Archive

Archives pour la catégorie ‘Épreuves’

Quand l’inattendu arrive…

02/08/2017
Commenter

Savez-vous ce que demain vous réserve ? Qu’est-ce que votre vie ? Une brume légère, visible quelques instants, et qui se dissipe bien vite.
Jacques 4.14

Un cher ami pensait être maître tant de son parcours professionnel que de sa santé. Et pourtant…
Une grave alerte pour insuffisance respiratoire et cardiaque survint à sa cinquantaine. Heureusement, l’opération des coronaires assura le rétablissement de la santé et lui permit de reprendre ses activités sportives.
Quelque temps après, lors de son appel téléphonique mensuel, il me partagea sa surprise à la réception d’un “courrier-cadeau”, le jour de son anniversaire. Le ton et la cadence de ses paroles étaient habituels. La lettre lui annonçait la fin de son emploi ! Comme il m’était très proche, j’ai bien senti sa détresse, même s’il gardait cette distance d’optimisme et d’assurance qui lui étaient coutumière.
Nous ne maîtrisons rien : ni la durée de nos jours, ni la sécurité matérielle, ni les soucis. Rien ! Alors, tout homme ne doit-il pas s’interroger sur sa destination future ? N’oublions pas le but et le pourquoi de notre vie sur terre.
Personnellement, j’ai remis mon avenir éternel entre les mains de mon rédempteur, Jésus-Christ. Il va revenir : l’Écriture l’atteste. Comment considérez-vous sa venue ? Seulement comme un évènement possible parmi d’autres ? Ou bien un évènement bouleversant auquel nous avons tous à nous préparer ?

Bernard Fourmont

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre aux Thessaloniciens, chapitre 5, versets 1 à 3.

 

Categories: Épreuves, Retour de Jésus Tags:

Plus fort que la mort

09/07/2017
Commenter

Jeune homme, dit-il, je te l’ordonne, lève-toi ! Le mort se redressa, s’assit et se mit à parler. Jésus le rendit à sa mère.
Luc 7.14-15

Deux cortèges se croisent aux portes de la ville de Naïn. D’un côté le cortège de la vie avec Jésus et ses disciples, suivis d’une foule enthousiaste, et de l’autre, le cortège funéraire d’un jeune homme.
Jésus voit surtout la mère. Elle avait déjà perdu son mari ! Que de malheurs s’étaient abattus sur cette femme ! Tant d’interrogations, d’incompréhensions, de doutes aussi ! Se posaient aussi des questions d’ordre pratique : sans mari et sans enfants, cette femme était sans soutien et livrée à une grande précarité sociale et financière. Jésus, ému de compassion, touche alors le cercueil. À l’époque, un tel geste est improbable, car cela rend impur ! Mais Jésus ne touche plus un mort, car en une phrase, ce jeune homme est vivant ! En une phrase, c’est l’espoir qui renaît.
Dans bien des circonstances de la vie, on peut se dire que l’impasse est totale, qu’il n’y a plus rien. D’un mot, Jésus peut relever et changer la nuit en jour. Nombreux sont ceux qui n’ont pas d’espoir… Si c’est votre cas, je vous invite à considérer qui est Jésus. Il veut vous apporter lumière et réconfort, joie et paix, et vous relever, car il vous aime, absolument, tendrement et parfaitement.

Matthieu Gangloff

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 7, versets 11 à 16.

 

Categories: Délivrance, Épreuves Tags:

Aller plus loin avec Dieu ?

01/05/2017
Commenter

Aussitôt après, Jésus obligea les disciples à monter dans la barque et à passer avant lui de l’autre côté, pendant qu’il renverrait la foule.
Matthieu 14.22
jesus-2160920_640La journée était fatigante, très fatigante et triste. Les disciples avaient essayé d’échapper à la foule pour trouver un peu de repos afin de se remettre de l’annonce de l’exécution de Jean-Baptiste, le cousin de Jésus…
Pour le repos, c’était raté : la foule les avait trouvés. De plus, après toutes les guérisons, il avait fallu nourrir tout le monde, plus de 5000 hommes et leurs familles !
Maintenant enfin, la nuit commence à tomber et Jésus presse ses disciples de monter dans le bateau, pendant qu’il reste seul pour renvoyer la multitude.
Pourquoi Jésus oblige-t-il les disciples à partir ? Il sait qu’il les envoie dans une situation difficile, mais une situation qui leur sera bénéfique. C’est la nuit, et les vagues se déchaînent au point que même eux, les pêcheurs, ont peur !…
Parfois nous ne comprenons pas le chemin que Dieu a tracé pour nous, un chemin avec des difficultés, mais il voit plus loin que nous !
À la fin du drame, nous voyons que l’intervention de Jésus les a fait progresser dans leur foi. En effet, quand la tempête est apaisée, ces hommes, dans leur barque, déclarent pour la première fois : « Tu es vraiment le Fils de Dieu ! »

Hilary Lemaître

__________________
Lecture proposée : Psaume 139, versets 5 à 10.

 

Categories: Épreuves, Expérience Tags:

Marcher sur la passerelle

19/02/2017
Commenter

Ne dévie ni à droite ni à gauche. Écarte ton pied du mal.
Proverbes 4.27

sea-1852496_640Nous pouvons observer sur les berges de la Gironde des carrelets : ce sont ces maisonnettes en bois, construites sur pilotis et équipées d’un filet carré, d’où leur nom. Une passerelle relie chaque construction à la rive. Parfois cette passerelle est large, bien sécurisée de chaque côté par du grillage. Mais il arrive qu’elle se réduise à une simple planche, étroite, munie d’une main courante d’un seul côté. Le pêcheur qui l’emprunte a intérêt à faire attention où il pose le pied, surtout si le vent souffle fort. Un manque de vigilance peut entraîner la chute dans la vase, voire la noyade.
Dans nos vies, parfois le vent souffle fort, nous traversons des tempêtes. Le chemin sur lequel nous marchons ressemble à la passerelle du carrelet. Nous avons, nous aussi, intérêt à tenir la main courante qu’est la Parole de Dieu. Dans ces moments difficiles, il est vital pour nous de redoubler de vigilance. Sinon nous courons le risque de « dévier » à droite ou à gauche, c’est-à-dire de faire des choix que nous regretterions plus tard.

Francis Praline

__________________
Lecture proposée : Livre des Proverbes, chapitre 4, versets 20 à 27.

 

Categories: Épreuves, Sécurité Tags:

Une consultation

07/02/2017
Commenter

Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies, dit l’Éternel.
Ésaïe 55.8

aid-1807541_640Entré pour une consultation à la clinique la veille des vacances, je me suis retrouvé sur le « billard » dix heures plus tard. Puis a suivi une semaine d’hospitalisation. Pas très grave, mais gênant.
Tous les projets sont remis en cause, les rencontres familiales et les voyages annulés. Mauvaise surprise, mais quand il s’agit de la santé, on accepte. C’est la vie et le sort de tout individu.
Étais-je déçu ? Non pas vraiment. Je suis conscient que Dieu a un plan pour moi et qu’il veut mon bien. Maintenant il faut découvrir quelle est sa volonté pour moi et le pourquoi des choses.
Fataliste ? Non plus, car pour positiver, il m’a fallu penser à la manière de bien utiliser les temps de repos, de récupération, de transformer les déceptions en sujets de joie. Sûr ? Mais oui ! Tenez, des amis sont venus pour une courte visite, j’ai eu des appels téléphoniques et des SMS d’encouragement. Des amis de l’église ont prié… Cela m’a montré tout un réseau d’affection. Et dans les temps de silence, Dieu était présent… Il est plus qu’un ami, un père attentionné et fidèle !
Le secret : la Bible, Parole de Dieu, nous invite à rechercher la présence de Dieu. Si nous nous confions totalement en lui, il répond à nos besoins. Nous apprenons alors à comprendre les évènements qui surviennent et découvrons le vrai sens de notre vie.
Je vous invite à faire comme moi, lisez la Bible chaque jour et vous comprendrez.

Bernard Doise

__________________
Lecture proposée : Psaume 41.

 

Categories: Confiance, Épreuves Tags: