Archive

Archives pour la catégorie ‘Pardon’

Assez grave pour passer par le toit

05/07/2017
Commenter

Prends courage, mon enfant, tes péchés sont pardonnés.
Matthieu 9.2

Vous connaissez peut-être l’histoire1 : la foule empêchant l’approche de Jésus par la porte, quatre hommes firent descendre un paralysé par le toit. Pour le moins étonnant pour la docte assemblée ainsi dérangée. Que voulait donc ce paralytique ? La guérison, pour sûr… Pas si certain. Oh ! sans doute l’espérait-il ; mais son tourment, c’était le péché. Un malade découragé à cause… de son péché !
De là, la parole de Jésus : Prends courage, lui dit-il en lui offrant le pardon. Un pardon pour lequel démonter une partie de toit valait la peine.
Quand on a compris la gravité du péché, aucune autre bonne nouvelle que le pardon ne peut sembler vraiment importante. Qu’importe que ma vie soit un calvaire si je sais où je vais parce que réconcilié avec Dieu.
Aujourd’hui, on déculpabilise les coupables ; on minimise, ou on nie, la réalité du péché. En fait, Satan semble avoir deux tactiques : nier la culpabilité, ou bien accuser le pécheur. Le résultat est le même : la grâce est rendue inefficace parce que jugée inutile ou insuffisante.
Rejetons l’un ou l’autre de ces pièges et retrouvons le sens libérateur du pardon.
À ce paralytique, Jésus accorda aussi la guérison. C’était prévu. Le verset 17 dit, littéralement : La puissance de Dieu était là pour guérir. Telle est, en effet, bien souvent la dimension de la bonté de notre Dieu.

Richard Doulière

1 Voir la lecture proposée

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 5, versets 17 à 26.

 

Categories: Guérison, Pardon Tags:

J’ai tout vu !

26/04/2017
Commenter

Les yeux de l’Éternel sont en tout lieu, observant les méchants et les bons.
Proverbes 15.3

fight-2134407_640Là où je me trouve pour écrire ces mots, je suis seul. Il n’y a de plus aucune caméra de surveillance qui ferait que quelqu’un d’autre, à l’extérieur, puisse m’observer. Pourtant, 24 h/24, quelqu’un me suit du regard. Ce quelqu’un, l’Éternel, sait quand je m’assieds et quand je me lève. Il sait quand je marche et quand je me couche. La particularité de ceux qui trament le mal est qu’ils aiment agir la nuit. Ils pensent ainsi que les ténèbres les couvrent de la vue des autres. C’est se méprendre profondément sur la capacité de vision de Dieu. Dieu voit aussi bien la nuit que le jour. Il n’est pas de création qui échappe à son regard. Tout est mis à nu et offert, dit la Bible, aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte1.
Peut-être se trouve-t-il parmi les lecteurs de ce feuillet quelqu’un qui garde au fond de lui un lourd secret ! Il pense être seul à savoir quelque chose dont il a honte ! Qu’il sache que Dieu connaît ce qui le tourmente. Dieu n’était pas absent quand le mal dont vous vous sentez coupable a été commis. Il vous faut venir à la lumière, appeler par son nom devant Dieu ce que vous avez fait ! Dieu peut effacer la peine de votre faute et vous aider, si possible, à la réparer. Ce que je veux, dit Dieu, ce n’est pas que le méchant meure ! C’est qu’il change de conduite et qu’il vive !2

Gilles Georgel

1 Hébreux 4.13           2 Ézéchiel 18.23

__________________
Lecture proposée : Psaume 139, versets 7 à 12.

 

Categories: Dieu et nous, Pardon Tags:

Brûlée au napalm

23/03/2017
Commenter

Bien-aimés, puisque Dieu nous a tant aimés, nous devons nous aussi nous aimer les uns les autres.
1 Jean 4.11

20433004119_0789a64c09_mPhan Thi Kim Phuc est cette fillette de 9 ans qu’on voit courir nue et horriblement brûlée par le napalm qu’un raid aérien a répandu sur son village, pendant la guerre du Vietnam.
Cette photo rappelait au pasteur John Plummer un moment très difficile de sa vie. En 1972, il avait été chargé d’organiser le raid contre le village de Trang Bang. Il avait demandé et reçu l’assurance formelle de ses supérieurs qu’il n’y avait pas de civils dans le secteur !
Vingt-cinq ans plus tard, en 1996, John Plummer participe à une cérémonie pour les vétérans du Vietnam. Kim Phuc y est l’invitée d’honneur. Dans son discours, elle affirme qu’elle pardonnerait au pilote de l’avion si elle le rencontrait.
Tout de suite après la cérémonie, Plummer se présente à Kim Phuc. Il la supplie : « Je te demande pardon, je te demande pardon ! », et elle lui répond : « Je te pardonne, je te pardonne ! ». Elle le serre dans ses bras. Convertie à Jésus-Christ en 1982, elle habite à Toronto et exerce des fonctions importantes en faveur des victimes de guerre.
Avez-vous le sentiment d’avoir commis l’irréparable ? Peut-être des pensées sombres hantent-elles votre vie depuis des années.
Le texte du jour affirme que vous pouvez pardonner et demander pardon parce que Dieu nous a pardonné le premier. Pourquoi ne pas le faire… maintenant ?

Jean-Louis Théron

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Colossiens, chapitre 3, versets 11 à 14.

Photo Credit: tamycoladelyves Flickr via Compfight cc

Categories: Pardon, Souffrance Tags:

Je n’arrive pas à pardonner !

06/02/2017
Commenter

Si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos fautes.
Matthieu 6.15

heart-642154_640La Hollandaise Corrie ten Boom a vécu l’enfer dans le camp de concentration de Ravensbrück. Après sa libération, Dieu l’a appelée à délivrer un message de pardon dans divers pays. Après une de ses conférences dans l’Allemagne d’après-guerre, elle vit venir vers elle… un des anciens gardiens du camp. Elle se rappelait bien cet homme cruel au fouet de cuir.
« Vous avez très bien parlé, lui dit-il, la main tendue. Il est bon de pouvoir penser que tous nos péchés sont pardonnés. J’étais surveillant à Ravensbrück et depuis, je suis devenu chrétien. Je sais que Dieu m’a pardonné les atrocités que j’ai commises, mais j’aimerais l’entendre aussi de votre bouche. Voulez-vous me pardonner ? »
Tétanisée, Corrie luttait avec elle-même. Mais le pardon qu’elle prêchait, elle devait l’accorder aux autres. Sachant qu’il n’est pas un sentiment, mais un acte de volonté, elle pria en silence : « Jésus, aide-moi ! C’est à toi de me donner l’amour. » Elle posa ensuite sa main dans celle de l’Allemand. Elle sentit alors une chaleur guérissante traverser son bras puis envahir tout son être.
« Je vous pardonne, frère ! De tout mon cœur ! »
Dieu avait fait un miracle dans le cœur de Corrie. Et vous, avez-vous besoin de connaître le pardon ? Alors, n’essayez pas de produire ce que Dieu seul peut accomplir…

Françoise Lanthier

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 18, versets 15 à 35.

 

Categories: Pardon, Prière Tags:

Un blanc manteau

19/01/2017
Commenter

Ces gens vêtus d’une tunique blanche, qui sont-ils ?
Apocalypse 7.13

winter-997781_640J’aime l’hiver. Le matin, en ouvrant les volets et en découvrant une abondante chute de neige, je suis toujours émerveillée par le pouvoir transformateur de ce blanc manteau. Les buissons dépouillés de la veille rivalisent de beauté, les toits en tôle ondulée et rouillée donnent un aspect de chalet montagnard aux constructions les plus banales, les herbes sèches des bords de chemin se transforment en graminées étincelantes.
Je sais bien sûr que cette transformation est éphémère. Au premier redoux, tout sera comme avant.
La Bible nous parle aussi de neige et de pouvoir transformateur : Si vos péchés sont rouges comme l’écarlate, ils deviendront aussi blancs que la neige.1
Comme les buissons ou les toits en tôle ondulée ne peuvent changer eux-mêmes leur aspect, ainsi nous n’avons pas non plus le pouvoir de passer du cramoisi de nos péchés au blanc neige de la justice. C’est l’action de Dieu qui permet cela : Dieu déclare les hommes justes par leur foi en Jésus-Christ […] c’est un don que Dieu leur fait par le moyen de la délivrance apportée par Jésus-Christ.2
Pour ceux qui ont cru en Jésus-Christ, cette action divine de transformation, par opposition à celle de la neige, est permanente et non pas saisonnière. Chaque jour, ils peuvent admirer cette transformation et en savourer les beautés : paix, joie, sérénité, par le pardon offert.

Elfriede Eugène

1 Ésaïe1.18           2 Romains 3.22 et 24

__________________
Lecture proposée : Livre du prophète Ésaïe, chapitre 1, versets 15 à 20.

 

Categories: Pardon, Péché Tags: