Archive

Archives pour la catégorie ‘Doute’

Le doute-poison

21/07/2015
Commenter

Dieu a-t-il réellement dit… ? […]
Vous ne mourrez point ; mais Dieu sait que le jour où vous en mangerez vos yeux s’ouvriront et que vous serez comme des dieux…

Genèse 3.1,4,5

èveLe voilà, le semeur de zizanie, celui que Jésus a démasqué en l’appelant : le menteur, le père du mensonge, et aussi le meurtrier dès le commencement.
Il débute par une question anodine pour faire naître le doute sur la Parole de Dieu. Puis, quand ce doute a pris racine, très vite un deuxième, véritable frère siamois, lui sert de corollaire : le doute sur l’amour même de Dieu.
Autant dire : si Dieu vous prive d’une promotion, d’un rang plus élevé, c’est qu’il ne vous aime pas tellement. Il veut garder pour lui ses prérogatives !
Ou bien : Dieu n’est plus un Père aimant, mais devient un rival dangereux dont il faut se méfier.
Aujourd’hui encore, nous sommes nés, et nos enfants naissent aussi, avec ces deux doutes qui collent à nos pensées, à nos cœurs. Ce sont eux les grands responsables du climat de suspicion dans lequel vit l’humanité. Si le Créateur n’est pas digne de confiance, de foi, comment sa créature le serait-elle ? Et voilà creusée la faille initiale entre l’homme et son Dieu, d’où partiront les failles subsidiaires, isolant les hommes entre eux.
Avez-vous pris votre parti de cet état de fait ou voulez-vous réagir ?

Gérard Peilhon

_______________
Lecture proposée : Livre de la Genèse, chapitre 3, versets 1 à 6.

Categories: Diable, Doute Tags:

Doute et foi

13/05/2015
Commenter

Nous sommes prêts à mourir pour vous, si vous ne divulguez pas ce qui nous concerne ; et quand l’Éternel nous donnera le pays, nous agirons envers toi avec bonté et fidélité.
Josué 2.14

Connaissez-vous cet épisode de la visite des espions israélites à Jéricho1 ? Ceux-ci arrivent dans la maison de Rahab, une prostituée, qui les héberge et les protège en les cachant sur le toit sous des tiges de lin. Rahab semble au courant de beaucoup de choses concernant le peuple d’Israël. Avant leur départ, elle fait à ces hommes une demande : « Donnez-moi l’assurance que vous laisserez vivre mon père, ma mère, mes frères, mes sœurs, et tous ceux qui leur appartiennent, et que vous nous sauverez de la mort. Ces hommes lui répondirent : nous sommes prêts à mourir pour vous, si vous ne divulguez pas… ». Ils s’engagent à la protéger à condition que…
Apparemment, ils ne semblent pas avoir une pleine confiance en cette femme même si elle a agi positivement en leur faveur. Par contre, ils ne doutent pas un seul instant de la victoire que l’Éternel va leur accorder : « …quand l’Éternel nous donnera le pays ». La victoire ne fait aucun doute dans la pensée de ces espions.
Nous pouvons parfois éprouver bien des doutes sur la parole des hommes, mais jamais nous ne devrions en avoir sur la parole de Dieu : Celui qui est la force d’Israël ne ment pas et ne se repent pas, car il n’est pas un homme pour se repentir.2

Jack Mouyon

1 Josué 2           2 1 Samuel 15.29

__________________
Lecture proposée : 1er livre de Samuel, chapitre 15, versets 24 à 30.

Categories: Doute, Foi Tags:

Incrédule comme Thomas ?

24/06/2014
Commenter

Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je ne mets mon doigt à la place des clous, et si je ne mets ma main dans son côté, je ne croirai point.
Jean 20.25

La réputation de Thomas, l’un des douze apôtres, a traversé les siècles. Jusqu’à aujourd’hui, il demeure le type de celui qui ne croit que ce qu’il voit ! Mais qu’en est-il réellement ? Est-il vraiment un incrédule invétéré refusant de changer d’avis ?
Jésus avait bien clairement expliqué à ses disciples qu’il allait être arrêté, mis à mort et revenir à la vie pour leur apparaître à nouveau. Mais la résurrection était un fait hors du commun, tellement inouï que les premiers témoins ont eu beaucoup de peine à comprendre ce qu’elle était vraiment. À commencer par les dix autres apôtres, terrés dans une maison de Jérusalem, en dehors de la présence de Thomas. Le Ressuscité leur est d’abord apparu, à eux. Bien que – sans qu’ils le lui demandent – Christ leur ait montré ses mains et ses pieds, eux les premiers ne crurent pas encore1!
Huit jours plus tard, dans le même lieu, Thomas peut enfin rencontrer son Maître, et Jésus va lui répéter mot pour mot sa requête2. Ce qui va être en définitive déterminant pour lui, c’est que Jésus n’était pas présent au moment où il l’avait formulée. Confondu par un tel amour, il confesse alors sa foi en Jésus d’une manière exemplaire.
Thomas était certes sceptique, mais sincère, prêt à se laisser remettre en question. Quel bel exemple pour nous !

Guy Gentizon

1 Luc 24.36-43           2 verset de l’en-tête

________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 20, versets 19 à 29.

Categories: Doute, Foi Tags: