Archive

Archives pour la catégorie ‘Grâce’

Si c’était une fleur…

09/05/2016
Commenter

Il fait pleuvoir sur les justes et les injustes.
Matthieu 5.45

god-146126_640Connaissez-vous le jeu du portrait ? On pense à une personne connue de tous. Si c’était un sport, ce serait… ; si c’était un arbre, ce serait… Un jour qu’il s’agissait de moi, je ne me suis pas reconnue. Déçue, je me suis dit que les joueurs ne me connaissaient pas beaucoup !
Je vous propose une démarche similaire. Je vous donne le nom de la personne : Dieu. Notez au moins dix qualificatifs avant de continuer.
En voyant votre liste, Dieu se dirait peut-être aussi : « Décidément, il ou elle ne me connaît pas vraiment ! »
En lisant les Évangiles, un qualificatif s’est imposé à moi : Dieu est généreux.
Les lis des champs, dont la durée de vie est bien courte, Dieu les revêt de plus de splendeur que le roi Salomon. Les oiseaux ne travaillent pas, et Dieu les nourrit. Dieu accorde le soleil et la pluie à tous, qu’ils soient méchants ou bons. Au brigand qui a brigandé toute sa vie, Jésus affirme qu’il sera le jour même avec lui au paradis.
Dans une parabole, Jésus compare Dieu au père qui donne aussitôt sa part d’héritage au fils qui la lui réclame de son vivant, sans lui faire la morale. Il le compare aussi à un vigneron qui donne le salaire d’une journée à des gars qui ont travaillé juste une heure.
Dieu est généreux au-delà de ce que nous pouvons imaginer parce qu’il aime passionnément les êtres humains.
L’immense générosité de Dieu veut nous amener à changer et à placer notre confiance en lui.

Elfriede Eugène

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 18, versets 23 à 33.

 

Categories: Amour de Dieu, Grâce Tags:

Le roi le plus humble

31/03/2016
Commenter

Voici ton roi vient à toi, juste et victorieux. Il est humble et monté sur un âne.
Zacharie 9.9

3697867177_7d63988847_mJosé Mujica, le chef d’État de l’Uruguay, est appelé le président le plus humble du monde. Il rejette les avantages de la présidence, vit simplement dans une maison d’une chambre et conduit une petite Volkswagen modèle 1987.
Il reverse 90 % de son salaire aux œuvres de charité et désire servir les pauvres de son pays.
Un tel exemple est une bouffée d’air frais dans le paysage politique. Mais j’aimerais vous parler d’un souverain bien plus étonnant encore : Jésus-Christ.
– Il était bien plus prestigieux : existant de toute éternité avec Dieu son Père, il était semblable à lui en gloire, en puissance et en autorité. Tout ce qui existe a été fait par lui et… pour lui !
– Il s’est fait bien plus humble : dans sa relation parfaite avec son Père et avec l’Esprit saint, rien ne manquait à son bonheur ni à sa gloire. Et pourtant, il est venu sur cette terre comme un simple homme, il s’est fait le serviteur des plus humbles et surtout il a offert sa vie innocente sur la croix pour nous sauver de nos péchés et nous réconcilier avec Dieu.
– Il a retrouvé sa gloire, après avoir vaincu la mort. Il prépare une place dans son royaume à tous ceux qui auront répondu à la grâce offerte. Donc, à tous ceux qui l’invoquent comme leur Sauveur et Seigneur. En serez-vous ?

Claude Schneider

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Philippiens, chapitre 2, versets 6 à 11.

Photo Credit: Frenteamplistas via Compfight cc

Categories: Grâce, Jésus Tags:

Toujours prêt à pardonner

17/03/2016
Commenter

Que l’homme sans foi ni loi renonce à ses pratiques. Qu’il retourne au Seigneur qui aura pitié de lui, à notre Dieu qui ne se lasse pas de pardonner.
Ésaïe 55.7

Le roi Alexandre le Grand, puissant conquérant antique, avait une singulière manière de faire la guerre. Quand il assiégeait une ville fortifiée, il faisait élever une énorme lanterne qui brûlait jour et nuit. Il prévenait les assiégés que, tant que la lanterne brûlait, ils avaient le temps de réfléchir et de se rendre, mais dès qu’elle serait éteinte, la ville serait irrévocablement vouée à la ruine. Tout espoir de grâce était alors perdu. La ville était prise d’assaut, et tout porteur d’arme était impitoyablement massacré : plus de grâce. C’était sans recours.
Avec Dieu, il en est tout autrement. Il ne se fatigue pas de faire grâce. Il désire seulement que nous nous repentions de nos fautes et que nous revenions à lui. Le pardon qu’il offre à tout pécheur est un pardon qui dure tant qu’il vit ici-bas.
Dieu ne se lasse pas de faire grâce à qui regrette de l’avoir offensé, qui se repent de ses fautes, qui les déplore de tout son cœur, et qui désire naître à une vie nouvelle.

Lucien Clerc

__________________
Lecture proposée : Livre du Deutéronome, chapitre 30, versets 30 à 31.

Categories: Dieu, Grâce Tags:

Réconciliée avec Dieu

10/02/2016
Commenter

Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos.
Matthieu 11.28

3924930839_4ff095567d_mDès l’âge de 4 ans, j’assistais à des réunions chrétiennes. Deux hommes y intervenaient régulièrement. Un qui parlait beaucoup. J’étais petite et je trouvais le temps long. Mes jambes n’atteignaient pas le sol et je ne retenais pas grand-chose de ce qu’il disait. À la fin, un deuxième homme intervenait juste pour dire : « Je vous en supplie, soyez réconciliés avec Dieu ». C’était comme une prière, une supplication. À chaque fois, il répétait cela. C’est resté comme incrusté en moi.
J’aimais Dieu et j’essayais de lui plaire en faisant tous mes efforts, mais cela ne durait pas. Je me disais : « Il faudrait te faire baptiser, il faudrait prendre la Sainte Cène, il faudrait prier… » Les prédications m’apportaient de la joie, mais qui disparaissait rapidement.
Durant des années, je restai insatisfaite et je n’étais pas en paix. Jusqu’au jour où je compris cette parole : « Venez à moi vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos. » D’un coup, c’était comme une grande lumière. Tout s’éclairait ! C’est l’Esprit saint qui me faisait comprendre. Dieu avait offert son Fils sur la croix. Je n’avais donc rien à faire, sinon de recevoir la grâce offerte, puis m’abandonner à lui entièrement.
La parole insistante du deuxième homme était devenue réalité !

Aliette Mercy
rapporté par Dominique Moreau

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Éphésiens, chapitre 2, versets 14 à 17.

 

Photo Credit: forrom via Compfight cc

Categories: Comment croire, Grâce Tags:

Poussières

26/01/2016
Commenter

Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres.
Jean 8.12

hands-731241_640Petite fille, j’aimais voir danser les poussières dans les rayons du soleil. Je trouvais cela très joli jusqu’au jour où quelqu’un m’expliqua que je respirais toute cette poussière. Cela m’inquiéta et je me réfugiai vivement à l’ombre. Là je respirais de suite mieux ! Bien sûr les adultes savaient que l’ombre ne supprime pas la poussière, et ils rirent de ma réaction. La lumière n’était que le révélateur de la poussière.
Jésus a affirmé qu’il est la lumière du monde. Si je m’expose à ses rayons, il me révélera les poussières de ma vie. Quoique “poussières” est un trop joli mot pour désigner mon péché. Ce péché qui a nécessité la mort de Jésus sur la croix. Me soustraire à cette lumière n’enlèvera en rien mon péché.
Dans la lecture d’aujourd’hui, nous voyons que la proposition de Jésus a réveillé la conscience de tous les accusateurs bien pensants d’une femme adultère. Ils se sont tous éclipsés lorsqu’il a permis de jeter la pierre à celui qui était sans péché.
Jésus, lui seul sans péché, aurait pu jeter la pierre. Mais il a dit à la femme : Je ne te condamne pas non plus. Et sur cette grande place, maintenant vide, ne sont restées que la misère et la miséricorde.
Ma misère a aussi rencontré la miséricorde de Jésus. J’ai pris à cœur cette affirmation :
Car si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner.1
Et vous ?

Elfriede Eugène

1 1 Jean 1.9

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 8, versets 1 à 11.

 

Categories: Grâce, Péché Tags: