Archive

Archives pour la catégorie ‘Grâce’

Poussières

26/01/2016
Commenter

Je suis la lumière du monde. Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres.
Jean 8.12

hands-731241_640Petite fille, j’aimais voir danser les poussières dans les rayons du soleil. Je trouvais cela très joli jusqu’au jour où quelqu’un m’expliqua que je respirais toute cette poussière. Cela m’inquiéta et je me réfugiai vivement à l’ombre. Là je respirais de suite mieux ! Bien sûr les adultes savaient que l’ombre ne supprime pas la poussière, et ils rirent de ma réaction. La lumière n’était que le révélateur de la poussière.
Jésus a affirmé qu’il est la lumière du monde. Si je m’expose à ses rayons, il me révélera les poussières de ma vie. Quoique “poussières” est un trop joli mot pour désigner mon péché. Ce péché qui a nécessité la mort de Jésus sur la croix. Me soustraire à cette lumière n’enlèvera en rien mon péché.
Dans la lecture d’aujourd’hui, nous voyons que la proposition de Jésus a réveillé la conscience de tous les accusateurs bien pensants d’une femme adultère. Ils se sont tous éclipsés lorsqu’il a permis de jeter la pierre à celui qui était sans péché.
Jésus, lui seul sans péché, aurait pu jeter la pierre. Mais il a dit à la femme : Je ne te condamne pas non plus. Et sur cette grande place, maintenant vide, ne sont restées que la misère et la miséricorde.
Ma misère a aussi rencontré la miséricorde de Jésus. J’ai pris à cœur cette affirmation :
Car si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner.1
Et vous ?

Elfriede Eugène

1 1 Jean 1.9

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 8, versets 1 à 11.

 

Categories: Grâce, Péché Tags:

Le salut pour tous

24/01/2016
Commenter

Louez l’Éternel, toutes les nations ! Chantez ses louanges, ô vous, tous les peuples ! Car il est immense, son amour pour nous. Sa fidélité subsiste à jamais. Louez l’Éternel !
Psaume 117

choir-305352_640Ce psaume était probablement chanté dans le temple par les prêtres et le peuple. C’est le psaume le plus court. Il exhorte à la louange de l’Éternel. Comme d’autres, il débute par Louez l’Éternel, en hébreu Alléluia. L’apôtre Paul le cite dans sa lettre aux Romains1 pour montrer que le salut est destiné à tous les peuples.
Quelle grâce, dès l’Ancien Testament, d’entendre que le salut n’est pas réservé à un seul peuple, Israël, et de voir cette affirmation confirmée dans le Nouveau Testament.
Ainsi, il n’y a pas de différence entre Juifs et non-Juifs. Car tous ont le même Seigneur qui donne généreusement à tous ceux qui font appel à lui. En effet, il est écrit : tous ceux qui feront appel au Seigneur seront sauvés2
Dieu offre le salut en Jésus-Christ et le pardon des péchés à tous, de quelque nation ou condition sociale qu’ils soient. Tous ont besoin de Lui, et Lui s’offre à tous. Quelle grâce !

François-Jean Martin

1 Romains 15.11           2 Romains 10.12-13

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Romains, chapitre 10.

 

Categories: Grâce, Salut Tags:

Mésanges et mes anges

19/01/2016
Commenter

Voyez ces oiseaux qui volent dans les airs, ils ne sèment ni ne moissonnent, ils n’amassent pas de provisions dans des greniers, et votre Père céleste les nourrit. N’avez-vous pas bien plus de valeur qu’eux ?
Matthieu 6.26

birds-1035523_640Un matin de janvier, je sors dans mon jardin pour nourrir les petits oiseaux qui chantaient toute leur disette en ce froid d’hiver. En m’y rendant, je constate qu’une pluie verglaçante a transformé la cour en une véritable patinoire. Avec force précautions, je m’acquitte de ma mission sans encombre. Du moins le pensais-je sur le chemin du retour. C’est là que j’aurais dû être moins serein. Je pose mon pied gauche (c’est le cas de le dire !) sur une fine plaque de verglas dans l’escalier descendant vers ma cave. Et zou !… Parti comme une volée de moineaux, après un début très aérien, je fais intime connaissance avec toute la dureté du béton. Je me relève, et m’en vais clopin-clopant. Heureusement, il n’y a qu’une partie du bas des reins qui souffre, l’essentiel du bassin (“rhénan”) a tenu le choc (j’habite dans le 67 !).
Mes anges avaient été là, volant à mon secours ! Ce n’était pourtant pas à eux que je pensais au départ de mon action. Dieu en a profité pour nourrir mes propres réflexions !
Combien de fois, m’a-t-il protégé dans le passé sans que je le réalise ?
Et si tous mes actes devaient subir les conséquences de l’insouciance de mes comportements !…
Oh que la grâce de Dieu est abondante !

Jacques Siefert

__________________
Lecture proposée : Psaume 91.

Categories: Dieu et nous, Grâce Tags:

J’ai retrouvé le sourire

29/12/2015
Commenter

Tous ont péché, et sont privés de la glorieuse présence de Dieu…
Romains 3.23

man-415552_640Au cours d’une distribution de cartes proposant un exemplaire gratuit de ce calendrier, une boîte aux lettres a attiré mon attention. Dessus, un joli dessin avec la légende : « Ici habite un pêcheur. » Je me suis dit : « Je pourrais installer la même chez moi, en mettant un accent aigu à la place du circonflexe. »
Mon banal jeu de mots vous fait-il sourire ? Moi oui… jusqu’à ce que je réfléchisse et me dise qu’il n’y avait vraiment pas de quoi sourire.
Le péché, c’est une honte. Il est profondément enraciné dans ma vie. C’est lui qui me fait dévier de la volonté de Dieu à mon égard. Certains péchés sont-ils « mignons » ? Non ! Loin d’être mignon, le péché est toujours laid. S’il nous attire, c’est parce que, selon la Bible, notre cœur est tortueux plus que toute chose, et incurable1.
Vous devez penser que je suis rentré chez moi déprimé. Mais non, j’avais le sourire ! Car pendant que je marchais, j’ai continué à réfléchir à la suite du verset ci-dessus : … et ils sont déclarés justes par sa grâce ; c’est un don que Dieu leur fait par le moyen de la délivrance apportée par Jésus-Christ.
Pour jouir de la présence de Dieu, il nous faut un jour « perdre le sourire », en réalisant que nos péchés nous séparent de lui. Mais quand nous recevons par la foi le don gratuit de Dieu en Jésus-Christ, tout change. Nous retrouvons le sourire, et plus encore. Nous comprenons que Dieu nous sourit ; et ça, c’est encore mieux !

Allan Kitt

1 Jérémie 17.9

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Éphésiens, chapitre 2, versets 1 à 8.

 

Categories: Grâce, Péché Tags:

Graciée

16/10/2015
Commenter

Jésus lui dit : Je ne te condamne pas non plus : va, et ne pèche plus.
Jean 8.11

Quel beau message et quelle belle promesse contenus dans ces paroles ! Voilà une femme prise en flagrant délit d’adultère qui ne peut se défendre devant ses accusateurs. Ses accusateurs ont la loi de Moïse pour eux. D’après elle, il faut lapider cette femme. Mais les réelles intentions des scribes et pharisiens sont autres. La situation n’est pour eux qu’un prétexte pour éprouver et accuser Jésus. Seulement leur démarche va se retourner contre eux. Jésus, par deux fois, écrit sur la terre. Qu’a-t-il écrit ? Nous ne le savons pas.
S’adressant à ceux qui continuent de l’interroger, Jésus leur fait une proposition : Que celui de vous qui est sans péché jette la première pierre contre elle. En entendant cela, accusés dans leur conscience, ils se retirent un à un, depuis les plus âgés jusqu’aux derniers. Nous sommes parfois enclins à juger nos semblables en nous référant aux commandements de Dieu. Et notre jugement peut être sévère, sans la moindre compassion.
Jésus n’est pas venu abolir la loi, mais l’accomplir1. Il demande à cette femme de changer catégoriquement de vie. Elle est PARDONNÉE, mais INVITÉE À NE PLUS PÉCHER.
Plutôt que de reprocher leur péché aux autres, n’avons-nous pas besoin, comme ces hommes, de nous rappeler la grâce dont Jésus a usé envers cette femme ? Nous en sommes les heureux bénéficiaires jusqu’à aujourd’hui. Et elle nous donne la force de nous détourner du mal.

Jack Mouyon

1 Matthieu 5.17

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 8, versets 1 à 11.

 

Categories: Grâce, Relations Tags: