Archive

Archives pour la catégorie ‘Non classé’

Le langage des fleurs

21/03/2017
Commenter

Et nous, nous avons connu l’amour que Dieu nous porte et nous y avons cru.
1 Jean 4.16

17-03-21-le-langage-des-fleurs-pacoC’est le premier jour du printemps, et des fleurs précoces attirent mon regard. J’en admire la structure et la grâce. Leurs cinq pétales sont des cœurs mauves qui jaillissent d’un soleil jaune.
Laurent Voulzy chante le pouvoir des fleurs :
« Changer les âmes, changer les cœurs avec des bouquets de fleurs… »
Moi aussi, j’ai besoin de voir mon cœur changé, car je me suis enfin décidé à visiter cet ami et collègue hospitalisé. Et j’avoue que cette visite me pèse. Que dire de sensé en présence d’un cancer qui semble progresser ? J’ai besoin de plus que de bouquets de fleurs pour m’encourager. Mais voilà que les fleurs du parc de la clinique semblent étirer leurs cinq pétales vers moi et me murmurer « Dieu est amour ! » Faut-il me le dire cinq fois pour que je le comprenne ? Lui, il est adroit pour toucher notre cœur ! Il est plein de tact pour comprendre notre douleur, et y répondre ! J’aime mon Sauveur parce qu’il m’a aimé le premier. Il a mis son amour en moi pour que je puisse réellement aimer mon collègue. Dieu l’aime aussi ! Il veut que celui-ci trouve en lui le salut et la vie !

Francis Schneider

__________________
Lecture proposée : 1 lettre de Jean, chapitre 4, versets 7 à 19.

 

Nécessités

15/03/2017
Commenter

J’aime ceux qui m’aiment, et ceux qui me cherchent me trouvent.
Proverbes 8.17

gardening-475350_640Le mineur creuse parce qu’il croit à la présence du gisement. L’agriculteur ensemence ses terres parce qu’il croit en la prochaine récolte. Malgré l’imprévisible dans les activités humaines, il y a nécessité de croire pour agir ; et nécessité d’agir pour obtenir ce que l’on a cru. Ceux qui montent dans l’avion croient qu’ils arriveront à destination ; sinon ils n’y entreraient pas ! Voyez, l’homme agit toujours parce qu’il a foi.
Eh bien, pourquoi serait-il déraisonnable de croire en Dieu sans le voir ? Et pourquoi ne serions-nous pas capables de croire au futur qu’il propose ? Au moment où le marin pêcheur prend la mer, voit-il les poissons ? Non, il ne voit que ses casiers vides… Et pourtant, il croit les remplir bientôt en s’engageant sur les flots ! Sait-il exactement où sont les poissons ? Non, mais il sait que la mer en est riche ! Alors il va, il cherche et il trouve.
L’homme, dans les prémices de la foi, ne sait pas non plus exactement qui est Dieu, mais il espère qu’en Jésus-Christ1, il le trouvera. Il vient avec son cœur vide, mais il croit que Jésus le remplira de ses richesses ! Alors il va, il cherche et il trouve.
Vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur2, dit Dieu. Voyez-vous, il y a nécessité de croire pour chercher, et nécessité de chercher pour trouver.

Dominique Moreau

1 Jean 14.9           2 Jérémie 29.13

__________________
Lecture proposée : Livre des Proverbes, chapitre 8, versets 6 à 23.

 

Categories: Connaître Dieu, Foi, Non classé Tags:

« Manon, je t’aime ! »

31/12/2016
Commenter

D’un amour éternel, je t’aime, c’est pourquoi je t’attire par l’affection que je te porte.
Jérémie 31.3

je-taimeSur le pont qui enjambe l’autoroute, une inscription s’offre en lettres gigantesques au regard des automobilistes : « Manon, je t’aime ! » Qui a déclaré ainsi sa passion, et à quelle Manon ? Sans doute “Manon” passe-t-elle sur cette route et sait-elle quelle main attentionnée a déclaré ainsi sa flamme ! Pourquoi cette déclaration publique ? Pour faire connaître à tous l’amour unique ? Pour gagner le cœur de Manon ou pour retrouver le chemin d’un cœur indifférent ?…
Je t’aime d’un amour éternel. Depuis les temps reculés de l’histoire, Dieu ne cesse de déclarer son amour profond à tous les hommes. Il le dit et le redit encore. Dieu vous aime d’un amour éternel ! Il le prouve par sa patience quotidienne à votre égard au cours de l’année écoulée. Il l’a prouvé par Jésus qui s’est laissé condamner à votre place.
Que méritons-nous à ses yeux ? Rien que le jugement et la perdition éternelle à cause de nos fautes, ou de notre indifférence à son égard ! Et pourtant il nous aime.
Le pont de l’autoroute reste muet sur les effets de la déclaration à “Manon”. Quel est l’effet de la déclaration de Dieu pour vous ? Vous êtes-vous laissé convaincre par lui de son amour pour vous ? Et l’aimez-vous en retour ?
« Seigneur Dieu, à la fin de cette année, merci pour ton amour et ta bonté, et pardon pour mes indifférences ! Je veux m’attendre à Toi pour tous les jours de l’année nouvelle. Et t’aimer en retour. »

Albert Lentz

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre de Jean, chapitre 4, versets 7 à 12.

 

Categories: Amour de Dieu, Non classé, Nous et Dieu Tags:

Pardonne-nous…

05/11/2016
Commenter

C’est l’homme qui pèche qui mourra et le fils ne portera pas le poids de la faute de son père, ni le père le poids de la faute de son fils.
Ézéchiel 18.20

tribute-1433355_640Les cérémonies consacrées au souvenir de la fin de la Seconde Guerre mondiale ont donné une large place aux témoignages des derniers rescapés de ces années terribles. Et elles ont remis en lumière jusqu’où pouvaient s’abaisser des êtres humains.
C’est une bonne chose de nous rappeler la nuit qui s’était abattue sur nos pays et de laisser s’exprimer des regrets et des demandes de pardon. Mais il ne faudrait pas en rester là.
Avec beaucoup de réalisme, Michel Sardou chantait déjà en 1998 :
« Pardon pour ceux qui ont souffert
Mais la question n’est pas
Ce qu’ont fait ou ton père ou ta mère
Dans les ténèbres de ce temps-là […]
Ce qui me préoccupe c’est :
Qu’est-ce que j’aurais fait, moi ? »
Oui, voilà une bonne question ! Avons-nous pris conscience que le péché est aussi attaché à notre cœur ? Que nous ne sommes pas meilleurs que nos pères ? Nous prions peut-être facilement – et vite – « Pardonne-nous nos offenses ». Mais il est plus difficile de prier « Pardonne-moi mes offenses » !
Pour cela, il faut que j’arrête d’observer et de juger les autres, et que je me voie moi, pécheur, misérable aux yeux de Dieu. C’est pour moi, à cause de mes péchés, que Jésus a dû mourir sur la croix.

Albert Lentz

__________________
Lecture proposée : Psaume 51, versets 1 à 10.

 

Categories: L'homme, Non classé, Perdition Tags:

Conflit d’autorité

28/08/2016
Commenter

Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel !
Matthieu 6.10

tree-1610855_640C.S. Lewis a dit : « Il y a deux sortes de personnes : celles qui disent à Dieu “Que ta volonté soit faite” et celles à qui Dieu dit “Très bien, fais ce que tu veux”».
Et pourquoi Dieu le dirait-il ? N’est-ce pas parce que nous tenons tellement à rester maîtres de notre vie, persuadés que nous sommes d’être le mieux à même de décider ? Et nous vivons en conséquence. Pour l’important comme pour le détail :
– faire le choix des études, opter pour telle profession, se marier ou rester libre, choisir son conjoint, définir le nombre d’enfants…
– comment occuper ses temps libres, où partir en vacances, faire du sport ou paresser au cours du week-end…
Mais quand les choses ne vont pas comme prévu, certains disent : « Dieu, si tu existes, alors interviens maintenant ! » D’autres sont révoltés et rendent Dieu responsables de leurs malheurs.
N’oublions pas que nous ne maîtrisons rien. Notre santé, nos facultés, notre situation professionnelle, nos biens : tout est si fragile. N’oublions pas non plus que tout est entre les mains de Dieu, et que rien n’échappe à sa volonté. Enfin, nous pouvons être assurés que sa volonté est bonne, agréable et parfaite1 : il ne veut pas notre malheur.
Quel avantage aurions-nous donc à en faire à notre tête ? Oui, prions avec confiance : « Que ta volonté soit faite dans ma vie. »

Albert Lentz

1 Romains 12.2

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 14, versets 15 à 24.

 

Categories: Non classé Tags: