Archive

Archives pour la catégorie ‘Jésus’

Trois fois le tour de la terre à pied

22/10/2017
Commenter

Jésus de Nazareth allait de lieu en lieu faisant du bien.
Actes des Apôtres 10.38

Lors de ses vacances, Paul Corteville, alors âgé de 39 ans, se lia d’amitié avec M. Blin, non-voyant. Il prit conscience du monde dans lequel vivent les aveugles et des obstacles qui rythment leurs journées. À son retour de vacances, il décida de chercher une solution pour venir en aide à son ami.
C’est ainsi qu’a débuté l’œuvre de sa vie : former des chiens guides pour les aveugles. Il se rend à la SPA, choisit Dickie, une femelle berger-allemand qu’il éduque chaque jour, avant et après son travail. Il peut, au bout d’un an d’efforts, offrir le chien à son ami. Voyant le bonheur que Dickie apporte à son nouveau maître, Paul Corteville continue de former gratuitement des chiens guides, malgré ses moyens modestes.
Pour le dressage d’un chien, il faut marcher 20 à 25 km chaque jour, soit pendant cinq heures, et ce durant 3 à 4 mois. Paul Corteville a donc parcouru 3 fois le tour de la terre rien que pour éduquer les 60 chiens qu’il a pris en charge en 20 ans. Et ainsi il a fait reculer les ténèbres pour de nombreuses personnes. Admirable !
Un autre homme, conscient des ténèbres dans lesquelles vivaient ses contemporains, a lui aussi parcouru les routes de son pays. Il faisait du bien partout où il passait, apportant la véritable lumière. Inlassablement, durant trois ans. Puis on s’est débarrassé de lui. Incroyable !
Jésus était son nom.

Claude Siefert

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 9, versets 35 à 41.

Photo Credit: smerikal Flickr via Compfight cc

Categories: Jésus Tags:

Une histoire détournée

12/10/2017
Commenter

Personne n’est intelligent, personne ne cherche Dieu. Tous se sont égarés, ensemble ils sont pervertis.
Romains 3.11

C’était une petite brebis têtue et rebelle. Faisant fi de tous les conseils, elle était partie à l’aventure, et avait glissé au fond d’un ravin. Elle avait essayé pendant plusieurs jours de se sortir de sa fâcheuse situation, mais en vain. Aussi se mit-elle à explorer le ravin, à la recherche d’un berger. N’en trouvant pas, elle conclut, dépitée : « Eh bien, les bergers ça n’existe pas ! »
Notons une convergence et deux différences entre mon conte et une parabole bien connue du Christ :
– Jésus parle lui aussi d’une brebis perdue. Le péché égare les hommes et, tôt ou tard, il les précipite dans une situation de détresse sans issue. Aucun effort humain ne peut plus modifier leur sort éternel, qui résulte de leur rupture avec Dieu.
– Dans mon histoire, “une” brebis recherche “un” berger. Jésus, lui, parle d’un mouton appartenant au bon berger ! L’homme appartient à son Créateur, au Sauveur qui a versé son sang pour lui ! Il n’y a pas d’autre berger à rechercher !
– Dans ma fable, c’est la brebis qui cherche son berger. Pour l’homme, c’est l’inverse : dès sa naissance, le bon berger divin s’est mis en route pour le chercher inlassablement. Il aimerait lui annoncer son pardon acquis pour lui à la croix.
Et c’est à chacun de répondre à cet appel !

Claude Schneider

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 15, versets 1 à 7.

 

Categories: Jésus, Perdition Tags:

Qui est-il vraiment ?

18/09/2017
Commenter

…pour que chacun déclare : « Jésus-Christ est Seigneur à la gloire de Dieu le Père ».
Philippiens 2.11

On me dit souvent : « Ah ! Le patron est votre mari ? Et il est aussi pasteur, n’est-ce pas ? » Oui en effet, mon époux a plusieurs casquettes. Je peux rajouter qu’il est père de famille, responsable et serviteur en même temps, etc. Ainsi, quelqu’un peut remplir plusieurs fonctions et avoir plusieurs titres, mais il s’agit toujours de la même personne.
Pour moi, il en est de même avec Jésus : il est mon Sauveur et mon Seigneur. La Bible dit qu’il est Dieu tout en ayant été homme. Il est le Roi tout-puissant, mais il s’est aussi fait le serviteur de tous. Il est également appelé “l’Agneau sans défaut” offert en sacrifice pour nos péchés.
Jésus-Christ a pleinement rempli (et il les remplit encore) les différentes fonctions et attributs qui lui ont été assignés dans le ciel et sur la terre. La Bible le présente comme “Seigneur à la gloire de Dieu le Père” ! Un jour la création entière sera bien obligée de le reconnaître comme le Roi incontestable de l’univers. Et ce jour sera terrible !
Et pour vous, qui est vraiment Jésus ? Il est digne d’occuper la première place dans votre vie !

Martine Fleck

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Philippiens, chapitre 2, versets 6 à 11.

 

Categories: Jésus, Seigneur Tags:

Regarder vers l’orient

19/08/2017
Commenter

C’est pour être la lumière que je suis venu dans le monde, afin que tout homme qui croit en moi ne demeure pas dans les ténèbres.
Jean 12.46

Les églises et les cathédrales sont traditionnellement « orientées », c’est-à-dire tournées vers l’orient. Leur chœur est situé à l’est, vers le soleil levant. Cette disposition évoque la lumière du Christ ressuscité au matin de Pâques triomphant de la mort tout comme le soleil triomphe de la nuit.
Qu’en est-il de notre vie ? Vers quoi s’oriente-t-elle ? Qu’est-ce qui lui donne sens ? Quelle est notre boussole ? La foi au Christ ressuscité peut chasser les ténèbres de notre cœur et transformer notre vie.
Origène, un des Pères de l’Église vivant au 3ème siècle, adressait à ses contemporains cette invitation, qui est toujours d’actualité : « Vous êtes donc invités à regarder vers l’orient, où se lève pour vous le soleil de justice, le Christ ! Ainsi vous vivrez dans la lumière de la connaissance, vous garderez le jour de la foi, vous posséderez toujours la lumière de l’amour et de la paix. »
Tout comme la longue nef invite à cheminer vers le chœur de la cathédrale, que notre vie soit ce cheminement de la foi vers Dieu, précédé et guidé par le Christ.

Bernard Grebille

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 12, versets 44 à 50.

 

Categories: Jésus, Lumière Tags:

Un seul médiateur

14/08/2017
Commenter

Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité. En effet, il y a un seul Dieu, et de même aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes, un homme : Jésus-Christ.
1 Timothée 2.4-5

La Bible nous dit que par un seul homme le péché est entré dans le monde et, par le péché, la mort1, c’est-à-dire la perdition. Mais Dieu qui est amour, a trouvé une solution pour permettre à l’homme d’échapper à la mort éternelle. Il a envoyé Jésus-Christ qui a accepté d’être puni à notre place. C’est en devenant homme comme nous, hormis le péché, qu’il est devenu notre médiateur, par le sacrifice duquel Dieu peut nous agréer.
Il y a beaucoup de religions dans le monde. Mais aucune, en dehors du christianisme, ne peut apporter le salut. En effet aucune ne propose un médiateur capable d’ôter les péchés qui séparent l’homme de Dieu.
Dieu veut que les hommes parviennent à la connaissance de la vérité ; c’est pourquoi son Fils est venu pour nous la révéler. Jésus a dit : Je suis le chemin, la vérité et la vie, personne ne va au Père sans passer par moi2.
Passer par Jésus signifie reconnaître son péché, le confesser, croire en la valeur expiatoire de son sacrifice et le recevoir comme son Sauveur.
Hermann Christen

1 Romains 5.12          2 Jean 14.6

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre à Timothée, chapitre 2, versets 3 à 8.

 

Categories: Jésus, Sauveur Tags: