Archive

Archives pour la catégorie ‘L’au-delà’

Car le temps passe vite…

28/12/2015
Commenter

Apprends-nous donc à bien compter nos jours, afin que notre cœur acquière la sagesse !
Psaume 90.12

time-92321_640Les années passent si vite et nous nous rendons compte que nous ne sommes pas faits uniquement pour la terre. La plupart des personnes âgées disent que leur vie a été un souffle, éphémère comme une fleur qui éclot le matin et se fane le soir. Si la vie s’arrête à la tombe, alors elle n’a aucun sens. Mais comment savoir ?
Eh bien, nous pouvons savoir ! Jésus a quitté la gloire céleste, il est venu sur la terre pour nous enseigner, lui qui est la Vérité. Et il déclare qu’il y a un au-delà. D’ailleurs il en est revenu : il est mort le vendredi saint, mais revenu à la vie le dimanche de Pâque. Il enseigne qu’à la mort commence l’éternité : une éternité loin de Dieu, dans l’angoisse, les ténèbres et le tourment pour ceux qui l’auront rejeté, ou bien une éternité avec lui dans la gloire, le bonheur et l’amour pour ceux qui auront cru en lui, qui lui auront obéi et qui l’auront aimé. Alors, finis les soucis et les angoisses de la terre, les injustices, les péchés. Ne ratons donc pas ce divin rendez-vous. Notre vie terrestre, si brève, n’est que la salle d’attente de l’éternité.
Prions : « Jésus, tu nous as préparé une place ! “Oh ! quel beau jour où, devant ta face, Tous tes rachetés apparaîtront, En célébrant ta gloire et ta grâce ! De leurs chants les cieux retentiront”1… »

Théophile Hammann

1 Chant composé par A. Booth-Clibborn

__________________
Lecture proposée : Psaume 90.

 

La preuve est faite

01/11/2015
Commenter

Celui qui met sa confiance en moi vivra, quand même il serait mort.
Jean 11.25

jesus-410220_640Cette seule phrase de Jésus suffit aux croyants pour les persuader qu’au moins pour ceux qui croient en Lui, tout ne se termine pas à la mort. Qu’elle n’est pas la fin de tout, qu’il y a un “après” qui est d’ailleurs inscrit plus ou moins fortement dans la conscience et le sentiment de tout homme.
C’est à cause de cette conviction plus ou moins précise que l’humanité, depuis toujours, a enterré ses morts en leur joignant des objets, symboliques ou non, censés leur servir dans l’au-delà. On peut en sourire à juste titre. On peut aussi hausser les épaules à la nécessité éprouvée par la majorité des humains de vouloir se tranquilliser ou apaiser les dieux par la pratique des diverses religions.
Je sais que cela ne constitue pas des preuves.
Par contre, il est un argument sans réplique, parce qu’historique et attesté par une foule de témoins. C’est qu’un seul homme est sorti du tombeau. Il vivra de nouveau, quarante jours avec les siens avant de monter au ciel sous leurs yeux.
Or, c’est lui qui, de nombreuses fois, a attesté que tous les hommes ressusciteront pour comparaître devant Dieu.
Non, le jugement dernier des vivants et des morts n’est pas un mythe. Celui qui vit à jamais au-delà de la mort l’a affirmé et en a fait la preuve.
Voilà pourquoi il est nécessaire de s’en laisser instruire et de s’y préparer.

Richard Doulière

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 11, versets 17 à 22.

 

Categories: L'au-delà, Mort Tags:

Brebis ou bouc ?

28/09/2015
Commenter

Lorsque le Fils de l’homme viendra dans sa gloire […]. Il séparera les uns d’avec les autres. […] Il dira à ceux qui sont à sa gauche : Allez loin de moi, maudits, vers le feu éternel préparé pour le diable et ses anges.
Matthieu 25.31,32,41

sheep-787206_640Le texte de Matthieu 25 est partiellement symbolique. Il compare les hommes à des brebis ou des boucs que le Fils de l’homme mettra à sa droite (les brebis) ou à sa gauche (les boucs). Mais l’enseignement qui s’en dégage est l’affirmation claire qu’il y aura deux sorts possibles pour les humains : sort bienheureux pour ceux que Jésus appelle les justes et qu’il dira bénis de son Père, terrible pour les autres, en partage avec le diable.
La lecture proposée est sobre. Elle ne mentionne comme critère de ce jugement (apparemment pas le dernier) que l’attitude pratique – secours ou indifférence – adoptée envers ceux que Jésus nomme les plus petits de ses frères. À l’époque, un Juif n’aurait appelé “frère” qu’un autre Juif. On doit y voir comme un raccourci. Car le salut ou la perdition sont d’abord liés à la foi ou l’incrédulité, avant de l’être aux fruits que portent l’une ou l’autre de ces attitudes du cœur.
Je ne peux m’étendre sur les détails relatifs à ce double sort possible des humains. Ce qu’en dit la Bible doit pourtant suffire à nous convaincre de nous abandonner à la miséricorde et au pardon de Dieu afin d’être au nombre de ses brebis et non des boucs qu’Il sera contraint de rejeter loin de Lui.

Richard Doulière

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 25, versets 31 à 46.

 

Categories: Jugement dernier, L'au-delà Tags:

Pub pour l’au-delà

22/03/2014
Commenter

En effet, un moment viendra où certains ne voudront plus écouter l’enseignement juste. Mais ils suivront plutôt leurs désirs. Ils feront appel à une foule de maîtres qui leur diront ce qu’ils ont envie d’entendre.
2 Timothée 4.3

Un collègue nous a raconté ceci : « Coincé dans un embouteillage, j’ai lu dans la devanture d’un magasin de pompes funèbres : “Ici on fait pour toutes les religions et toutes les destinations”. »
Une publicité vraiment originale !
“Toutes les religions…”, c’est vrai qu’il y en a tant, même dans nos pays dits christianisés. C’est presque comme au supermarché, il y a du choix ! Dernièrement quelqu’un me disait sa préférence pour les religions orientales « parce qu’elles proposent la réincarnation, et ça m’arrange » et de continuer en disant espérer être réincarné en oiseau ! Aujourd’hui, bon nombre de personnes font fi de la vérité. Ce qu’elles cherchent, c’est ce qui les arrange, quitte à faire l’autruche.
“Toutes destinations…”, bien sûr il faut le comprendre d’une manière pragmatique. Cette enseigne livre les corps partout dans le monde. Mais quant à l’âme, est-elle livrée aussi ? Bien sûr que non ! La Bible nous enseigne qu’après la mort, nous nous tiendrons tous devant Dieu qui regardera si notre nom est inscrit dans le Livre de Vie.
Point de réincarnation pour devenir un oiseau, une plante ou une autre personne. Une seule destination : l’éternité, passée en présence de Dieu qui nous attend ou loin de Lui. Je sais pour ma part quelle est ma destination finale. Et vous, vous êtes-vous déjà posé la question ?

Bernard Delépine

_________________
Lecture proposée : Livre du prophète Daniel, chapitre 12, versets 1 à 3.

Categories: Avenir, L'au-delà Tags:

Mourir ou vivre ?

16/10/2013
Commenter

Celui qui place toute sa confiance en moi vivra, même s’il meurt. Et tout homme qui vit et croit en moi ne mourra jamais.
Jean 11.25,26

“Vous êtes invités au salon de la mort !” Avez-vous déjà eu une telle invitation ? Assez choquant !
Ce premier salon de la mort a eu lieu à Paris en 2011. Présenté de manière à rendre la mort plus acceptable, plus facile, ce salon voulait nous aider à apprivoiser, dompter la mort.
Aujourd’hui l’être humain refuse la maladie, la vieillesse, la mort… Même les défauts physiques doivent disparaître. On veut vivre jeune, et en bonne santé, et longtemps. Rien ne doit ternir ce rêve d’immortalité. Mais pour vivre quoi ? C’est quoi la vraie vie ?
La vraie vie est celle que propose Jésus à celui qui vient à lui. Quand j’ai lu le texte de l’en-tête pour la première fois, j’ai désiré ardemment connaître cette vie éternelle. Elle m’assure de vivre pour toujours avec mon Sauveur. Depuis que je connais cela, je suis dans une paix profonde et dans l’espérance du ciel ! Je ne crains plus la mort.
Ne tardez pas : choisissez aussi de recevoir la vraie Vie ! C’est gratuit !

Martine Fleck

_______________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 12, versets 20 à 26.

Categories: L'au-delà, L'homme Tags: