Archive

Archives pour la catégorie ‘Foi’

À genoux

12/05/2017
Commenter

Quand il vit cela, Simon Pierre tomba aux genoux de Jésus, et dit : Seigneur, retire-toi de moi, parce que je suis un homme pécheur.
Luc 5.8

god-2025655_640Dans son Protreptique1, Clément d’Alexandrie (150-220) écrit : « Quelle est la grandeur de l’amour de Dieu pour les hommes ? Quelle est l’intensité de sa haine pour le crime ? » Que répondre ? Autant essayer de mesurer la terre avec une règle d’écolier ! D’ailleurs, l’auteur poursuit ainsi : « Les paroles humaines ne sauraient l’exprimer… »
Infinie haine pour le péché, amour infini pour le pécheur : nous sommes doublement dépassés par le caractère de Dieu ! Si nous pouvions seulement en saisir une part, assurément nous serions à genoux devant lui, terrassés par le poids du mal qui nous habite. Et, nous serions également frappés de stupeur devant sa bonté envers nous.
Mais ces vérités, Jésus-Christ, crucifié pour nos fautes, est suffisant pour nous les révéler ! L’homme ne peut pas « mesurer » Dieu, mais l’Esprit de Dieu peut l’effectuer pour nous. Ainsi Pierre a été saisi de peur dans la barque à la vue du miracle opéré par le Christ.
Pour la compréhension, il faut la révélation. La première, humaine, concerne la raison ; la seconde, divine, vise le cœur ! L’évangile ne dit pas : « Comprends Jésus, et tu seras sauvé », mais : Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé2.

Dominique Moreau

1 Un traité qui invite à la conversion           2 Actes 16.31

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 5, versets 1 à 11.

 

Categories: Foi, Qui est Dieu Tags:

Qu’est-ce que la foi ?

18/04/2017
Commenter

Et nous, nous croyons et nous savons que tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant.
Jean 6.69

father-310580_640La foi, c’est croire que Dieu existe, bien sûr ; mais c’est croire, aussi, que tout ce qu’il a dit est vrai. La foi, c’est croire le message de Dieu. Elle n’est pas une simple croyance, héritage culturel que nous conservons par tradition. Elle est conviction de cœur, engagement, confiance et obéissance. Elle nous permet d’affirmer : « La Bible a raison. Dieu est. Il a parlé. Il s’est fait connaître en Jésus-Christ. » La foi, c’est la confiance dans les déclarations de la Parole de Christ. C’est croire que le Créateur de l’univers a voulu notre existence, qu’il s’intéresse à nous et veut donner une direction à notre vie. C’est avouer nos limites et accepter l’autorité de Dieu. C’est accepter le pardon que Dieu nous offre au travers de l’œuvre accomplie par le Christ crucifié et ressuscité. (Crucifié pour effacer nos fautes, ressuscité pour nous libérer du passé et nous permettre de commencer une vie nouvelle.)
La foi n’est pas un saut dans l’inconnu, c’est un pas vers quelqu’un ! Le romancier Henry Miller écrit : « L’homme a ce choix : laisser entrer la lumière ou garder les volets fermés. » La foi, c’est « ouvrir les volets », c’est donner notre main à celui qui nous a ouvert les siennes pour nous accueillir et établir avec nous une alliance d’amour.
Connaître le Dieu de la Bible, vivre avec le Dieu de Jésus-Christ, cela en vaut la peine !

Francis Bailet

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 8, versets 12 à 18.

 

Categories: Confiance, Foi Tags:

Le tombeau vide

17/04/2017
Commenter

Heureux ceux qui croient sans avoir vu.
Jean 20.29

Valloton Annie -résurrection_2Le matin de Pâques, tous les proches de Jésus ont vu la même chose : un tombeau vide.
– Marie-Madeleine pense que quelqu’un a enlevé le corps.
– Les femmes, venues pour embaumer Jésus, sont terrorisées par la présence de l’ange.
– Pierre s’en va perplexe sans comprendre.
– Le disciple Jean voit et croit.
Après une mort, le tombeau doit contenir un corps. C’est une évidence.
Mais voilà, les amis de Jésus sont devant l’incompréhensible. Pas de corps ! L’ange dit que Jésus les attend en Galilée. Jésus n’aurait-il pas pu les attendre ici près du tombeau ? Le voyant vivant, ils auraient su qu’il était ressuscité.
Mais il n’est pas là, et ils doivent croire les paroles de l’ange et ce signe du tombeau vide. Iront-ils en Galilée ? Ne se rendront-ils pas ridicules d’aller chercher un mort ailleurs que dans son tombeau ?
Jésus leur avait souvent dit qu’il lui fallait mourir et qu’il ressusciterait. Mais ils n’avaient rien compris. Devant ce tombeau vide, ses paroles leur reviennent maintenant à la mémoire et prennent du sens.
Vont-ils croire ? Ils se mettent en marche et rencontrent… le ressuscité.
Pour « rencontrer Jésus », il est demandé à chacun de croire, car sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu.1

Elfriede Eugène

1 Hébreux 11.6

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 20, versets 24 à 29.

 

Categories: Foi, Résurrection Tags:

Étonnant !

30/03/2017
Commenter

Celui qui écoute mes paroles sans faire ce que je dis ressemble à un homme qui a construit sa maison directement sur la terre meuble, sans lui donner de fondations.
Luc 6.49

house-building-1821142_640« Je ne perds pas de poids, cela m’agace profondément. Pourtant, je crois au régime ! Certes je ne suis pas pratiquant, mais cela ne suffit-il pas ? »… Propos absurdes ?
Dans le texte qui inclut les versets ci-dessus, Jésus a parlé d’aimer ses ennemis. Il conclut en affirmant que seuls ceux qui appliquent ses recommandations sont ses disciples. Jésus « disqualifie ceux qui disent “ Seigneur, Seigneur ” sans pratiquer ce qu’ils disent. La critique vise une piété affichée, mais qui demeure verbale, sans se concrétiser dans des actes. »1
La parabole des deux bâtisseurs2 éclaire et solennise les paroles du Christ. Les vrais disciples de Jésus ne se contentent pas de paraître et de parler. Comme celui qui croit aux vertus du régime n’en verra les effets que s’il l’applique dans sa vie, le vrai croyant est celui chez qui la foi produit des fruits ! Si j’aime quelque chose ou quelqu’un, je m’y intéresse, j’y consacre du temps, de l’énergie… Un observateur peut remettre en question mon amour si ce n’est pas le cas…
Est-ce que je crois du bout des lèvres ou ai-je réellement compris l’amour de Jésus ?

Matthieu Gangloff

1 Camille Focant           2 Luc 6.48-49

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 7, versets 19 à 29.

 

Categories: Comment croire, Foi Tags:

Nécessités

15/03/2017
Commenter

J’aime ceux qui m’aiment, et ceux qui me cherchent me trouvent.
Proverbes 8.17

gardening-475350_640Le mineur creuse parce qu’il croit à la présence du gisement. L’agriculteur ensemence ses terres parce qu’il croit en la prochaine récolte. Malgré l’imprévisible dans les activités humaines, il y a nécessité de croire pour agir ; et nécessité d’agir pour obtenir ce que l’on a cru. Ceux qui montent dans l’avion croient qu’ils arriveront à destination ; sinon ils n’y entreraient pas ! Voyez, l’homme agit toujours parce qu’il a foi.
Eh bien, pourquoi serait-il déraisonnable de croire en Dieu sans le voir ? Et pourquoi ne serions-nous pas capables de croire au futur qu’il propose ? Au moment où le marin pêcheur prend la mer, voit-il les poissons ? Non, il ne voit que ses casiers vides… Et pourtant, il croit les remplir bientôt en s’engageant sur les flots ! Sait-il exactement où sont les poissons ? Non, mais il sait que la mer en est riche ! Alors il va, il cherche et il trouve.
L’homme, dans les prémices de la foi, ne sait pas non plus exactement qui est Dieu, mais il espère qu’en Jésus-Christ1, il le trouvera. Il vient avec son cœur vide, mais il croit que Jésus le remplira de ses richesses ! Alors il va, il cherche et il trouve.
Vous me trouverez, si vous me cherchez de tout votre cœur2, dit Dieu. Voyez-vous, il y a nécessité de croire pour chercher, et nécessité de chercher pour trouver.

Dominique Moreau

1 Jean 14.9           2 Jérémie 29.13

__________________
Lecture proposée : Livre des Proverbes, chapitre 8, versets 6 à 23.

 

Categories: Connaître Dieu, Foi, Non classé Tags: