Archive

Archives pour la catégorie ‘Paroles’

Un sabre ou une épée ?

06/09/2017
Commenter

De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction.
Jacques 3.10

Au 15ème siècle, dans le langage imagé des peuples d’Extrême-Orient, le prince coréen Yonsan a déclaré : « La langue est un sabre qui peut transpercer le corps ». Il faisait ainsi écho, probablement sans le savoir, aux paroles de l’apôtre Jacques sur le même sujet.
Pouvons-nous dire que l’apprentissage de la politesse et de la courtoisie, dans notre monde “civilisé”, rend caduques ces déclarations ? Il faut être malhonnête (ou sourd) pour l’affirmer !
Comme le dit la lecture proposée, si la langue est un feu, elle est aussi telle un gouvernail. Elle peut diriger notre vie, mais aussi distiller un venin mortel. Si elle peut donner de l’eau amère, elle peut aussi donner de l’eau douce.
N’y a-t-il pas là une réalité que nous vivons trop souvent ? Combien de paroles blessantes avons-nous regrettées… trop tard ? Comment donc faire bon usage de notre langue, alors que c’est souvent « plus fort que nous » ?
La bonne nouvelle de l’Évangile, c’est d’offrir toujours une alternative à nos maux.
Il nous faut accepter qu’une autre parole, la Parole de Dieu, juge les sentiments et les pensées de notre coeur1. La Bible la décrit comme une épée tranchante, mais qui agit de manière vivante et efficace pour changer notre vie en profondeur. Nos paroles pourront alors être de l’eau douce coulant d’un cœur transformé par cette Parole.

Jean-Louis Théron

1 Hébreux 4.12

__________________
Lecture proposée : Lettre de Jacques, chapitre 3, versets 1 à 12.

 

Categories: Parole de Dieu, Paroles Tags:

Le pouvoir de la langue

02/06/2017
Commenter

La mort et la vie sont au pouvoir de la langue ; quiconque l’aime en mangera les fruits.
Proverbes 18.21

Il y a un point commun remarquable entre Hitler et Jésus : c’est le pouvoir qu’ont eu leurs paroles sur les foules. Alors que la parole de Jésus a procuré la vie (et continue de le faire) à des multitudes, celle d’Hitler a entraîné la mort de millions d’innocents.
Rien dans ce monde n’est plus puissant pour faire le bien ou le mal que la parole. La bombe atomique ou les armes chimiques n’ont pas fait dans l’histoire plus de victimes qu’elle. A contrario, aucune autre force n’a démontré une capacité de relèvement, de restauration ou de résurrection aussi efficace qu’elle.
Le premier affecté par les paroles qui s’échappent des lèvres n’est pas celui qui entend, mais celui qui parle. Nul n’échappera aux méfaits ou aux bienfaits que sa parole occasionnera aux autres !

Gilles Georgel

__________________
Lecture proposée : Lettre de Jacques, chapitre 3, versets 3 à 9.

 

Categories: Bien et mal, Paroles Tags:

Communication

14/05/2016
Commenter

Après avoir autrefois parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils…
Hébreux 1.1

bible-155788_640Nos actions, expressions, gestes et paroles sont de puissants moyens de communication. Aujourd’hui, il existe de nombreux moyens pour transmettre des idées : images, présentations, sites Internet. Mais c’est la parole qui joue un rôle majeur dans la transmission des pensées et des principes.
Le problème, c’est qu’il peut y avoir une grande différence entre ce que je voulais dire, ce que je pense avoir dit, ce que j’ai effectivement dit et ce que mon vis-à-vis a entendu.
Ce que je voulais dire a été conditionné par ma personnalité, mon expérience, mes préjugés et le but poursuivi.
Ce que la personne a entendu dépend de notre relation, de ses sentiments envers le sujet ou moi, de ses besoins, de sa volonté à s’impliquer, de son désir de plaire ou en d’autres termes de son état d’esprit, de la différence culturelle aussi, etc.
Jésus, lui, était le communicateur « par excellence »1. Il n’y avait pas de décalage entre ses paroles, son expression et son action. Il nous a révélé Dieu, et Dieu nous parle par lui.
Dieu peut-il communiquer avec moi ? Oui bien sûr ! Mais quelque chose m’empêche-t-il de l’entendre ? Et de Lui répondre ?
Et moi, suis-je en mesure de communiquer ? Qu’est-ce que je communique ? À Lui ? Et à ceux qui m’entourent ?

Silvano Perotti

1 voir Jean 7.46

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Marc, chapitre 12, versets 24 à 37.

 

Categories: Paroles, Relations Tags:

Enregistrement !

21/03/2016
Commenter

Je vous le dis : au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine qu’ils auront proférée.
Matthieu 12.36

microphone-861437_640L’affaire Buisson a fait grand bruit dans la classe politique en 2014. Proche du pouvoir, ce conseiller du Président Sarkozy s’est permis d’enregistrer à l’insu de tous les conversations libres et privées dont il était témoin. Le procédé a été qualifié de répugnant. Il constitue une trahison pour ceux qui avaient toute confiance en son auteur.
Il n’est agréable pour personne d’être ainsi enregistré à son insu. C’est pourtant la réalité à laquelle chacun est soumis, sans le savoir. Je ne parle pas ici des écoutes téléphoniques éventuelles mises en place par tel ou tel gouvernement. Je parle de Quelqu’un qui, à chaque instant, entend toutes les conversations, tous les propos, même ceux dits dans la solitude d’une chambre. Ce Quelqu’un est Dieu ! Nous pouvons nier avoir dit quelque chose, cacher nos pensées profondes à nos proches. Tout sera un jour mis à jour, restitué tel quel.
Le Dieu qui peut tout enregistrer a aussi le pouvoir d’effacer ce qui nous condamne. Il le peut, parce que Jésus, son Fils, le seul homme juste, a payé pour nos forfaits.
Qu’entendra-t-on lorsque Dieu passera l’enregistrement intégral de votre vie ?

Gilles Georgel

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 12, versets 2 et 3.

Categories: Paroles, Qui est Dieu Tags:

Les gens de notre temps

10/10/2015
Commenter

À qui donc pourrais-je comparer les gens de notre temps ?
Matthieu 11.16

Jésus a dit de Jean-Baptiste : Parmi tous les hommes qui sont nés d’une femme, il n’en a paru aucun de plus grand que Jean-Baptiste. Et pourtant, plusieurs ont dit de Jean-Baptiste : Il a un démon. Et de Jésus lui-même, le sauveur du monde, les responsables religieux ont dit : Cet homme ne pense qu’à faire bonne chère et à boire du vin !
Jésus les a comparés à des enfants qui s’interpellent sur la place publique : Quand nous avons joué de la flûte, vous n’avez pas dansé. Et quand nous avons chanté des airs de deuil, vous ne vous êtes pas lamentés.
Jésus et Jean-Baptiste n’ont pas été mieux considérés que des chanteurs de rue. Bien des gens de leur époque ont négligé leurs paroles qui venaient de Dieu.
Plus tard, entendant l’apôtre Paul leur annoncer l’Évangile, les Athéniens n’ont guère fait mieux. Au mot de « résurrection des morts », les uns se moquaient, d’autres déclarèrent : « Nous t’entendrons là-dessus une autre fois. »
Et aujourd’hui ? Sait-on, à notre époque où la Bible est à la disposition de qui veut la lire, prêter attention à l’enseignement de Jésus-Christ ?
Oui, que dirait Jésus des gens de notre époque ? Est-ce qu’il les comparerait à des jeunes assis sur la place publique qui laissent passer, sans s’en préoccuper, le plus important de leur vie ?
Sachons prêter attention à la bonne nouvelle du salut qu’il nous a annoncée !

Bernard Smagghe

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 11, versets 11 à 19.

 

Photo Credit: christof tof via Compfight cc

Categories: Écoute, Paroles Tags: