Archive

Archives pour la catégorie ‘Jésus’

Un cas désespéré

11/05/2017
Commenter

Dans la maison de prière, il y a un homme qui a un esprit mauvais en lui. […] Jésus le menace et lui dit : « Tais-toi, et sors de cet homme ! »
Luc 4.33,35

e-mail-65927_640Dans ce texte, un homme est habité par un esprit mauvais. A priori, son sort est scellé. Comment pourrait-il se libérer d’une force qui ne se voit pas et qui ne peut être saisie ? Il est prisonnier, livré à la merci de cet esprit. Mais Jésus est là. Et en présence du Fils de Dieu, cet esprit tremble. Il sait très bien que le Christ est plus puissant que lui ou toute puissance mauvaise. Lorsque Christ parle à cet esprit, il est obligé de fuir, définitivement. Tous sont étonnés rapporte Luc, l’historien. Ils n’avaient jamais vu une telle puissance.
Jésus est bien le Christ, le Messie, celui qui est l’envoyé de Dieu. La rencontre avec lui change tout, elle est décisive. Même cet esprit qui, à vue humaine, était invincible, ne pouvait rien faire pour entraver la délivrance opérée par Jésus-Christ.
Il n’y a pas de cas désespéré pour lui. Quelles que soient nos situations, il est capable d’intervenir et de délivrer. Il suffit de reconnaître notre besoin, de nous tourner résolument vers le Christ et de faire appel à lui. C’est simple comme une prière !

Matthieu Gangloff

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 4, versets 33 à 41.

 

Categories: Délivrance, Jésus Tags:

Jésus, fils de David !

06/05/2017
Commenter

L’Éternel t’annonce qu’il te fera une maison. Je ferai surgir après toi ton descendant, celui qui sera issu de toi, et j’affermirai son règne.
2 Samuel 7.11-12

israel-107951_640David, le plus célèbre des rois d’Israël, a reçu un jour une promesse indéfectible par la bouche du prophète Nathan. Celle d’une dynastie (maison) qui ne s’éteindrait jamais. Les siècles ont passé, la royauté en Israël s’est éteinte après l’exil à Babylone (au 6ème siècle av. J.-C). Le peuple juif est demeuré sous la domination de grandes puissances (perses, grecs, romains). Mais il a gardé l’espoir qu’un nouveau David viendra. L’espoir qu’il sera l’envoyé même de Dieu, le roi idéal descendant de David, le restaurateur de la grandeur de la nation. Le Messie qui délivrera son peuple et s’assiéra pour toujours sur le trône de David, établissant un règne de sécurité et de paix incomparable.
Les prophètes ont donné des indications pour permettre de l’identifier formellement. Il devra être dans la lignée familiale du roi David, et naître à Bethléem. Son activité consistera à délivrer le peuple et à manifester les signes tangibles du royaume de Dieu parmi les siens.
La promesse s’est accomplie par la venue de Jésus1. Il n’a pas cessé d’accomplir les signes attendus.2
Sauf aux yeux de ceux qui s’attendaient avant tout à un chef politique et guerrier.
Oui, Jésus est vraiment l’envoyé de Dieu, le libérateur !

Guy Gentizon

1 Matthieu 1.1-17 et 2.1-6           2 Ésaïe 29.18-19 et 61.1-3 ; Luc 4.14-21

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 21, versets 1 à 11.

 

Categories: Jésus, Sauveur Tags:

Étonnement

20/04/2017
Commenter

Les Juifs s’étonnaient, disant : Comment connaît-il les Écritures, lui qui n’a point étudié ?
Jean 7.15

church-884632_640Tous les historiens reconnaissent que les textes bibliques sont les mieux conservés du monde antique. En admettant la fiabilité des évangiles, ils confirment l’existence de Jésus de Nazareth. On y découvre un jeune charpentier, sans instruction particulière, sortant d’une province insignifiante de l’Empire romain. Il apportera néanmoins un enseignement hors du commun et accomplira pendant trois ans des miracles étonnants ! C’est encore l’étonnement lorsque les huissiers, envoyés pour le saisir, constatent : « Jamais homme n’a parlé comme cet homme1 »…
Unique au monde, Jésus a parlé et agi comme étant l’égal de Dieu ! Injustement condamné, il mourra en offrant sa vie pour la multitude. Nous lisons dans le livre des Actes des apôtres que tous ses amis témoigneront, au péril de leur vie, qu’il est vraiment ressuscité. Qui risquerait tout pour soutenir une fable ? Blaise Pascal confiera : « Je ne crois que les histoires dont les témoins se feraient égorger. »2
Soit Jésus est ce qu’il dit être, Dieu incarné, soit il est fou ou menteur… Devant la sublimité et l’intelligence de son enseignement, Ambroise de Milan écrira : « En voyant qu’il est plus qu’un homme, on croit qu’il est Dieu. »3
Que la foi remplace l’étonnement de chacun…

Dominique Moreau

1 Jean 7.32,46           2 Pensées 593           3 Traité sur l’Évangile selon Luc 9.18-26

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 7, versets 12 à 47.

 

Categories: Jésus, Seigneur Tags:

Besoin de héros

15/04/2017
Commenter

Il y avait en prison le dénommé Barabbas, avec ses complices, pour un meurtre qu’ils avaient commis lors d’une émeute. Voulant satisfaire la foule, Pilate leur relâcha Barabbas.
Marc 15.7,15

art-21122_640Le dramaturge allemand Bertolt Brecht a écrit : « Malheureux le peuple qui a besoin de héros ! ». Son pays avait été meurtri par un dictateur adulé par les foules, mais à l’origine des millions de morts militaires et civils de la Seconde Guerre mondiale. Bien triste « héros »…
Dans le récit de la lecture proposée, au cours d’un procès bâclé, on accuse un innocent et on libère un criminel, traité presque comme un héros. Mais, après ce procès, la Bible ne parle plus ensuite de Barabbas… Héros bien éphémère !
Pour condamner Jésus à mort, les chefs civils et religieux ont manipulé la foule. Jésus n’avait fait qu’enseigner pacifiquement au sein de son peuple. Lui, l’homme-Dieu innocent de tout mal, a subi une condamnation injuste, prononcée par Pilate, gouverneur de la puissance occupante. Sa femme lui demandait d’être clément1. Mais Pilate « s’en est lavé les mains »2. L’expression est restée, comme un refus d’assumer une responsabilité. Ce jour-là, Pilate non plus n’a pas été un héros.
Vingt siècles après, on a oublié Barabbas, et on se souvient encore un peu de Pilate. Mais Jésus-Christ est finalement resté comme le vrai héros. C’est lui qui change des vies encore aujourd’hui !

Jean-Louis Théron

1 Matthieu 27.19           2 Matthieu 27.24

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 27, versets 11 à 26.

 

Categories: Injustice, Jésus Tags:

Ah ! Si seulement !

12/04/2017
Commenter

« Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre ? »
Jésus leur répondit : « Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et ce que vous voyez… »

Matthieu 11.3-4

boy-1636731_640Les Juifs de l’époque se disaient : « Ah ! Si seulement le Messie était là, les choses changeraient ! Les Romains seraient défaits et nous serions enfin libres… » Et voilà qu’un sabbat, Jésus se présente comme le Messie, comme celui qui apporte le vrai bonheur1.
Parfois, nous pensons : « Ah… Si j’avais ce nouveau téléphone portable, je serais tellement mieux ! Ah… Si seulement la situation était différente ! Si mon patron me faisait plus confiance, si lui/elle pouvait s’intéresser à moi… »
Le fait est que le seul vrai bonheur se trouve en Christ. Il ne paraît pas impressionnant (quoique). Il semble être un simple juif de l’Antiquité, qui a dit de belles choses… Mais Jésus est le Messie. Il est l’envoyé de Dieu pour libérer ceux qui sont prisonniers de chaînes invisibles. Il est venu rendre la vue à ceux qui sont aveugles et qui marchent dans l’obscurité… Il est venu pour réconcilier les humains avec Lui. Le vrai bonheur ne se trouve pas dans tel ou tel produit, il ne se trouve pas non plus dans une situation différente, il se trouve chez le Messie…

Matthieu Gangloff

1 Luc 4.18

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 7, versets 40 à 52.

 

Categories: Jésus, Libérateur Tags: