Archive

Archives pour la catégorie ‘Événements’

C’est l’intention qui compte

12/06/2017
Commenter

On chargea le coffre de Dieu sur un chariot neuf après l’avoir pris de la maison d’Abinadab. Ouzza et Ahyo conduisaient le chariot.
1 Chroniques 13.7

Certains disent : « C’est l’intention qui compte ! » et cela leur suffit pour s’excuser quand un bon projet échoue.
Le roi David avait le projet de transporter le coffre de Dieu, l’Arche de l’Alliance, à Jérusalem. C’était un excellent projet, approuvé par les ministres, les prêtres et les lévites, serviteurs du sanctuaire. Le peuple d’Israël accompagnait le cortège en musique avec de grandes réjouissances…
Mais… le coffre de l’Alliance était muni de barres de transport1 et aurait dû être porté impérativement sur les épaules de lévites, et non posé sur un chariot. De plus, si les lévites touchaient le coffre lui-même, ils mourraient2.
Le roi devait posséder une copie de la loi de Dieu et y lire chaque jour. Il aurait dû être au courant de ces règles. Et que dire des prêtres !
David avait préparé le cortège pour honorer Dieu. L’intention était bonne, mais l’action fut un véritable fiasco ! Ouzza, l’un de prêtres, y laissa la vie en cherchant à retenir le coffre qui vacillait.
Dieu n’est honoré que par notre obéissance à ses instructions. Comme David, nous nous croyons parfois autorisés à en faire à notre tête et à outrepasser la volonté de Dieu.
Or, l’obéissance vaut mieux que les sacrifices ! 3

Bernard Smagghe

1 Exode 25.12-15           2 Nombres 4.15           3 1 Samuel 15.22

__________________
Lecture proposée : 1er livre des Chroniques, chapitre 13, versets 1 à 14.

 

Categories: Événements, Obéissance Tags:

Cela s’explique

30/10/2016
Commenter

Dès que les sacrificateurs poseront la plante des pieds dans les eaux du Jourdain, les eaux du Jourdain seront coupées et elles s’arrêteront en un monceau.
Josué 3.13

church-722386_640En effet, le Jourdain traverse une sorte de goulet et il y aurait eu, à l’époque de Josué, un éboulement qui aurait bouché le passage pour un temps. Et pour la traversée de la mer Rouge du peuple d’Israël, c’est le passage d’une comète qui aurait fait s’écarter les eaux. « Cela s’explique ! dit-on. Il n’y a donc pas eu de miracle ! »
Parce que vous croyez, vous, que le miracle c’est le retrait des eaux du Jourdain dû à un éboulement ? Ou bien le passage d’une comète au moment précis où les Hébreux acculés devaient traverser la mer ?
L’extraordinaire, n’est-ce pas que ces évènements se soient produits juste au bon moment : quand les sacrificateurs ont posé leurs pieds sur l’eau, quand Moïse a levé son bâton… ?
Le Hasard ? De fait, les hasards sont des miracles qu’on refuse de voir. Ils nous environnent. Récemment, une roquette a été détournée de sa mortelle trajectoire vers le cœur de Tel Aviv. Un vent violent, venu inexplicablement in extremis de l’est, en était la cause. Un témoin israélien en a conclu : « Si quelqu’un ne croit pas au miracle, qu’il vienne en Israël ».
J’oublie qui a dit : « Le Hasard est un miracle refusé ». On ne peut mieux dire, sinon que le Hasard, c’est le dieu des incrédules.

Richard Doulière

__________________
Lecture proposée : Livre de Josué, chap 3, v 15 à chap 4, v 18.

 

Categories: Événements, Foi Tags:

Gardé par des anges

11/06/2016
Commenter

Aucun mal ne t’atteindra, nul malheur n’approchera de la tente où tu demeures, car il chargera ses anges de veiller sur tes chemins.
Psaume 91.11

hands-598145_640Vers la fin du 17ème siècle, les protestants de France eurent à subir de sauvages persécutions. Millet était pasteur dans un village montagnard des Cévennes et y annonçait l’Évangile. Les croyants se rassemblaient dans la forêt. Henri, le fils unique du pasteur, convoquait les fidèles et montait la garde pendant les réunions. Finalement, les persécuteurs parvinrent jusqu’à ce village reculé.
Un jour de novembre, le culte avait commencé au fond d’une caverne. Henri était à son poste. Tout à coup, il perçoit un bruissement derrière lui. Un soldat à l’air furieux pointe un poignard sur sa poitrine : « Pas un son, sinon tu es mort ! » Sur la route en contrebas, Henri voit des soldats monter vers la caverne. S’il n’alerte pas les croyants réunis, ils sont tous perdus. Immédiatement, il souffle de toutes ses forces dans son sifflet. Avec un juron, le soldat plante son poignard dans la poitrine du garçon et le précipite du haut du rocher…
La communauté, avertie, put s’échapper par un passage secret. Les poursuivants ne trouvèrent plus que la Bible. Quant au pauvre Henri, des anges l’avaient porté sur leurs bras : il était resté accroché par ses habits aux branches d’un arbre et le poignard avait glissé sur une côte. Son état était grave et il s’attendait à mourir. Après quelques heures, il entendit des voix. Il put émettre un faible son pour attirer le pasteur Millet qui jubila : « Il vit ». Des soins attentifs le remirent sur pied.

Alfred Kuen

__________________
Lecture proposée : Psaume 18, versets 1 à 20.

 

Categories: Événements, Providence Tags:

Liberté

25/05/2016
Commenter

Alors il dit aux Juifs qui avaient cru en lui : « Si vous demeurez dans ma parole, vous êtes vraiment mes disciples, vous connaîtrez la vérité, et la vérité vous rendra libres. »
Jean 8.31-32

statue-of-liberty-1045266_640En mai 68, un mouvement de révolte parmi les étudiants et ouvriers secouait la France. Dans la rue, les Français réclamaient plus de liberté. Les slogans exprimaient surtout le désir de s’affranchir de toute autorité et de toutes lois. Comme une résurgence du « Ni Dieu ni maître » d’Auguste Blanqui, on pouvait lire sur les murs : « Il est interdit d’interdire. » Avec ce genre de message, quelle que soit la part de légitimité des autres revendications, l’esprit de nos contemporains était dirigé vers un rejet de l’autorité de Dieu et vers l’adoption de nombreux laisser-aller coupables. Ses lois sont pourtant universellement imprimées dans nos consciences.
Comprenons que la liberté est le pouvoir d’user de notre volonté ! Or, nous constatons le contraire dans nos vies à tous ! D’un côté, nous voudrions faire toujours le bien et nous n’y arrivons pas… De l’autre, nous faisons le mal sans le vouloir ou sans pouvoir contrôler nos pulsions… Notre propre vie démontre que nous sommes privés de la vraie liberté.
Non, l’homme n’a pas dans sa poche la clef pour sortir de l’esclavage du péché ! Mais cette clef existe, elle est dans la main de Jésus qui a dit : « Si donc le Fils vous libère, vous serez réellement libres. »1

Dominique Moreau

1 Voir la lecture proposée

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 8, versets 31 à 36.

 

Categories: Événements, Libérateur Tags:

Incroyable ?

10/05/2016
Commenter

Jésus les regarda et leur dit : Cela est impossible aux hommes ; mais à Dieu, tout est possible.
Matthieu 19.26

water-367563_640Durant les persécutions des protestants huguenots par les troupes royales, leurs chefs, le prince de Condé et l’amiral Coligny, durent fuir, avec femmes et enfants. Il s’agissait de franchir rapidement la Loire, puis de se diriger vers le sud pour aller se réfugier dans la place forte de La Rochelle. Les quelques ponts sur la Loire étant tenus par les soldats du roi, les huguenots décidèrent de franchir le fleuve à un gué peu connu. Habituellement, en période de grosses chaleurs et de sècheresse, ce gué était presque à sec.
Les fuyards venaient à peine de toucher la rive opposée, qu’ils virent surgir la cavalerie ennemie. Mais à ce moment-là se produisit un miracle. Sans aucune cause apparente, un torrent d’eau tumultueux remplit en un clin d’œil le lit de la Loire. Il était hors de question, pour les troupes royales, de franchir le fleuve. Dieu était intervenu à temps pour permettre aux huguenots de se mettre à l’abri de leurs poursuivants.
Cette délivrance a bien des points communs avec la manière dont Dieu a délivré le peuple d’Israël qui a pu traverser la mer Rouge à sa sortie d’Égypte1.
Aujourd’hui encore, il est capable de faire l’impossible pour ceux qui se confient en lui, car Dieu ne change pas. Il est le même hier, aujourd’hui, et éternellement2.

Charles Rick

1 voir la lecture proposée           2 Hébreux 13.8

__________________
Lecture proposée : Livre de l’Exode, chapitre 14, versets 15 à 31.

 

Categories: Délivrance, Événements Tags: