Archive

Archives pour la catégorie ‘Joie’

Joie contagieuse

08/04/2017
Commenter

L’Éternel donne la force à son peuple ; l’Éternel bénit son peuple et le rend heureux.
Psaume 29.11

people-1501905_640Ce matin, je souris devant une affiche qui présente le dessin animé « Maya l’abeille ». On y remarque la silhouette sympathique du personnage et ce slogan : « Le film qui chasse le bourdon ! » Un petit trait d’humour qui ne manque pas d’attirer l’attention du public. Suite au sondage IFOP de 2015, des journaux titraient : « Le moral des Français est au plus bas ». D’autres slogans publicitaires accrocheurs, comme celui que nous venons de voir, s’appuient sur ce constat. Les spectacles, les comédies, les humoristes sont en vogue. Les raisons du pessimisme actuel sont nombreuses, mais le malaise semble plus profond…
Si, vous aussi, vous avez le « bourdon », je vous conseille non pas un film, mais un livre : la Bible ! Je vous propose non pas une fiction d’une heure et demie, mais une réalité à vivre au quotidien : l’Évangile ! Attention, recevoir Jésus-Christ comme sauveur, seigneur et ami ne nous évite pas les difficultés de la vie. Mais lui nous donne la force de les traverser. Son message, si nous le recevons pour nous-mêmes, nous réjouit. Oui, ce matin, par son pardon accordé, par une conscience apaisée, par une âme lavée, je suis heureux d’être réconcilié avec Dieu. Je suis heureux d’avoir Jésus comme appui. L’historien Edward Wynot a écrit : « La joie de vivre est une émotion contagieuse ». Je vous souhaite d’attraper la joie du salut !

Dominique Moreau

__________________
Lecture proposée : Psaume 84.

 

Categories: Joie, Salut Tags:

Le clown triste

10/02/2017
Commenter

Au milieu même du rire le cœur peut être affligé, et la joie peut finir par la détresse.
Proverbes 14.13

clown-1945554_640Un jour, un malade vint sonner à la porte d’un médecin. Il ne souffrait, disait-il, d’aucun mal particulier, mais ressentait un malaise continuel, un trouble indéfinissable, une tristesse qu’il ne pouvait surmonter. En effet, après un examen minutieux, le médecin ne trouva aucun organe malade. Il finit par déclarer à son client :
– Ce qu’il vous faut, c’est de la distraction. Tenez, commencez ce soir. Il y a un cirque qui donne des représentations avec le clown X… Il est réputé pour faire rire tout le monde. Allez le voir !
Alors l’homme regarda tristement le médecin :
– Ce clown… c’est moi !
Les apparences sont trompeuses. Le visage que nous montrons en public ne reflète pas toujours la réalité que nous vivons à l’intérieur. Il y a un médecin chez qui nous pouvons à tout instant nous rendre pour la guérison de notre âme : c’est Dieu ! Devant lui, nul n’est besoin de cacher ou de simuler quoi que ce soit ! Avouons-lui notre mal-être ! Invitons-le à combler le vide qui est en nous. Jésus est venu pour ôter tout ce qui nous sépare de sa joie !

Gilles Georgel

__________________
Lecture proposée : Livre du prophète Ésaïe, chapitre 61, versets 1 à 3.

 

Categories: Besoins, Joie Tags:

C’est si bon de croire !

30/12/2016
Commenter

Mon cœur est dans la joie, mon âme exulte d’allégresse, mon corps repose dans la paix.
Psaume 16.9

father-and-son-1717770_640On donne souvent des chrétiens l’image de gens tristounets ou de rabat-joie n’osant profiter des plaisirs de la vie… Si croire consiste à respecter scrupuleusement tout un ensemble d’interdits, de rites et de règles afin d’espérer mériter de la part de Dieu son amour, alors c’est certainement une triste vie.
Mais croire c’est tout autre chose ! C’est placer sa confiance en Dieu, un Dieu bienveillant qui nous aime, nous pardonne, nous restaure, nous accompagne, nous encourage… C’est avoir la possibilité à tout moment de s’adresser à Lui. Quelle joie profonde et motivante !
Est-ce l’apanage de quelques privilégiés, ou de quelques illuminés ? Bien sûr que non ! Croire c’est tout d’abord décider de s’ouvrir à la présence de Dieu et ce choix est à la portée de chacun. C’est un acte libre par lequel on accueille le Christ dans sa vie comme celui qui nous sauve et nous réconcilie avec Dieu. C’est ensuite s’engager à le suivre avec l’intime conviction qu’il est réellement pour nous le chemin, la vérité et la vie1. Croire c’est savoir que même dans l’épreuve nous ne sommes pas seuls : Dieu se tient à nos côtés et nous fortifie. C’est enfin avoir l’assurance que la mort elle-même ne pourra nous séparer de Lui et qu’il y a bien un bonheur éternel pour ses enfants en sa présence.

Bernard Grebille

1 Jean 14.6

__________________
Lecture proposée : Psaume 112.

 

Categories: Foi, Joie Tags:

Joie partagée…

24/08/2016
Commenter

Chantez pour l’Éternel d’un cœur reconnaissant. Célébrez notre Dieu.
Psaume 147.7

28982563592_5e81423a21_mVous connaissez sûrement le dicton : « Joie partagée = double joie, peine partagée = demi peine. » ? Pour l’avoir expérimenté, je ne peux que confirmer la justesse du propos.
J’ai appris une très bonne nouvelle qui m’a fait bondir de joie ! J’avais du mal à me contenir, l’envie m’a pris de crier mon bonheur à mon entourage ! Pourtant je suis restée discrète, car c’était personnel. Alors j’ai dit ma reconnaissance à Dieu et j’ai chanté de joie. Mais dès que j’en ai eu l’occasion, j’ai partagé mon bonheur avec mes proches ! Et le fait de l’exprimer l’a encore augmenté, car eux s’y sont associés.
De même, lors d’une profonde souffrance ou d’un deuil, il m’est difficile de garder le chagrin pour moi seule. Le fait de le partager avec mes amis l’atténue sensiblement.
Et si je ne peux en faire part à personne, il existe toujours un ami fidèle qui comprend toutes mes émotions et qui m’écoute. Jésus, l’Ami par excellence, n’ignore rien de tout ce que je vis. Mes joies ou mes chagrins changent de proportions quand je les lui apporte : la joie est nourrie alors que les fardeaux s’allègent !
Quel ami merveilleux nous avons en Jésus-Christ !

Martine Fleck

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Philippiens, chapitre 4, versets 4 à 8.

Photo Credit: Poocher7 via Compfight cc

Categories: Amitié, Joie Tags:

Des sujets de joie ? Où çà ?

31/01/2016
Commenter

Quand l’Éternel est à ma droite, je ne chancelle pas. Aussi mon cœur est dans la joie, mon esprit dans l’allégresse…
Psaume 16.8-9

world-childrens-day-520272_640La radio œcuménique, en ce début 2015, développe le thème du partage de la joie et en propose bien des raisons. C’est vrai, nous ferions bien de les compter. Mais avouons aussi que les sujets de tristesse, d’angoisse, de révolte sont plus nombreux encore. Le Premier ministre invite les étudiants à vivre avec le risque d’attentats. Des gens des plus sérieux parlent de la troisième guerre mondiale proche. La baisse du chômage fuit loin derrière l’horizon. Etc.
Et, dans le domaine de la foi, on peut s’inquiéter de l’indifférence grandissante à l’égard de Jésus-Christ ainsi que du mépris et de la moquerie dont il est aujourd’hui l’objet.
Où trouver un véritable sujet de joie en dépit de tout cela ? Le roi David en avait la clé1. Sa vie était difficile, ses adversaires nombreux, redoutables ; mais il savait Dieu à sa droite et ne le quittait pas des yeux. Voilà pourquoi il disait son cœur dans la joie, son esprit dans l’allégresse.
Au-delà de tout ce qui attriste, le chrétien éprouve la joie inextinguible d’avoir Dieu pour compagnon à chaque instant, en chaque circonstance.
J’aimerais que cette joie vous fasse envie et que vous l’accueilliez si ce n’est pas encore fait.

Richard Doulière

1 voir le verset de l’en-tête

__________________
Lecture proposée : Psaume 16.

Categories: Joie, Société Tags: