Archive

Archives pour la catégorie ‘Idolâtrie’

Quand la superstition devient religion

03/07/2017
Commenter

Ézéchias mit en pièces le serpent de bronze que Moïse avait fait, car les Israélites avaient jusqu’alors brûlé des parfums devant lui… Il mit sa confiance en l’Éternel.
2 Rois 18.4-6

Un récent sondage réalisé en France révèle des comportements superstitieux en matière d’acquisition de logement. Ainsi, près de 15 % se disent frileux à l’idée de signer un acte de vente immobilière un vendredi 13. Par ailleurs, 28 % placent chez eux un porte-bonheur.
Du temps du roi Ézéchias (8ème siècle av. J.-C.) les Israélites s’adonnaient eux aussi à la superstition. Leurs ancêtres, mordus par des serpents venimeux, avaient trouvé leur salut en se tournant vers l’emblème d’un serpent d’airain, que Moïse avait fait ériger sur l’ordre de l’Éternel1. Plus tard, ils en firent un objet de vénération dont on attendait des effets quasi magiques. Ceci étant, le serpent d’airain devenait un obstacle à la vraie foi en Dieu.
La superstition concerne toute forme de foi qui n’a pas Dieu pour objet, mais un substitut. Cela entraîne l’être humain sur la voie de l’idolâtrie. Il renonce ainsi à la sécurité que seul l’Éternel peut lui accorder, pour s’exposer à l’influence de puissances spirituelles aliénantes.
Ézéchias prit au sérieux le commandement : Tu n’auras pas d’autres dieux devant ma face.2 Avec courage, il brisa cette relique. Et Dieu honora la détermination de son serviteur.

Guy Gentizon

1 Nombres 21.8-9           2 Exode 20.3 et 5

__________________
Lecture proposée : 2ème lettre aux Corinthiens, chapitre 6, versets 14 à 18.

 

Categories: Idolâtrie, Obéissance Tags:

Le Veau d’Or

11/05/2016
Commenter

Vous ne pouvez pas servir en même temps Dieu et l’Argent.
Matthieu 6.24

5805682203_c481c8d025_m« Le veau d’or est toujours debout ;
On encense sa puissance
D’un bout du monde à l’autre bout.
Pour fêter l’infâme idole
Rois et peuples confondus,
Au bruit sombre des écus,
Dansent une ronde folle
Autour de son piédestal !
Et Satan conduit le bal ! »
Ces paroles prononcées par Méphistophélès dans un air célèbre de l’opéra Faust de Gounod ont gardé toute leur actualité. Le dieu Argent, appelé encore Mammon, n’a jamais eu autant d’adorateurs. Pour lui on est prêt à tout sacrifier, on commet les pires injustices, on lui voue son existence…
Mammon est l’exemple même de l’idole, le faux dieu qui nous détourne du vrai Dieu et nous écarte ainsi du véritable but de notre vie. Pécher c’est littéralement manquer le but, se tromper d’objectif, s’éloigner de ce que Dieu souhaite pour nous…
Derrière les multiples idoles qui peuvent nous égarer se cache le trompeur, celui qui, dès l’origine, est l’adversaire de Dieu, Satan qui mène le bal en ce monde… Jésus sur la Croix a remporté la victoire sur le diable et sa puissance. Sa résurrection en est la manifestation éclatante.
C’est Jésus que nous devons suivre, c’est Dieu que nous devons servir !

Bernard Grebille

__________________
Lecture proposée : Lettre de Jacques, chapitre 5, versets 1 à 6.

Photo Credit: nmmmnu via Compfight cc

Categories: Idolâtrie, Richesses Tags:

Ces dieux qui nous conviennent

06/10/2013
Commenter

Fabrique-nous un dieu qui marche devant nous…
Exode 32.1

Alors que Moïse tarde à revenir du Mont Sinaï où Dieu lui transmet ses instructions, le peuple d’Israël s’impatiente. Il demande à Aaron, le porte-parole de Moïse, de lui faire des dieux qui marchent devant eux. Et Aaron fabrique un veau d’or avec les bijoux apportés par les Israélites. C’est l’occasion pour tout le peuple de faire la fête, fête qui dégénère en orgie… Se faire des dieux à sa convenance, voilà qui est bien pratique et permet bien des arrangements avec sa conscience…
Le cardinal Shan, plus haute autorité catholique de Taïwan, déplorait le fort attachement des autochtones à leurs religions locales « qui répondent aux besoins de leur vie quotidienne. Pour s’enrichir il y a un dieu de la Fortune, pour avoir des enfants il y a Songzi Niangniang. Même les voleurs avant de commettre leurs méfaits vont d’abord au temple supplier une divinité ! » N’en est-il pas d’une certaine façon de même dans nos sociétés occidentales ? Chacun semble se construire une spiritualité personnelle où l’on ne retient que ce qui nous paraît répondre à nos besoins ou aspirations. On veut bien d’une religion qui ne nous impose pas trop de contraintes et nous laisse libre de mener notre vie comme bon nous semble.
Veillons à ne pas modeler Dieu à notre image, mais à le respecter comme ce qu’il est, le Dieu Unique, Créateur Tout-Puissant, trois fois Saint, Juste et Véritable. Que nous puissions comme Moïse l’honorer et l’écouter !

Bernard Grebille

__________________
Lecture proposée : Livre de l’Exode, chapitre 32, versets 1 à 35.

Categories: Idolâtrie, Religion Tags:

La mort d'une idole

19/10/2011
Commenter

Dieu déclare les hommes justes par leur foi en Jésus-Christ, et cela s’applique à tous ceux qui croient, car il n’y a pas de différence entre les hommes.
Romains 3.22

Le 7 juillet 2009, dans l’immense Staples Center de Los Angeles, le monde entier rendait un dernier hommage au « roi de la Pop »,Michael Jackson, terrassé à 50 ans. Les chaînes de télévision ont bouleversé leurs programmes pour retransmettre la cérémonie en direct. Des hommes de toutes langues et de toutes races ont communié dans une même ferveur et une même émotion lors de cette commémoration qui tenait tout à la fois du show télévisé et du culte religieux… Oubliés les scandales qui ont émaillé la vie de l’artiste, les multiples opérations qu’il a subies en quête de son identité, le côté tragique de son personnage… On ne voulait retenir que son talent d’“extraterrestre”, son énergie et son charisme. Le dieu qui fut invoqué à cette occasion était plutôt bon enfant, consensuel et arrangeant, pas trop regardant sur les principes…

Mais le « Bon Dieu » n’est pas aveugle et faible. C’est aussi le Dieu Saint et Juste, celui qui a le mal en horreur et ne laisse pas le péché impuni. Nul ne fait exception devant lui, qu’il soit célèbre ou anonyme, riche ou pauvre, puissant ou humble… Nul ne peut se prétendre juste sous son regard. Chaque homme, quel qu’il soit, a besoin du salut offert par Jésus sur la croix pour être justifié et pardonné.

Bernard Grebille

______________
Lecture proposée : Lettre aux Romains, chapitre 3, versets 21 à 31.

Categories: Dieu, Faits divers, Idolâtrie, Mort, Personnages Tags:

Le grand inconnu

10/05/2011
Commenter

J’ai même découvert un autel qui porte cette inscription : À un dieu inconnu. Ce que vous révérez ainsi sans le connaître, je viens vous l’annoncer.
Actes 17.23

Quand l’apôtre Paul arrive à Athènes, il est surpris par la multitude de temples et de monuments sacrés qu’il rencontre et s’indigne en voyant combien cette ville est remplie d’idoles. Invité par quelques philosophes à s’exprimer devant l’Aréopage, il dit qu’il a même découvert un autel avec l’inscription « Au Dieu inconnu ».

Les Athéniens étaient des gens prudents ! Paul va alors leur annoncer ce Dieu inconnu en leur parlant de Jésus-Christ.

Lors de sa visite en France en septembre 2008, le pape Benoît XVI a fait allusion à cet épisode : « Nos villes ne sont plus remplies d’autels et d’images représentant de multiples divinités. Pour beaucoup, Dieu est vraiment devenu le grand Inconnu…(…) Ce qui a fondé la culture de l’Europe, la recherche de Dieu et la disponibilité à l’écouter, demeure encore aujourd’hui le fondement de toute culture véritable. » Notre culture occidentale post-moderne est malheureusement marquée par l’absence de Dieu. Or peut-il y avoir une vraie culture sans une véritable recherche de Dieu ?

Paul annonce aux Athéniens que : Dieu invite les hommes à le chercher, et à le trouver, lui qui n’est pas loin de chacun de nous.1 Dieu n’est plus le grand Inconnu. En Jésus-Christ chacun d’entre nous peut le découvrir et le rencontrer. C’est là le début de la vraie connaissance…

Bernard Grebille

1 Actes 17.27

_______________
Lecture proposée : Livre des Actes des Apôtres, chapitre 17, versets 16 à 31.

Categories: Dieu, Idolâtrie Tags: