Archive

Archives pour la catégorie ‘Nous et Dieu’

Le regard du cœur

25/07/2017
Commenter

Je prie qu’il illumine les yeux de votre cœur afin que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel…
Éphésiens 1.18

Le cœur a-t-il des yeux ? Non, bien sûr. Mais comme le dit Antoine de Saint-Exupéry dans le Petit Prince : « L’essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu’avec le cœur. »
Je perds souvent de vue les choses essentielles à force de me laisser distraire et disperser… Me recentrer sur mon Sauveur, sur celui qui a changé ma vie, est vital pour que mon cœur fixe le regard sur l’essentiel : ma relation avec lui et l’espérance d’une vie au-delà des limites terrestres.
En nourrissant mon cœur de sa Parole, la Bible, ma connaissance de sa volonté et mon amour pour Dieu sont renouvelés. La vision spirituelle est importante à développer, car l’avenir de notre âme dépend de notre choix de le connaître et de vivre dans sa dépendance dès maintenant.
Et cette espérance est merveilleuse !

Martine Fleck

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Éphésiens, chapitre 1, versets 18 à 23.

 

Categories: Connaître Dieu, Nous et Dieu Tags:

Étancher la soif

21/06/2017
Commenter

Ceux qui chantent et ceux qui dansent s’écrient : « Toutes mes sources sont en toi. »
Psaume 87.7

« À boire, à boire !… Je meurs de soif ! » Qui ne s’est jamais exprimé ainsi ? Qui ne s’est jamais senti pressé par la soif ? Le besoin d’eau est fondamental. En général, nous pouvons rapidement le satisfaire. Cependant, nous ne pouvons oublier tous ceux qui dans le monde meurent de soif. L’eau c’est la vie !
Jésus-Christ a parlé d’une autre eau, une eau spirituelle. À cette femme de Samarie dont l’Évangile nous raconte l’histoire1 et qui venait puiser son eau au puits, il dira : « Celui qui boit de cette eau aura encore soif. Mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle. »
L’eau que Jésus nous offre a de quoi satisfaire les besoins de l’âme, les besoins spirituels du cœur. Le livre des Psaumes parle de l’âme qui peut être troublée, abattue, languissante, souffrante, triste, dans le chagrin. Nous avons expérimenté ces états d’âme. Dans un psaume célèbre2, le roi David déclare que Dieu, le Bon Berger, renouvelle son âme. L’enseignement de Jésus, le fils de Dieu, apporte la vie et renouvelle nos forces ! Comment ? En le recevant au fond de nous, il nous donne le repos du cœur. On comprend ceux qui chantent, dansent et s’écrient : « Toutes mes sources sont en toi. »

Francis Bailet

1 Jean 4.5-27           2 Voir la lecture proposée

__________________
Lecture proposée : Psaume 23.

 

Categories: Besoins, Nous et Dieu Tags:

Dieu près de moi ?

04/05/2017
Commenter

Voici, il passe près de moi, et je ne le vois pas…
Job 9.11

fog-79456_640Dieu est proche de chacun, mais beaucoup de choses peuvent le masquer : notre éducation, nos convictions, nos occupations, certaines craintes…
L’apôtre Jean raconte comment Jésus, fatigué et assis à l’entrée d’un village de Samarie, s’est adressé à une femme pour lui demander à boire1. Elle commence par lui reprocher de lui parler, alors qu’habituellement les Juifs ne s’adressaient pas aux Samaritains. Jésus répond de façon étonnante : Si tu connaissais le don de Dieu et qui est celui qui te dit : “Donne-moi à boire !” tu lui aurais toi-même demandé à boire, et il t’aurait donné de l’eau vive1.
Cette femme avait le Fils de Dieu devant elle, mais elle l’ignorait. Dans la discussion qui va suivre, Jésus va lui montrer qu’il connaît tout de sa vie, son cœur et sa situation. Alors, elle reconnaît enfin qu’il est le Christ et même le sauveur du monde2.
En Jésus-Christ, c’est Dieu lui-même qui visite l’humanité. Passer à côté du Christ sans le voir, c’est passer à côté de Dieu sans s’en apercevoir. Il est facile d’être comme cette femme, de ne voir en Jésus qu’un simple homme. Seul un face à face avec Lui permettra de le connaître tel qu’il est. Comment ? Aujourd’hui, ce face à face se fait par la lecture des évangiles et la prière.

Francis Rivère

1 Voir la lecture proposée           2 Jean 4.42

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 4, versets 7 à 42.

 

Categories: Connaître Dieu, Nous et Dieu Tags:

« Je kiffe Dieu »

29/04/2017
Commenter

Nous l’aimons parce que lui nous a aimés le premier.
1 Jean 4.19

female-2026174_640Des amis non chrétiens s’interrogeaient sur ma foi, mon engagement au sein de l’église, des actions sociales, les aumôneries à la prison et dans les hôpitaux. Ils me posaient des questions souhaitant savoir ce qui m’avait amené à cela.
Ils ont été très étonnés de ma réponse : « C’est que je kiffe Dieu ». Stupéfait, l’un d’eux me demande : « Que veut dire “kiffe” ? Je n’ai jamais entendu ce terme associé à celui de Dieu ! »
Je n’allais pas m’engager dans une explication étymologique ou argotique. La définition du dictionnaire est exactement ce que je voulais faire ressortir : “aimer ; apprécier franchement ; prendre du plaisir à…”
J’expliquai donc que je n’avais vraiment aucun mérite. La principale raison de mes engagements, c’était simplement mon amour pour Jésus. Ce coup de foudre amoureux pour lui dure depuis plus de 40 ans et ne cesse de s’accroître. Comme l’indique la fin du verset 12 de notre lecture proposée, Jésus m’avait saisi, “empoigné” dit une autre traduction.
N’allez pas penser que je sois orgueilleux en disant que je ne pratique pas une religion, mais que ma vie chrétienne est juste basée sur l’amour pour Jésus. C’est lui qui me fait aimer les autres et me mettre à leur service.

Bernard Delépine

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Philippiens, chapitre 3, versets 12 à 14.

 

Categories: Amour, Nous et Dieu Tags:

Dieu, un agresseur ?

07/04/2017
Commenter

Malgré tout cela, vous n’avez pas fait confiance à l’Éternel votre Dieu…
Deutéronome 1.32

puppy-32025_640Mais qu’a donc Opale, la petite chienne de notre voisine, pour aboyer si frénétiquement sans arrêt ? Des maçons sont en train de pratiquer une ouverture dans un mur, sous l’œil bienveillant de la propriétaire qui avait commandité ces travaux. Apparemment, Opale a une tout autre appréciation de la chose : elle voit dans l’œuvre de la disqueuse et du perforateur une agression intolérable ! Au fil des jours et des travaux, elle n’en démord pas !
De nombreuses personnes n’ont-elles pas une attitude semblable ? Elles perçoivent Dieu comme leur agresseur, ou du moins comme un témoin indifférent de leur souffrance ! C’est la créature qui juge le Créateur, très sûre d’elle-même…
Pourtant, le point de vue de Dieu est clairement exposé dans la Bible ; c’est un projet fantastique :
Dieu nous avait destinés à vivre avec lui ! Il a voulu que l’homme soit libre d’entrer dans son dessein. Pour son propre malheur, l’homme a choisi de rompre avec son Créateur ! Dès lors, nous méritons la colère de Dieu et son jugement. Il est saint et a toute autorité pour juger le mal en nous.
Mais, coup de théâtre, Jésus-Christ, son Fils, a été jugé à notre place ! Par grâce, le plan d’amour de Dieu se réalisera donc quand même pour tous ceux qui l’accueillent avec foi !
Alors, au lieu “d’aboyer” contre ce qui manifestement nous dépasse tous, ne pourrions-nous pas faire confiance au Maître de l’Univers ?

Claude Schneider

__________________
Lecture proposée : Psaume 106, versets 6 à 13.

 

Categories: Connaître Dieu, Nous et Dieu Tags: