révéler ! L’homme ne peut pas « mesurer » Dieu, mais l’Esprit de Dieu peut l’effectuer pour nous. Ainsi Pierre a été saisi de peur dans la barque à la vue du miracle opéré par le Christ.
Pour la compréhension, il faut la révélation. La première, humaine, concerne la raison ; la seconde, divine, vise le cœur ! L’évangile ne dit pas : « Comprends Jésus, et tu seras sauvé », mais : Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé2.

Dominique Moreau

1 Un traité qui invite à la conversion           2 Actes 16.31

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 5, versets 1 à 11.

 

Categories: Foi, Qui est Dieu Tags:

La puissance de Dieu

05/05/2017
Commenter

Écoutez donc la voix de Dieu qui tonne : le roulement qui sort de sa bouche.
Job 37.2

family-436831_640Ce petit garçon arrive à l’école, la main dans celle de son père, un brillant champion de boxe à la musculature impressionnante. Un camarade lui pose la question : « Tu n’as pas peur qu’il te fasse du mal ? » L’enfant répond : « Pourquoi devrais-je avoir peur de lui, c’est mon père ! Et je sais qu’il m’aime ! »
Lorsque j’étais petite, j’avais peur des orages tant le grondement du tonnerre me terrifiait. Je me bouchais les oreilles pour ne pas l’entendre…
Maintenant, je n’ai plus ce genre de peurs, car je sais que Dieu est plus fort que les orages et que c’est lui qui régit toutes les lois de l’univers. Je crains Dieu pour sa grandeur et sa puissance, mais je ne le fuis pas : il est mon Père plein d’amour et de compassion. Je le connais maintenant comme mon rocher protecteur et mon puissant Sauveur… Avec le roi David, je peux dire que « Sa voix résonne avec puissance et avec majesté… » Et je ne me bouche plus les oreilles !
Connaissez-vous ce Dieu tout-puissant comme votre Sauveur et Maître ? Ou fuyez-vous devant sa sainteté par peur de sa colère ? Reconnaissez-le tel que la Bible nous le décrit et découvrez la grandeur de son pardon et de son amour pour vous… Il est vraiment puissant, certes, mais plein de compassion pour celui qui vient humblement à lui !

Martine Fleck

__________________
Lecture proposée : Psaume 29.

 

Le voile se déchire

24/03/2017
Commenter

Il nous en a ouvert le chemin, un chemin nouveau et vivant à travers le rideau du sanctuaire, c’est-à-dire à travers son propre corps.
Hébreux 10.20

327_TemplePour les contemporains de Jésus il était inconcevable de pouvoir se présenter en la présence du Dieu trois fois saint. L’architecture du temple de Jérusalem reflétait dans sa disposition tout le fossé qui séparait l’homme pécheur de Dieu. Les non-juifs ne pouvaient accéder qu’à la cour extérieure, appelée Parvis des gentils. Les femmes étaient admises seulement dans la Cour des femmes. Les hommes juifs pouvaient pénétrer plus avant dans la Cour d’Israël. Mais seuls les prêtres pouvaient accéder dans la Cour des prêtres et le Lieu saint au centre du temple. Enfin, seul le grand-prêtre pouvait pénétrer dans la partie la plus sacrée, le Lieu très saint, et cela seulement une fois par an, le jour du Yom Kippour. Un rideau épais séparait ce Lieu très saint du reste du sanctuaire.
En rencontrant des étrangers, en acceptant parmi ses disciples des femmes, en côtoyant des pécheurs notoires, en touchant des lépreux…, Jésus bouleversa l’ordre établi. Il scandalisa les religieux de son temps, notamment les pharisiens, les plus intransigeants quant au respect des multiples ordonnances de la Loi. Au moment où il expira sur la croix, le voile du temple qui barrait l’entrée du Lieu très saint se déchira de haut en bas.
Désormais tout pécheur qui se repent sincèrement et place sa foi dans le Christ ressuscité, peut se tenir en présence du Dieu saint !

Bernard Grebille

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Hébreux, chapitre 10, versets 19 à 22.

 

Categories: La croix, Qui est Dieu Tags:

L’agenda de Dieu

02/02/2017
Commenter

big>La quinzième année du règne de l’empereur Tibère, Ponce Pilate était gouverneur de la Judée […]. C’est alors que la parole de Dieu fut adressée à Jean, fils de Zacharie, dans le désert.
Luc 3.1-2

organizer-966392_640Il y a bien des évènements dans ma vie que je ne comprends pas. Pourquoi Dieu a-t-il permis telle épreuve ? Pourquoi cet espoir déçu ? Pourquoi ce problème de santé, ce licenciement ? Pourquoi ?…
Les informations historiques du verset ci-dessus ne nous disent pas grand-chose, à nous lecteurs du 21ème siècle. Elles portent pourtant une vérité importante. Dieu est le souverain, il a créé le monde et il le gère selon un agenda parfait. Nous essayons de maîtriser le temps qui passe inexorablement avec nos plannings de ministres sur des smartphones ultra-connectés. Et pourtant le temps passe.
Jours, semaines, mois, années… Et après ?
Dieu, lui, n’est ni en retard dans son emploi du temps, ni oublieux. Son agenda est simplement parfait. Que c’est réconfortant !
Dieu avait décidé qu’à un moment précis son plan de salut se mettrait en place. Jean-Baptiste, puis Jésus sont venus au moment parfait que LUI avait fixé.
Que Dieu nous permette de croire que nos vies sont dans sa main bienveillante pour nous confier à LUI !

Matthieu Gangloff

__________________
Lecture proposée : Livre de l’Ecclésiaste, chapitre 12, versets 1 à 8.

 

Categories: Qui est Dieu, Temps Tags:

Le paysan et le philosophe

01/02/2017
Commenter

Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie, s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les principes élémentaires du monde, et non sur Christ.
Colossiens 2.8

dialogue-1198241_640Le célèbre libre penseur et philosophe anglais, Anthony Collins, rencontra un paysan un dimanche matin. Il lui demanda où il allait.
– À l’église, Monsieur, répondit l’homme.
– Et qu’y vas-tu faire ? poursuivit le philosophe qui cherchait à le provoquer.
– Adorer Dieu, Monsieur.
Dans sa condescendance, l’intellectuel triomphant continua :
– Ton Dieu est-il grand ou petit ?
– Il est l’un et l’autre, Monsieur.
– Comment cela ? », reprit l’incrédule surpris.
– Il est si grand que les cieux des cieux ne peuvent le contenir, et pourtant il se fait si petit que je le sens là tout entier dans mon cœur, confessa le fermier avec la foi en Christ qui l’habitait.
Frappé par cette limpide conviction, Anthony Collins avoua que cette réponse d’un simple paysan lui avait fait plus d’impression que la lecture de maints ouvrages savants.
Non, il n’est pas étonnant qu’un simple croyant impressionne un philosophe, car c’est en Christ que sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance.

Dominique Moreau,
d’après un récit du Comité cantonal vaudois des Écoles de Dimanche

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Colossiens, chapitre 2, versets 1 à 10.

 

Categories: Incrédulité, Qui est Dieu Tags: