Archive

Archives pour la catégorie ‘Histoire’

Leçons de l’Histoire

06/05/2016
Commenter

Ces choses-là sont arrivées à nos ancêtres pour nous servir d’exemples mis par écrit pour que nous en tirions instruction, nous qui sommes parvenus aux temps de la fin.
1 Corinthiens 10.11

bible-839093_640N’avez-vous pas déjà entendu ces réflexions : « À quoi ça sert, l’Histoire ? À quoi cela va-t-il me servir de savoir ce que les autres ont vécu autrefois ? »
L’apôtre Paul nous éclaire sur une manière d’interpréter l’Histoire. Les biographies bibliques, les « aventures » véridiques du peuple d’Israël sont arrivées pour nous servir d’exemples, pour notre instruction. Nous apprenons comment ces hommes se sont conduits et les conséquences de leurs décisions et de leurs actes. Nous découvrons comment Dieu a conduit son peuple, de quelle façon il a pourvu à ses besoins. Au travers de ces récits, il veut nous instruire, nous aussi. Nous vivons à une époque différente des Hébreux. Nous pouvons être confiants en nous-mêmes et penser : « Cela ne nous arrivera pas ! » Cependant, même en changeant de décors et de costumes, nous constatons que le cœur de l’homme reste le même. Nous aussi, nous faisons le mal, tout comme nos ancêtres1. L’apôtre Paul nous avertit de prendre garde. Malgré tout, nous pouvons compter sur le secours de Dieu, qui est fidèle2.
Allons-nous tenir compte des avertissements de Dieu ? Oublier ou apprendre les leçons de l’Histoire ?

Béatrice Guerche

1 Psaume 106.6           2 1 Corinthiens 10.12-13

__________________
Lecture proposée : Psaume 106, versets 6 à 14 et 43 à 48.

Categories: Événements, Histoire Tags:

Eau non potable

12/02/2016
Commenter

Le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.
1 Jean 1.7

woman-671927_640Un missionnaire établi dans un village en Inde subit bien des persécutions de la part des habitants. Ils l’accusaient d’être responsable de l’épidémie de choléra qui venait de se déclarer. Or la véritable cause était la pollution de l’eau de leur puits.
Ils décidèrent d’en creuser un nouveau et l’homme de Dieu leur proposa une belle somme pour contribuer aux frais. Mais cela ne se fit pas. Les villageois exigeaient en effet d’en réserver une part pour financer un temple dédié à leur idole.
Un compromis fut trouvé : chaque parti creuserait son propre puits de part et d’autre de la route. Les travaux débutèrent et chaque jour les villageois invoquaient leurs divinités pour qu’elles rendent amère l’eau de l’autre puits. À la fin des travaux, grosse surprise : l’eau du puits creusé par les villageois était imbuvable, trop amère, alors que celle de l’autre puits était douce et pure.
Sans attendre, le missionnaire invita les gens du village à puiser à volonté de son eau. Ce geste poussa tout le village à se tourner vers l’Évangile. Plusieurs décidèrent d’affirmer leur foi en se faisant baptiser.
L’histoire de ces deux puits illustre deux vérités. La première témoigne de ce que le péché engendre : amertume et mort. La seconde souligne le pouvoir qu’a Dieu pour ôter cette amertume et transformer nos vies.
Que celui qui a soif vienne, que celui qui veut prenne de l’eau de la vie gratuitement.1

Charles Rick

1 Apocalypse 22.17

__________________
Lecture proposée : Livre de l’Exode, chapitre 15, versets 22 à 27.

 

Categories: Délivrance, Histoire Tags:

La grâce de Saint-Louis

20/10/2011
Commenter

Soyez bons et compréhensifs les uns envers les autres. Pardonnez-vous réciproquement comme Dieu vous a pardonné en Christ.
Éphésiens 4.32

Louis IX, dit Saint-Louis (1214-1270), devint roi à l’âge de 12 ans. Pendant sa minorité, plusieurs clans nobles s’élevèrent contre lui, mais furent vaincus par sa courageuse mère.

Lorsque Louis IX prit le pouvoir en main, plusieurs de ses opposants fuirent à l’étranger, car ils avaient entendu que le roi avait fait faire une liste de tous ceux qui avaient voulu lui contester la couronne. Derrière chaque nom, il avait mis une croix. Cela signifiait, dans leur esprit, qu’il voulait tous les massacrer.

Lorsque le roi l’entendit, il fit annoncer aux fugitifs qu’ils pouvaient tranquillement rentrer en France : ils n’avaient rien à craindre.

– Mais les croix derrière les noms ?

Louis IX déclara :

– La croix ne signifie pas la mort de mes ennemis. Elle devra toujours me rappeler la croix de mon Sauveur et me rendre prêt à pardonner.

Quel exemple de foi véritable, à imiter sans hésiter !

Alfred Kuen

______________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 18, versets 21 à 35.

Categories: Grâce, Histoire, La croix, Personnages Tags:

Impossible ?

15/09/2011
Commenter

(Dieu dit 🙂 Tu pourras m’appeler au jour de la détresse, je te délivrerai.
Psaume 50.15

Un pasteur eut un jour la surprise de la visite d’un vieillard qui venait de perdre en deux jours son cheval et sa vache, l’essentiel de safortune. Au bord des larmes, il criait son désespoir : son épouse, très malade, ne supportait que du lait. Le pasteur, tout en partageant son épreuve, sortit sa bourse et lui offrit la moitié de son contenu.
– Grand merci, mais que ferai-je de cet argent si je n’ai pas de vache ?

Les deux hommes, assis côte à côte, restaient silencieux. Enfin le pasteur lui dit :
– Il ne nous reste plus qu’à prier ensemble. Je ne vois pas d’autre solution. Le Seigneur qui a nourri le peuple d’Israël dans le désert nous aidera aussi à coup sûr.

Mais le vieillard refusa de s’associer à la prière, ne croyant pas que Dieu fasse encore aujourd’hui de tels prodiges :
– Il ne va quand même pas laisser tomber une vache du ciel ?
– S’il le veut, il pourrait le faire, lui rétorqua le pasteur.

Après plusieurs refus, le vieillard finit par accepter de participer à la prière. Le pasteur ne put pas achever sa prière, car son épouse entra et lui remit une lettre. Quelle ne fut pas sa surprise d’en retirer deux gros billets de banque, accompagnés d’un mot du donateur anonyme : « Pour répondre à un besoin précis dans votre paroisse ».
– Voilà la vache tombée du ciel, lui dit le pasteur. Rien n’est impossible à Dieu !

Charles Rick

_______________
Lecture proposée : 1er livre de Samuel, chapitre 7, versets 9 à 11.

Categories: Histoire, Prière Tags:

Uchronie

16/08/2011
Commenter

Si Christ n’est pas ressuscité, votre foi est vaine, vous êtes encore dans vos péchés, et par conséquent aussi ceux qui sont morts en Christ sont perdus.
1 Corinthiens 15.17-18

En littérature, l’uchronie est un genre qui repose sur une réécriture de l’Histoire à partir de la modification des faits. « La part de l’autre », écrit par Éric-Emmanuel Schmitt, est un livre basé sur ce principe. Tout le livre repose sur la question de savoir ce qui se serait passé dans l’Histoire si, au lieu d’être recalé de l’École des Beaux-Arts en 1908, Adolf Hitler avait été reçu. Cette minute-là, où le jury a choisi d’écarter Hitler, dit l’auteur, a changé le cours du monde.

Un autre moment décisif, s’il n’avait pas eu lieu, aurait changé, non seulement le cours du monde, mais celui de l’humanité entière pour l’éternité. Ce moment est celui où Jésus, le Fils de Dieu, prit à son compte les péchés du monde. Si Jésus, par un procédé quelconque, n’était pas mort pour nous, tout espoir de pardon et de réconciliation avec Dieu aurait été anéanti. Satan a bien tenté de créer une uchronie, de détourner Jésus du chemin programmé pour Lui par Dieu de toute éternité. Il lui a proposé d’autres parcours, a tenté à plusieurs reprises de le faire mourir. Rien n’y a fait. Jésus accomplira exactement ce pour quoi il est venu ici-bas. « Tout est accompli ! » s’écriera Jésus sur la croix ! Qu’attendez-vous encore pour vous confier en lui pour votre salut ?

Gilles Georgel

_______________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 16, versets 21 à 23.

Categories: Histoire, Jésus, Salut Tags: