Archive

Archives pour la catégorie ‘Grâce’

L’Amour en réponse au pardon

14/02/2015
Commenter

Mais celui à qui l’on pardonne peu aime peu.
Luc 7.47

Petite question de logique posée par Jésus lors d’un repas : Un créancier avait deux débiteurs ; l’un devait 500 deniers1 et l’autre 50. Comme ils n’avaient pas de quoi payer, il leur fit grâce de leur dette à tous deux. Lequel l’aimera le plus ? La réponse est facile, et Simon, qui a invité Jésus à manger, ne s’y trompe pas : Celui, je suppose, auquel il a fait grâce de la plus grosse somme. Jésus compare ensuite les attitudes de Simon et d’une femme venue pendant le repas avec un vase de parfum.
Cette femme, dont la vie n’était pas un exemple, pleure, répand du parfum sur les pieds de Jésus, tandis que Simon fait le minimum pour l’accueillir. En relevant le contraste, Jésus énonce un principe : Celui à qui l’on pardonne peu aime peu. Mais celui à qui on remet une grosse dette (500 deniers) ou de nombreuses fautes va agir avec gratitude et amour. Jésus ne nie pas les nombreux péchés de cette femme : la grâce ne revient pas à tout tolérer. Et le comportement de cette femme montre qu’elle regrette sa vie passée et qu’elle a saisi le pardon.
Notre amour pour Dieu sera à la mesure de notre prise de conscience en ce qui concerne l’égoïsme de notre cœur, les fautes commises et la valeur du pardon reçu. Découvrez l’immensité de la grâce de Dieu et vous l’aimerez toujours plus. Et la reconnaissance suivra naturellement.

Marie Christine Fave

1 Un denier était le salaire d’une journée de travail d’un ouvrier.

________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 7, versets 36 à 50.

Categories: Amour de Dieu, Grâce Tags:

Un amour de père

04/02/2015
Commenter

Le plus jeune dit : « Mon père, donne-moi ma part d’héritage, celle qui doit me revenir un jour. »
Luc 15.12

Un jeune homme de la Nouvelle-Écosse entra un jour en titubant dans le bureau de son père et lui demanda de l’argent.
– Non, Tom ! Mais si tu renonces à la boisson pendant un an, tu auras la moitié de mon affaire. Et si, pendant cinq ans, tu restes sobre, je t’en donne l’entière responsabilité.
– Je ne veux pas l’affaire ; je veux de l’argent.
Sur ces mots, il se rua sur le vieillard et lui asséna des coups jusqu’à ce qu’il perde connaissance. Puis il partit en courant avec le contenu de la caisse.
Il fut bientôt rattrapé par la police et arrêté, car une jeune fille présente durant l’altercation l’avait dénoncé.
Le Dr Weeks raconte : « J’étais présent lors de la séance du tribunal. Le jeune homme fut condamné à une forte amende. Comme il n’avait pas les moyens de la payer, on lui imposa plusieurs années d’incarcération. À peine le juge avait-il prononcé la sentence que le vieux père s’avança. Ses cheveux blancs couvraient ses épaules, mais ses traits étaient empreints d’une profonde tristesse. Il posa sur le bureau du juge de quoi payer l’amende du fils, puis, se tournant vers le box de l’accusé, il dit :
– Tom, viens avec moi à la maison ! »
Nous méritons tous la condamnation éternelle de Dieu pour nos fautes. Mais Dieu a envoyé son Fils, Jésus, pour nous racheter au prix de sa mort à la croix. Nous entêterions-nous dans le péché ?

Alfred Kuen

 
________________
Lecture proposée : 1ère lettre de Jean, chapitre 4, versets 7 à 11.

Categories: Grâce Tags:

Trésors de bonté

27/01/2015
Commenter

Éternel ! Ta bonté atteint jusqu’aux cieux… Combien est précieuse ta bonté, ô Dieu !
Psaume 36.6,8

À la une des médias, la haine et la violence semblent dominer notre monde. La bonté et la douceur paraissent des vertus d’un autre âge, trop discrètes pour susciter l’attention, alors que nous en avons un besoin vital. Pourtant qui n’a pas été encouragé, rafraîchi, réjoui par une manifestation de bonté ou une parole douce et bienveillante ?
La Bible adresse à tous cette bonne nouvelle que Dieu est Amour ou encore Bonté. Dieu a manifesté sa bonté en Jésus-Christ, en qui nous ne trouvons ni violence, ni haine, ni rejet ou esprit de domination… Bien au contraire Jésus est allé à la rencontre des petits, des éprouvés, des pauvres, des méprisés, des étrangers. Il a invité chacun à goûter combien Dieu est un Père aimant et bon pour ceux qui lui font confiance : L’Éternel est plein de bonté pour ceux qui ont confiance en lui, pour ceux qui se tournent vers lui.1
Dans sa bonté, Dieu nous a envoyé son Fils pour nous libérer de l’esclavage du péché. Il nous invite, nous qui nous sommes si prompts à juger les autres, à reconnaître que le mal est aussi dans notre cœur, afin que nous y renoncions. Dans sa bonté Dieu veut nous sauver de notre vaine manière de vivre et nous réconcilier avec lui. Méprises-tu, nous avertit l’apôtre Paul, les trésors de bonté, de patience et de générosité déployés par Dieu, sans te rendre compte que sa bonté veut t’amener à changer ?2

Bernard Grebille

1 Lamentations de Jérémie 3.25           2 Romains 2.4

__________________
Lecture proposée : Psaume 36.

Categories: Dieu, Grâce Tags:

Gratuit !

15/12/2014
Commenter

Venez, achetez et mangez, venez, achetez du vin et du lait, sans argent, sans rien payer !
Ésaïe 55.1

À Noël, j’ai l’habitude de confectionner un assortiment de biscuits que j’offre aux voisins et aux amis. Je les emballe joliment et y ajoute un petit mot. Cette année, j’ai décidé d’en donner à la dame qui habite en face de chez moi, bien qu’elle soit plutôt distante.
– J’ai le plaisir de vous offrir quelques pâtisseries faites maison pour vous souhaiter un joyeux Noël ! lui dis-je, en lui tendant l’assiette de biscuits.
– Heu… merci. Je vous dois quelque chose ?
– Non, bien sûr que non, c’est un cadeau !
Combien nous avons du mal à recevoir… gratuitement, sans rien donner en retour ! Ce n’est pas dans notre nature. Or le message de la Bible est basé sur la notion de don. Dieu nous invite à recevoir son offre de pardon et de salut, sans mérite de notre part. Pourtant, dans notre orgueil, nous préférons « gagner » la faveur de Dieu. Mais elle ne s’acquiert pas par nos efforts. Elle se reçoit.
Pour être agréable à Dieu, il nous faut recevoir la grâce de Dieu manifestée en Jésus, le Fils de Dieu. Il a pris notre place de condamné, il a réglé l’addition. Il a vécu la vie parfaite que nous étions incapables de mener. Alors n’attendons plus : plions humblement le genou devant le Créateur et acceptons son offre gratuite de salut en Jésus-Christ ! Sans rien payer !

Françoise Lanthier

________________
Lecture proposée : Lettre aux Éphésiens, chapitre 2, versets 8 à 10.

Categories: Dieu, Grâce Tags:

Cinq notes de musique

21/07/2014
Commenter

Mon oreille avait entendu parler de toi, mais maintenant mon œil t’a vu. C’est pourquoi je me condamne et je me repens.
Job 42.5

John Newton

Un célèbre chanteur de négro spirituals expliquait que certains chants composés par les esclaves noirs n’utilisaient que cinq notes : les noires d’un piano (sur une octave). Un de ces chants, parmi les plus célèbres, a été composé par un marin anglais, capitaine de négrier, au milieu du 18ème siècle. John Newton, intrigué par les chants des esclaves qu’il transportait, les a écoutés chanter pour leur Dieu.
Au cours d’une tempête terrible, John implora ce Dieu inconnu. La tempête s’apaisa. Il chercha alors à connaître Celui qui lui avait répondu et se mit à lire la Bible utilisée pour les cérémonies sur son navire.
Transformé par sa lecture, il composa les paroles d’un chant qui laissera le témoignage de son changement de vie : « Amazing Grace ».
Mais son témoignage ne se résume pas à un chant. John Newton prend conscience que le trafic auquel il participe est indigne. Devenu chrétien, il abandonne son métier de marin pour témoigner de sa foi. Il devient pasteur et un des leaders de la lutte contre l’esclavage.

« Grâce étonnante, doux murmure,
Qui sauva le misérable que j’étais ;
J’étais perdu, mais je suis retrouvé,
J’étais aveugle, maintenant je vois.
C’est la grâce qui m’a enseigné la crainte,
Et la grâce a soulagé mes craintes.
Combien précieuse cette grâce m’est apparue
À l’heure où pour la première fois j’ai cru. »

Bernard Doise

_________________
Lecture proposée : Psaume 40.

Categories: Dieu, Grâce Tags: