Archive

Archives pour la catégorie ‘Personnages’

Félix Neff (1797-1829)

22/05/2017
Commenter

Que celui qui a soif vienne. Que celui qui veut de l’eau de la vie la reçoive gratuitement.
Apocalypse 22.17

Félix_NeffFélix Neff a déployé un zèle infatigable en tant qu’évangéliste et pasteur dans les régions reculées et déshéritées du Queyras et de la vallée de Freissinières.
Son action est à l’origine d’un véritable réveil spirituel. Il ne se préoccupe pas seulement du salut des âmes, mais aussi de l’amélioration des conditions de vie des montagnards. Il se soucie de l’instruction des enfants et fait venir des maîtres. Il installe à Dormillouse, à 1728 mètres d’altitude, une « école modèle » pour former des instituteurs. Ce sera en 1825 une des premières « écoles normales » de France… Il incite aussi les villageois à adopter de meilleures techniques culturales pour améliorer les rendements. « J’avais remarqué, dit-il, qu’on n’avait point à Dormillouse l’usage d’arroser les prairies et, les voyant desséchées, j’avais dit aux habitants en leur montrant leur ruisseau, vous faites de cette eau comme de l’eau vive de la grâce. »
Surmené par tous les déplacements et des années d’activité inlassable, il tombe gravement malade. Sur un papier fixé sur le mur face à son lit, il fait écrire cette parole de Jésus : Celui qui croit en moi a la vie éternelle1. Il l’appelle son « passeport ». Celui qu’on surnomme « l’apôtre des Hautes-Alpes » meurt épuisé à 32 ans.
L’eau de la grâce divine, la vie éternelle promise par Jésus à celui qui croit en lui, a arrosé sa vie. Elle veut de même arroser chacune des nôtres.

Bernard Grebille

1 Jean 6.47

__________________
Lecture proposée : Lettre à Tite, chapitre 2, versets 11 à 14.

 

Categories: Engagement, Personnages Tags:

John Wycliffe (1324-1384)

23/04/2017
Commenter

Jésus dit : Allez donc dans le monde entier, faites des disciples parmi tous les peuples […] et apprenez-leur à obéir à tout ce que je vous ai prescrit.
Matthieu 28.19-20

globe-110774_640John Wycliffe était professeur de théologie à Oxford. Il s’éleva contre l’immoralité des moines et la corruption de la papauté de son temps. Pour lui la Bible seule faisait autorité en matière de foi. Il dénonça ainsi la doctrine du salut basé sur les mérites et les œuvres alors que, dans son épître aux Romains, l’apôtre Paul annonce le salut par grâce sur la base seule du sacrifice de Christ.
Wycliffe entreprit de traduire la Bible en anglais en 1378 pour la rendre disponible au peuple. Il milita pour un retour à la pauvreté évangélique. À partir de 1380, il envoya ses disciples, appelés les « pauvres prêcheurs », dans les campagnes. Ils parcoururent l’Angleterre, lisant et expliquant les Écritures. On les méprisa sous le nom de Lollards. Mais, malgré les persécutions, ils se maintinrent jusqu’à l’époque de la Réforme, dont ils furent des précurseurs.
Depuis 1935, l’Association Wycliffe reprend le grand dessein de John Wycliffe : mettre à la disposition de chaque peuple de la terre la Bible dans sa langue. Elle envoie ainsi des linguistes traducteurs dans les contrées les plus reculées, et ceci parfois au péril de leur vie, pour annoncer la Bonne Nouvelle jusqu’aux extrémités de la terre.
Combien nous pouvons être reconnaissants pour tous ceux qui, comme eux, nous ont transmis l’Évangile de Jésus-Christ !

Bernard Grebille

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Colossiens, chapitre 1, versets 3 à 6.

 

Categories: Bible, Personnages Tags:

Au Christ

03/02/2017
Commenter

Souviens-toi de ton créateur durant ta jeunesse, avant l’arrivée des jours mauvais, avant d’atteindre les années où tu diras : Je n’y prends aucun plaisir.
Ecclésiaste 12.1

pieta-michelangelo-726206_640À la fin de sa longue vie (89 ans !), le sculpteur, peintre, architecte Michel-Ange a écrit des sonnets. L’un d’entre eux s’intitule simplement « Au Christ ». En voici une traduction française :

Voici que le cours de ma vie en est arrivé
Par tempétueuse mer et sur barque fragile
Au havre commun où il faut qu’on débarque
Pour compte et raison de l’œuvre de bien et de mal

Ainsi maintenant de cette illusoire passion
Qui m’a fait prendre l’art pour idole et monarque,
J’ai appris de quel poids d’erreurs elle était lourde,
Et quelle source de malheur est pour l’homme son désir.

Les penseurs amoureux, jadis vains et joyeux,
Que deviendront-ils si deux morts s’en viennent à moi ?
De l’une j’ai certitude, et l’autre m’est menace.

Ni la peinture ni la sculpture ne peuvent plus apaiser
Mon âme inclinée vers ce divin amour
Qui pour nous recevoir ouvre ses bras en croix.

Arrivé au terme de sa vie, Michel-Ange, ce génie, reconnaît humblement les erreurs de sa vie, et sa condition d’homme. Il recherche l’amour de Dieu, manifesté en Jésus-Christ à la croix.
Souvenons-nous de notre créateur pendant qu’il en est temps : que savons-nous du terme de notre vie ?

Jean-Louis Théron

__________________
Lecture proposée : Livre de l’Ecclésiaste, chap. 11, v. 9 à chap. 12, v. 8.

 

Categories: Personnages, Sens de la vie Tags:

Regards en arrière

28/11/2016
Commenter

Celui qui commence à labourer et regarde derrière lui n’est pas prêt pour le Règne de Dieu.
Luc 9.62

lady-294168_640Autrefois nomade, Lot finit par s’installer avec sa famille dans une maison en ville. En quittant précipitamment Sodome, menacé par le jugement de Dieu contre ses habitants, Lot reçoit cet avertissement de la part des anges : « Ne regarde pas derrière toi… ». Pourtant, la femme de Lot regarda derrière elle et fut changée en statue de sel. A-t-elle regretté ce qu’elle laissait derrière elle : sa maison et ses gendres restés en ville, ses biens terrestres… au prix de sa vie ?
Quant à Ruth, la Moabite, descendante de Lot et de sa fille aînée, elle n’a pas hésité à quitter sa famille, son pays natal pour suivre en Israël Noémie, sa belle-mère. Le Dieu d’Israël est devenu le sien. Par la suite, son mariage avec Booz fait d’elle l’ancêtre de David et de Jésus1. Quelle récompense ! Quelle bénédiction !
Allons-nous encore hésiter à tout quitter pour suivre Jésus et devenir son disciple ? Allons-nous regarder en arrière, comme la femme de Lot, ou aller de l’avant comme Ruth ?
Que nous puissions dire – sans regrets – comme l’apôtre Paul : …oubliant ce qui est derrière moi, et tendant toute mon énergie vers ce qui est devant moi, je poursuis ma course vers le but pour remporter le prix2 !

Béatrice Guerche

1 Ruth 4.21-22 et Matthieu 1.1, 5-6           2 Philippiens 3.13-14

__________________
Lectures proposées : Genèse 19.17, 23-26 et Ruth 1.15-19 ; 2.10-12.

 

Categories: Incrédulité, Personnages Tags:

Marie, servante du Seigneur

15/08/2016
Commenter

Marie conservait le souvenir de toutes ces paroles et y repensait souvent.
Luc 2.19

madonna-1079798_640« Tu mettras au monde le roi qui règnera éternellement, et ce sera le Fils de Dieu en personne ! » L’humble fiancée du charpentier Joseph est stupéfaite en entendant ce message qu’un ange vient de lui délivrer de la part de Dieu. Après un moment de désarroi bien compréhensible, elle répond, dans un élan de foi sublime : « Je suis la servante du Seigneur. Que tout ce que tu m’as dit s’accomplisse pour moi. »
Impressionnant, n’est-ce pas ? Une lueur d’espoir brille désormais dans le cœur de Marie ! Certes, pour accueillir le futur roi promis, elle aurait espéré un autre berceau qu’une mangeoire. Et puis, seuls de pauvres bergers et des étrangers semblaient se sentir concernés par cette naissance !
Mais, fascinée par la personnalité si parfaite de Jésus, peut-être cette maman se répète-t-elle sans cesse : « Il sera roi éternellement sur son peuple ! »
Cependant, Marie doit rapidement se rendre à l’évidence : Jésus ne prend vraiment pas le chemin du trône d’Israël ! Et quand il expire sur la croix, la petite flamme de Marie s’éteint. C’est comme si une épée lui transperçait le cœur1 !
Mais quand le Messie triomphe de la mort, l’espérance de Marie reprend vie aussi. L’humble servante du Seigneur choisit, elle aussi, comme Sauveur et Maître celui qui avait été son fils2.
Vous admirez Marie ? Alors, suivez son exemple, tournez-vous vers Jésus !

Claude Schneider

1 Luc 2.35           2 Actes 1.14

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 1, versets 26 à 38.

 

Categories: Foi, Personnages Tags: