Archive

Archives pour la catégorie ‘Mort’

Dites-moi…

16/06/2017
Commenter

Dieu a mis dans le cœur de l’homme la pensée de l’éternité.
Ecclésiaste 3.11

La pensée de la mort hante les esprits. C’est sans doute la raison pour laquelle on retrouve ce thème dans beaucoup de chansons.
Gérard Lenorman chantait :

« Dites-moi ce qui m’entraîne
Dites-moi d’où vient le vent,
Où s’en vont ceux que l’on aime,
Dites-moi ce qui m’attend. »

L’auteur des paroles pose les bonnes questions. Mais de qui attend-il des réponses ? La Bible, Parole de Dieu, y répond.
Dans le livre de l’Ecclésiaste, il est écrit : la poussière retourne à la terre, comme elle y était, et l’esprit retourne à Dieu qui l’a donné.1 Dans l’évangile nous lisons, à propos de la fin des temps : Lorsque le Fils de l’homme (Jésus) reviendra dans sa gloire, il s’assiéra sur son trône et toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres. Comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs et il mettra les brebis à sa droite et les boucs à sa gauche. Alors il dira à ceux qui seront à sa droite : Venez, vous qui êtes bénis de mon Père […] Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges.2
Pour être à sa droite, il importe de placer notre foi en Jésus-Christ. Pour être à sa gauche, il suffit de continuer à vivre à notre guise.
La réponse est claire, non ?

Jack Mouyon

1 Ecclésiaste 12.9           2 Matthieu 25.31-34

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 25, versets 31 à 46.

 

Categories: Destinée, Mort Tags:

Au revoir, Pierrot !

02/11/2016
Commenter

Écris : heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur !
Apocalypse 14.13

child-waving-goodbye-595429_640Pierrot était un simple ouvrier du textile. À l’âge de 33 ans, il entendit pour la première fois parler de ce que Jésus pouvait faire dans sa vie. Pierrot avait une conscience chargée. Il pensait avoir commis des fautes qui ne pouvaient être effacées. Ayant compris que le pardon de Dieu lui était offert gratuitement grâce à la mort de Jésus pour lui, Pierrot se repentit de sa vie passée et crut. Une vie nouvelle commença pour lui, pleine de services pour les autres.
En avril 2014, on découvrit chez Pierrot le cancer. Le dimanche suivant, il prit la parole au culte et dit à tous : « Je crois que j’ai achevé ma course ici-bas ! Mais rassurez-vous, je sais où je vais. » Deux mois plus tard, il s’éteignait dans la sérénité et rempli d’une paix qui frappa le personnel soignant.
Le journal local, annonçant la nouvelle de son décès, lui rendit témoignage. « Résultat de sa rencontre avec Dieu, Pierrot agissait animé par son amour. Ses dons manuels étaient au service des autres. Son oreille était attentive et toujours à l’écoute. Sa bouche apportait toujours une parole à propos qui témoignait avec conviction de sa foi vivante en Jésus-Christ. »
Avez-vous la même assurance que Pierrot face à la mort ?

Gilles Georgel

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Philippiens, chapitre 1, versets 21 à 23.

 

Categories: Mort, Vie nouvelle Tags:

Il n’y a pas de morts

01/11/2016
Commenter

Quoi ! jugez-vous incroyable que Dieu ressuscite les morts ?
Actes 26.8

human-592734_640« Il n’y a pas de morts Seigneur, il n’y a que des vivants, sur notre terre et au-delà.
La mort existe Seigneur, mais elle n’est qu’un moment, un instant, une seconde, un pas, le pas du provisoire au définitif, le pas du temporel à l’éternel.
Ainsi meurt l’enfant quand naît l’adolescent, la chenille quand s’envole le papillon, le grain quand s’annonce l’épi. »
C’est ainsi que s’exprimait Michel Quoist dans l’une de ses prières.
Il n’y a que des vivants ! C’est extraordinaire !
Les vivants sur cette terre, nous les connaissons bien : il y a ceux que je trouve sympathiques, ceux que j’ai du mal à supporter, ceux qui m’indiffèrent… Qu’en est-il des vivants dans l’au-delà ?
Jésus en a parlé dans le texte proposé ci-dessous : À la fin des temps, tous les peuples de la terre seront rassemblés devant lui. Alors, il les divisera en deux groupes… il placera les uns à sa droite et les autres à sa gauche.
À sa droite, ceux qui l’auront servi sur terre en servant leurs prochains.
À sa gauche, ceux qui ne l’auront pas servi en la personne des prochains rencontrés.
Ce pas du temporel à l’éternel qu’est la mort nous placera, in fine, d’un côté ou de l’autre de Jésus.
À cause de mon amour pour Dieu et Jésus, je pourrai entendre ce jour-là : Venez vous tous qui êtes bénis de mon Père.

Elfriede Eugène

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 25, versets 31 à 46.

 

Categories: Mort, Résurrection Tags:

On peut parler de tout, sauf…

20/10/2016
Commenter

Le dernier ennemi qui sera anéanti, c’est la mort.
1 Corinthiens 15.26

cross-410219_640Depuis un certain temps, mon mari et moi vivons chaque année de nombreux mois dans un petit village des Pyrénées-Orientales. Une grande partie de la population appartient à ce qu’on appelle le troisième âge. D’ailleurs “quatrième âge” décrirait plus justement la réalité.
Il n’est donc pas rare d’entendre sonner le glas.
Ces jours-là, sur les bancs publics, les conversations se font plus feutrées, on parle du ou de la disparu(e), de sa vie, de son âge, de la maladie. En filigrane, on sent transparaître la pensée que le prochain pourrait être l’un ou l’autre assis sur ce banc.
Mais cela ne se fait pas de parler de la mort de ceux qui sont encore vivants.
J’ai donc osé un jour parler de ma mort, de mon sentiment de crainte par rapport à l’inconnu, mais aussi de ma certitude que la mort n’est pas le mot de la fin, que je serai auprès de Dieu. Cette conversation a suscité chez l’un ou l’autre une expression de soulagement.
À l’origine, Dieu avait créé une humanité destinée à la vie éternelle. La mort est la sanction du péché, mais elle n’était pas inscrite dans ce souffle de Dieu qui a donné la vie au premier couple humain.
Jésus a été angoissé à l’approche de la mort. Il a accepté de la vivre pour que nous puissions en être libérés.
Regarder la mort de Jésus nous fait voir un tombeau vide. Et, par notre foi en lui, être assuré de la vie éternelle.

Elfriede Eugène

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre aux Corinthiens, chapitre 15, versets 35 à 45.

 

Categories: Destinée, Mort Tags:

Tu vas mourir Papa !

17/07/2016
Commenter

Aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis.
Luc 23.43

beyond-1157000_640Aumônier à l’hôpital, on m’a demandé d’aller visiter un homme mourant âgé de 40 ans. Arrivé dans la chambre, il y a là un homme qui geint de souffrance. Sa fille adolescente est soulagée de me voir : « Merci d’être venu ! »
La fille se penche vers son père :
– Papa, tu vas mourir.
– Ah bon, pourquoi ?
– Parce que tu as un cancer, les médecins ne peuvent pas t’opérer ! Papa, ce monsieur est pasteur, il va t’expliquer comment faire.
– Faire quoi ? dit-il toujours en gémissant.
– Comment monter là-haut, car tu vas mourir !
– Où là-haut ? Moi, je veux rentrer à la maison.
Après beaucoup d’embrassades et de larmes, je reste seul avec l’homme. C’était surréaliste !
Le malade me demande :
– Alors je vais mourir ?
– Il semble que oui. Avez-vous la foi en Dieu ?
Il me raconte avoir voulu être prêtre, mais qu’il a sombré dans l’alcool. Je lui parle de l’amour de Jésus pour lui, de son pardon.
– Je ne le mérite pas !
– Je le sais, mais un des brigands sur la croix non plus, pourtant Jésus lui a dit qu’il le prendrait avec lui au paradis.
Je prie pour lui, demandant à Jésus de pardonner ses péchés, d’entrer dans sa vie en ses derniers instants, de lui faire grâce. L’homme comprend, accepte, me serre la main comme pour me dire merci. Il décédera deux jours plus tard !
Et vous, êtes-vous prêts ?

Bernard Delépine

__________________
Lecture proposée : Livre du prophète Michée, chapitre 7, versets 18 et 19.

 

Categories: Ciel, Mort Tags: