Archive

Archives pour la catégorie ‘Oeuvres’

Abandonne tes efforts

17/09/2017
Commenter

Si le prophète t’avait demandé quelque chose de difficile, ne l’aurais-tu pas fait ?
2 Rois 5.13

Beaucoup de gens sont disposés à entreprendre les choses les plus difficiles pour acquérir leur salut ; pèlerinages, pénitences, mortifications, bonnes œuvres… Et ce qui les gêne le plus, dans le message de l’Évangile, c’est qu’il rend tous ces efforts inutiles et méprisables ; c’est qu’il soit si simple, trop simple ; trop facile.
C’est notre orgueil, en fait, qui se rebiffe quand est niée la valeur de tels efforts personnels. Il est bien certain, cependant que jamais je ne pourrai ni me vanter ni être intérieurement satisfait d’un mérite quelconque. On ne se vante pas d’avoir accueilli la grâce et le pardon divins, puisque c’est entièrement gratuit !
Il n’est pas difficile d’imaginer les pensées de Naaman1 : « Moi, le célèbre général syrien, me plonger sept fois dans le Jourdain, et c’est tout ? » Il se rebiffait ; mais, heureusement, ne s’y obstina pas. Il eut la sagesse d’écouter ses serviteurs et de s’humilier jusqu’à se plonger, comme l’avait dit le prophète, dans les eaux boueuses du Jourdain. Et il fut guéri de sa lèpre !
Aurons-nous la sagesse d’admettre que nous ne saurions payer le prix de notre rachat et d’abandonner nos efforts inutiles ? Aurons-nous la simplicité de recevoir, simplement, dans la confiance, le don que Dieu nous fait de son pardon ?

Richard Doulière

1 Voir la lecture proposée

__________________
Lecture proposée : 2ème livre des Rois, chapitre 5, versets 1 à 14.

 

Categories: Grâce, Oeuvres Tags:

Que faire de cette journée ?

29/08/2017
Commenter

Apprends-nous donc à bien compter nos jours !
Psaume 90.12

Je visite une étable, et je m’amuse à imaginer ce à quoi peuvent bien penser les vaches. Peut-être font-elles mentalement leur planning de cette journée ?
« Tiens, aujourd’hui – comme tous les jours –, je vais manger, me reposer, ruminer, faire un tour au robot de traite, puis encore manger, encore me promener, encore me reposer, encore ruminer, encore me faire traire… tout en mangeant ! »
J’ai attribué une réflexion humaine à des vaches, mais… le comportement animal décrit ne ressemble-t-il pas à celui de tant d’hommes et de femmes ? Leur vie, c’est… consommer !1 Pourtant, notre potentiel n’a rien à voir avec celui des bovins, et nos perspectives sont tellement plus riches :
– Nous ne sommes pas confinés dans un espace fermé, asservis au bon vouloir de notre Maître.
– Nous ne sommes pas non plus soumis sans échappatoire à nos instincts de consommation, car Dieu nous a créés pour aimer, donner, partager.
– Nous sommes des êtres responsables, dotés d’une conscience, appelés à choisir le bien et à rejeter le mal, à nous repentir et à changer.
– Nous n’avons pas comme fin la disparition, mais sommes destinés à la vie éternelle avec Dieu, rendue accessible par la foi au sacrifice du Christ.
Que ferez-vous de cette journée ? De votre vie ? Vous en avez le choix !

Claude Schneider

1 Ils ruminent aussi, s’ils pensent avoir subi une vacherie ou avoir été traités comme des vaches à lait ! 🙂

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Philippiens, chapitre 3, versets 17 à 20.

 

Categories: Oeuvres, Vie nouvelle Tags:

Gommer ses défauts

24/08/2017
Commenter

Quand tu te laverais avec du nitre, quand tu emploierais beaucoup de potasse, ton iniquité resterait marquée devant moi, dit le Seigneur.
Jérémie 2.22

Avec un bon logiciel, il est facile de retoucher les photographies. Cette pratique est devenue un phénomène si important que les médias préviennent qu’il est vain d’essayer de ressembler aux mannequins, car leurs photos dans les magazines sont profondément retouchées. Mais c’est si agréable d’enjoliver la réalité…
Il y a un domaine dans lequel il est impossible d’améliorer l’existant, c’est le domaine spirituel. La Bible déclare que tous les hommes sont pécheurs, et qu’un seul péché suffit à rompre la relation avec Dieu. Or, un point commun à la plupart des religions est qu’elles disent que l’homme peut s’améliorer et, ainsi, se faire bien voir par Dieu. Alors, pour corriger son image devant Dieu, on applique une morale, on offre des sacrifices, on fait des œuvres pour se racheter.
Nous penserions à tort que toutes nos mauvaises actions et pensées ne sont pas si graves, si nous les faisons suivre d’un peu de bien… Tromperions-nous ainsi Dieu qui connaît les cœurs ?
Dieu ne demande ni de nous améliorer ni de nous racheter. Lui-même l’a fait pour ceux qui s’en avouent incapables : il les rachète par le sacrifice de Jésus-Christ, il les lave de leurs péchés1, et les change de l’intérieur2.

Francis Rivère

1 Actes 22.16           2 2 Corinthiens 5.17

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Romains, chapitre 3, versets 10 à 24.

 

Categories: Oeuvres, Religion Tags:

Viens sans rien

26/07/2017
Commenter

Les foules l’interrogeaient, que ferons-nous donc ?
Luc 3.10

J’ai invité un couple pour un dîner. J’avais précisé : « Surtout ne venez avec rien d’autre que votre bonne humeur : pas de fleurs pour mon épouse, pas de vin pour le repas. » À leur arrivée, l’homme me dit combien cela lui avait été très difficile de venir “avec rien” : « Je n’ai pas été éduqué ainsi. Et ce n’est pas dans ma culture d’être invité chez des gens sans rien apporter. C’est difficile dans ma conception même des relations. » Son épouse avait insisté auprès de lui : « Respecte ce qu’il t’a demandé ; on y va donc “avec rien” ! »
Je me suis demandé si nous ne faisions pas ainsi quelquefois avec Dieu.
Une de mes sœurs me demandait un jour ce qu’elle devait faire pour vivre avec Dieu. Lui expliquant la démarche simple de repentance et de foi auprès de Jésus, elle en fut déçue : « C’est trop facile. Tu m’aurais dit de faire des kilomètres à genoux ou d’autres trucs du genre, OK, mais là non ! »
« Que ferons-nous donc ? » demandaient les foules, les péagers et les soldats auditeurs de Jean-Baptiste1. C’est étonnant de toujours vouloir faire quelque chose pour Dieu, vous ne trouvez pas ? Mériter pour être accueilli, écouté et exaucé, cela fait partie de notre nature profonde.
« Viens sans rien », dit la lecture proposée. Vraiment ? Oui, car Dieu n’attend pas de cadeau de ta part !

Bernard Delépine

1 Luc 3, versets 10, 12, 14

__________________
Lecture proposée : Livre du prophète Ésaïe, chapitre 55, versets 1 à 9.

 

Categories: Grâce, Oeuvres Tags:

Lâcher prise

15/06/2017
Commenter

Demeure en silence devant l’Éternel, attends-toi à lui…
Psaume 37.7

Un autostoppeur, chargé d’un gros sac à dos, a attendu trois heures sur le bas-côté de la route, jusqu’à ce qu’enfin une voiture s’arrête. Le conducteur lui ouvre la porte et lui propose de s’asseoir à côté de lui. Le voyageur s’assied, mais garde son sac sur son dos, ce n’est pas confortable pour lui !
– Pourquoi gardez-vous votre sac sur vous ? Déposez-le à l’arrière, il y a de la place !
– Mais vous avez déjà été très aimable de m’emmener, je ne voudrais pas encore vous charger du poids de mes bagages !
Bien sûr que cela ne fait aucune différence de poids pour le transporteur, que le sac à dos soit accroché au dos du voyageur ou ailleurs ! Pourquoi se charger inutilement d’un fardeau qui est déjà porté par le véhicule ?…
Personnellement, j’ai appris ces derniers temps à “lâcher prise” dans différents domaines, celui de la santé, celui de l’avenir de nos enfants, ainsi que dans le domaine professionnel. Il me semblait devoir tout porter par moi-même, alors que je peux remettre toutes mes peines à Dieu. Il s’en charge déjà, et je suis libre de préoccupations inutiles.
Mon Dieu porte ma vie entière dans ses mains, et il a le contrôle sur toutes choses.

Martine Fleck

__________________
Lecture proposée : Psaume 37, versets 1 à 9.

 

Categories: Grâce, Oeuvres Tags: