Archive

Archives pour la catégorie ‘Miracles’

Sur le toit

02/07/2017
Commenter

Racontez-lui ce que vous avez vu et entendu : les aveugles voient, les paralysés marchent, les lépreux sont guéris, les sourds entendent, les morts ressuscitent, la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres.
Luc 7.22

Nous étions une petite équipe à retaper le toit de notre bâtiment d’église. Les bois étaient bien malades et le danger de passer au travers était grand. Il suffisait d’un pied mal placé et ce pouvait être la chute. Le travail fut ardu, mais heureusement, tout s’est bien terminé.
Cela m’a fait penser à ces quatre hommes qui ont découvert le toit plat d’une maison et ont passé par la brèche le brancard d’un de leurs amis malade. Cela dut aussi être un moment intense pour toute l’assistance. Le malade n’allait-il pas tomber sur eux ? Ou un morceau de la toiture ? Et puis, où poser le lit dans cette maison remplie de monde ? Il a fallu en bouger des choses !
Jésus a compris la volonté de ces hommes : ils croyaient en lui et attendaient qu’il agisse pour que leur ami ressorte sur ses pieds ! Quelle foi !
Jésus guérit l’homme paralysé, mais il a aussi touché son cœur, prenant en charge son péché.
Toute l’assistance en a été témoin. Parmi eux, des religieux. Tous n’ont pas accepté les paroles de Jésus. Tout cela était trop en décalage avec ce qu’ils avaient appris et avec leurs habitudes. Ils savaient pourtant que Dieu est le Dieu de l’impossible.
Pourquoi n’ont-ils pas tous compris ?

Bernard Doise

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Marc, chapitre 2, versets 1 à 12.

 

Categories: Foi, Miracles Tags:

Pas d’impasse…

10/06/2017
Commenter

Jésus dit à Simon : « Jetez vos filets pour attraper du poisson. » Simon lui répond : « Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre. Mais tu nous dis de jeter les filets, je vais le faire. »
Luc 5.4-6

Après une nuit de travail éprouvante et infructueuse, voilà des pêcheurs qui se demandent comment ils vont gérer la journée. Ils n’ont rien ramené pour subvenir à leurs besoins. Peut-être étaient-ils en colère contre Dieu. Après tout, ne devrait-il pas subvenir aux besoins de chacun ? Mais le ciel était silencieux, et les perspectives pour ces pêcheurs bien sombres…
Or, alors qu’ils lavaient les filets, Jésus-Christ demande à Simon Pierre de pouvoir enseigner la foule depuis sa barque.
Et plus tard, Jésus lui dit d’aller jeter ses filets. Pierre est un pêcheur professionnel. Il a épuisé toutes ses connaissances et son métier durant la nuit. Mais il fait confiance à Jésus. La pêche qui suit est miraculeuse !
Jésus peut changer une situation du tout au tout. À tout moment il peut nous tirer de ce qui paraît être une impasse. Quelles que soient nos difficultés, nos situations, nous pouvons Lui faire confiance. Les hommes peuvent nous décevoir, les circonstances s’avérer très difficiles. Jésus n’est jamais dépassé, surpris ou à court de moyens.

Matthieu Gangloff

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 5, versets 1 à 11.

Photo Credit: PhotosLP06 Flickr via Compfight cc

Categories: Confiance, Miracles Tags:

Preuve mathématique

11/04/2017
Commenter

Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, sans compter les femmes et les enfants.
Matthieu 14.21

slide-rule-317749_640Jésus a opéré deux multiplications des pains. La première fois, il a nourri, avec cinq pains et deux poissons, 5 000 hommes, sans compter les femmes et les enfants. Il resta de plus douze corbeilles pleines de morceaux. La seconde fois, il a nourri, avec sept pains et quelques petits poissons, 4 000 hommes, sans compter les femmes et les enfants1. Il ne resta cette fois que sept corbeilles pleines de morceaux. À la lecture des deux récits, on constate que moins Jésus avait de matière première, plus il a nourri de monde et plus il restait de nourriture. Si on pousse la logique mathématique à son extrémité, on arrive à la conclusion suivante : à partir de rien, Jésus peut tout faire !
La divinité de Jésus s’exprime de bien des manières. Il était sans péché. Il affirme être déjà là avant Abraham, né des siècles avant lui. Jésus dira cependant ce qui en donne la preuve irréfutable : « Les œuvres que le Père m’a donné d’accomplir, ces œuvres mêmes que je fais, témoignent de moi que c’est le Père qui m’a envoyé ! »2
Vous avez du mal de croire que Jésus est le Fils de Dieu ? Laissez-vous convaincre par cette parole qu’il a adressée aux sceptiques de son temps : « Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi ; croyez du moins à cause de ces œuvres. »3

Gilles Georgel

1 Matthieu 15.32 à 38           2 Jean 5.36           3 Jean 14.11

Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 5, versets 19 à 23.

 

Categories: Jésus, Miracles Tags:

Un serpent prépare le chemin

24/11/2016
Commenter

Paul avait ramassé une brassée de bois sec […] quand la chaleur en a fait sortir une vipère qui s’est accrochée à sa main…
Actes 28.3

rock-rattlesnake-582975_640David Brainerd (1718-1747) apportait l’Évangile à des tribus indiennes du Delaware. Il se sentit poussé à évangéliser aussi la tribu la plus sauvage, malgré les supplications dissuasives de ses amis.
Il partit muni d’une petite tente et de quelques objets nécessaires pour vivre dans la forêt.
Lorsque les Indiens repérèrent sa tente, ils rassemblèrent un conseil de guerre. Il fut décidé de tuer ce blanc qui avait osé pénétrer sur leur terrain de chasse. Ils se tapirent donc non loin de la tente et attendirent que Brainerd en sorte. Mais lui priait ; et il priait longtemps. Les Indiens, perdant patience, s’approchèrent de la tente ; ils en soulevèrent le bord et le virent à genoux en train de parler à quelqu’un. Mais ils aperçurent aussi un serpent à sonnettes se faufilant derrière lui. Il se redressa pour enfoncer ses crocs. Mais après quelques mouvements, il repartit par où il était venu.
Les Indiens, abasourdis, se retirèrent lentement. Pourquoi ce serpent n’avait-il pas tué l’homme ? Certainement, ce n’était pas un homme ordinaire !
Entre-temps, Brainerd, convaincu d’avoir été exaucé, saisit sa Bible et partit vers le village indien, sans savoir quel accueil il y trouverait. À sa grande stupéfaction, tout le village, chef en tête, vint à sa rencontre et le salua respectueusement comme quelqu’un qui était sous la protection du Grand Esprit. Plusieurs centaines se convertirent et la tribu en fut transformée.

Alfred Kuen

__________________
Lecture proposée : Actes des Apôtres, chapitre 28, versets 1 à 10.

 

Categories: Miracles, Prière Tags:

Le plus beau des miracles !

08/04/2016
Commenter

Tous mangèrent et furent rassasiés.
Matthieu 14.20

side-dish-638660_640Au printemps 2014, un groupe de femmes israéliennes et palestiniennes, croyantes en Jésus, militantes du mouvement de réconciliation appelé « Musalaha », se sont retrouvées dans la province de Bethléem pour mettre sur pied une action en faveur d’enfants handicapés. Lorsque des centaines de personnes ont afflué dans le parc où se déroulait cette manifestation, ces femmes se sont rendu compte que le repas préparé ne suffirait jamais pour tout ce monde. Mais elles ont commencé à distribuer la nourriture aux enfants et aux équipiers, et tous ont été rassasiés. Ceux qui s’étaient fait du souci ont avoué par la suite qu’ils ont assisté à un miracle.
Un miracle, c’est un signe de la grâce de Dieu au milieu des hommes. Maintenant, on peut toujours se demander quel a été le côté le plus significatif de l’événement. Sa dimension matérielle : la foule nourrie de manière étonnante ? Ou sa dimension spirituelle : le cœur transformé de ces femmes que tout oppose au plan social et politique ? Par leur foi en Jésus-Christ, elles ont pu unir leurs efforts pour manifester concrètement un signe de l’amour de Dieu à ces enfants handicapés…
Apprenons à discerner l’aspect le plus significatif des signes auxquels Dieu nous donne d’assister encore aujourd’hui dans le monde. Alors, quels qu’ils soient, ils fortifieront notre foi en Dieu.

Guy Gentizon

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 14, versets 13 à 21.

 

Categories: Miracles, Témoignage Tags: