Archive

Archives pour la catégorie ‘Espérance’

Ancrage solide

02/12/2016
Commenter

Cette espérance est pour nous comme l’ancre de notre vie, sûre et solide.
Hébreux 6.19

anchor-309481_640Certains voudraient que rien ne soit sûr dans notre pauvre monde. En effet, nous sommes comme dans une barque fragile ballottée par l’océan, prête à se disloquer.
Mais pour ne pas dériver et sombrer dans l’abîme, Dieu nous propose une ancre solide. Cette ancre c’est l’espérance chrétienne.
L’espérance n’est pas l’espoir incertain d’obtenir la bienveillance de Dieu. L’espérance n’est pas non plus le résultat d’efforts improbables pour satisfaire Dieu. Ni une loterie où seuls quelques-uns gagnent.
L’espérance chrétienne est l’assurance du salut solidement ancrée dans les promesses de Dieu. Dieu est le Dieu très saint. Il ne change pas. Dieu n’est pas un homme pour mentir, ni le fils d’un homme pour revenir sur sa décision. Ce qu’il a dit, ne le fera-t-il pas ? Ce qu’il a déclaré, ne l’accomplira-t-il pas ?1
Fort de ses promesses, nous avons donc l’assurance de pouvoir nous approcher de lui. Parce que Jésus s’est offert pour expier nos fautes, Dieu accueillera au ciel et pour l’éternité celui qui se repent.
Nous pouvons avoir des tempêtes dans cette vie et même faire naufrage. Mais si nous avons décidé de faire confiance à Dieu, il tiendra fidèlement ses promesses pour venir à notre secours.

Bernard Smagghe

1 Nombres 23.19

__________________
Lecture proposée : Psaume 27.

 

Categories: Espérance, Promesses Tags:

De la détresse à la joie

19/09/2016
Commenter

Souvenez-vous que vous étiez en ce temps-là sans Christ, sans espérance et sans Dieu dans le monde.
Éphésiens 2.12

laughter-1532978_640Les annonces des actualités, les épreuves de la vie, les difficultés quotidiennes affectent le moral des Français. Qui peut mesurer le degré de malheur ou de bonheur d’un être humain ? Mais une tristesse peut être salutaire et conduire vers le bon chemin, celui des questions justes et libératrices. Quand on s’est grisé de plaisirs, quand on a mesuré la vanité du temps et poursuivi des buts inaccessibles, le chemin du retour à la maison paternelle est toujours ouvert à nous.
Reconnaître ses égarements, faire un demi-tour complet dans sa vie, et accepter l’offre de la grâce de Dieu : tel est toujours l’appel du Sauveur des hommes, Jésus-Christ. Il n’est point de détresse trop grande, de situation tellement désespérée, de questionnements trop nombreux pour lui !
Nous pouvons être dans la main de Dieu comme l’argile dans la main du potier. Celui qui est à l’origine de toute vie veut recréer l’homme descendant d’Adam déchu, car entraîné par les séductions de Satan.
Pour nous faire passer de la détresse à la joie, des ténèbres à la lumière, de la mort à la vie, Dieu a donné son Fils, Jésus-Christ. C’est, aujourd’hui encore la bonne nouvelle à saisir.

Bernard Fourmont

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 1, verset 9 à 13.

Categories: Espérance, Vie nouvelle Tags:

Une espérance bien ancrée

13/05/2016
Commenter

Je suis la résurrection et la vie, dit Jésus. Celui qui place toute sa confiance en moi vivra, même s’il meurt.
Jean 11.25

rappelling-153613_640Le chrétien a une espérance éternelle. Une espérance ? C’est vrai que quand quelqu’un affirme « J’espère qu’il va faire beau ! », rien n’est moins sûr, c’est juste un souhait ! L’espérance selon la Bible est une certitude, non un vague espoir, car elle a un ancrage solide.
Mon gendre Christophe, hygiéniste, descend dans d’énormes silos à farine ou à grains pour les nettoyer. Pour cela, il arrime solidement une corde à un point d’attache sûr et il se laisse descendre le long de cette corde sécurisée. Son espérance d’arriver au fond sans encombre et… d’en remonter repose sur ce point d’attache. Elle n’est pas un simple espoir flou, un souhait vague. Elle est une confiance fondée en un matériel éprouvé. La corde a beau se balloter pendant la descente, Christophe est en sécurité.
Dans la Bible, l’espérance est comparée à « l’ancre de notre vie, sûre et solide »1, une ancre arrimée au point d’attache solide que représente le plan de Dieu réalisé par la mort de Jésus.
Celui qui place sa confiance en Christ a la vie éternelle : dès maintenant, pas dans le futur seulement ! Et le décès ne la détruira pas : « Même s’il meurt », promet Jésus ! La mort reste une réalité hélas incontournable, mais Jésus l’a vaincue : l’espérance ne sera donc pas déçue.

Claude Schneider

1 Hébreux 6.19

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre à Timothée, chapitre 1, versets 12 à 17.

 

Categories: Espérance, Salut Tags:

Besoin de certitudes ?

27/04/2016
Commenter

Voici, je fais toutes choses nouvelles. Et il me dit : Écris, car ces paroles sont certaines et véritables.
Apocalypse 21.5

heart-1166557_640Dans les temps où nous vivons, les fondements de la société sont constamment remis en cause. Ce qui était mal hier est bien aujourd’hui, et vice versa. Sur quelles bases sûres fonder nos existences ?
Le monde autour de nous considère qu’on finit par mourir, et puis plus rien… N’est-ce pas déprimant !
La foi chrétienne, au contraire, se fonde sur l’espérance. Cette espérance est pour nous comme l’ancre de notre vie, sûre et solide, écrit l’apôtre1. Elle est arrimée à la grâce de Dieu, solide fondement pour bâtir nos vies. L’apôtre Paul écrit : C’est une parole certaine et entièrement digne d’être reçue que Jésus-Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs…2
Que Jésus, le Fils de Dieu, ait donné sa vie pour nous sauver, c’est l’assurance d’être aimé de Dieu, de compter pour lui, d’avoir une dignité. Et cela modifie tout dans un cœur en recherche de valeurs durables.
Ce qui change, c’est que, dans la vie de celui qui reçoit la grâce, toutes choses sont devenues nouvelles3. Les façons de voir et les attitudes évoluent. La mort n’est plus la fin.
Les certitudes de la foi fondent les cœurs pour ici-bas, et ouvrent un horizon nouveau sur l’éternité.

Francis Rivère

1 Hébreux 6.19           2 1 Timothée 1.15           3 2 Corinthiens 5.17

__________________
Lecture proposée : Livre de l’Apocalypse, chapitre 21, versets 1 à 5.

 

Categories: Espérance, Foi Tags:

Noir, c’est noir…

14/04/2016
Commenter

Le cœur est tortueux par-dessus tout.
Jérémie 17.9

… mais il y a quand même de l’espoir.
La Rochefoucauld, me semble-t-il, avait visé juste en affirmant que derrière tout acte humain possible-953169_640se nichait l’intérêt (pas l’intérêt d’autrui, il va sans dire !).
Devenu chrétien, je fus bien surpris d’apprendre que des penseurs chrétiens trouvaient cet écrivain bien trop optimiste. Ce n’est pas seulement l’intérêt qui guide les actes des hommes, remarquaient-ils, mais la méchanceté. Effectivement, si derrière bien des comportements humains on peut discerner la recherche d’un intérêt, certains échappent à cette classification. Que dire par exemple de toutes ces dégradations volontaires et gratuites, de ces agressions physiques ou verbales sans motif ? Sans parler des méfaits pour lesquels l’auteur lui-même n’a aucune explication. L’homme est mû par autre chose encore : quelque chose qui lui est à la fois étranger, mais qui lui colle à la peau. Une première erreur serait de mettre ces agissements inconsidérés sur le compte de la bêtise, une seconde de se croire soi-même exempt de toute inclination à la méchanceté.
Si, à l’évidence, la Bible est plus pessimiste que La Rochefoucauld, elle propose une solution, un remède. D’abord une prise de conscience de notre véritable état devant le Dieu saint qui sonde les cœurs. Puis, la sollicitation d’une intervention divine afin qu’il purifie nos cœurs de ce fléau qu’est le péché.

Claude Siefert

__________________
Lecture proposée : Livre de Job, chapitre 15, versets 14 à 16.

 

Categories: Espérance, L'homme Tags: