Archive

Archives pour la catégorie ‘Diable’

L’amour de Dieu libère

26/11/2016
Commenter

Que personne ne vous séduise. Celui qui pratique la justice est juste […] Celui qui pèche est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les œuvres du diable.
1 Jean 3.7-8

love-1242753_640Le péché du diable, c’est l’orgueil. Il n’a pas accepté l’autorité de Dieu et s’est révolté contre Lui. C’est ce qui caractérise les hommes aujourd’hui : orgueil, mépris de Dieu, révolte ouverte contre Lui. Les hommes se croient sages et sont devenus fous. Les évènements qui nous sont rapportés par les différents médias révèlent la gravité du mal. On a de la peine à croire que des hommes puissent commettre de tels crimes, de telles atrocités. Le monde entier est sous la puissance du diable, appelé très justement “le malin”. Jésus l’a appelé “le prince de ce monde1. Il maintient le cœur de l’homme dans les ténèbres.
Prenons garde de ne pas nous laisser séduire. Que les paroles de Dieu puissent vous convaincre. Dieu aime tous ceux qui veulent connaître la vérité et qui reconnaissent leurs fautes.
L’apôtre Jean dénonce avec force les œuvres du diable. Lui – qu’on a appelé l’apôtre de l’amour – s’adresse à ceux qui sont entraînés dans le mal pour qu’ils puissent être libérés. Il insiste, à plusieurs reprises, sur l’importance du péché. Mais avec plus de force encore, assure-t-il que le pardon est possible.
Le pardon est de Dieu ! Approchez-vous de Lui pour le recevoir. Confessez vos fautes et recevez avec joie son merveilleux pardon.

Francis Bailet

1 Jean 12.31

__________________
Lecture proposée : Psaume 32.

 

Categories: Diable, Libérateur Tags:

Attention : danger !

05/04/2016
Commenter

Heureux l’homme qui ne marche pas […], qui ne s’arrête pas […], qui ne s’assied pas […]
Psaume 1.1

hikers-1249460_640Mis ainsi en exergue il n’échappera à personne que ces trois verbes marquent une progression.
Dans un premier temps, Satan, l’ennemi de nos âmes, se contente de nous prodiguer des conseils sur notre façon de gérer notre vie tout en marchant à notre côté. Il fait miroiter tous les avantages que nous aurions à suivre ses conseils
Dans un deuxième temps, après avoir prêté une oreille attentive à ses discours, nous allons peut-être insensiblement nous engager à ses côtés. Voici le conseil d’un père : Mon fils, ne te mets pas en chemin avec eux, détourne ton pied de leur sentier ; car leurs pieds courent au mal, et ils ont hâte de répandre le sang1.
Dans un troisième temps, c’est l’arrêt en leur compagnie. C’est le but recherché et obtenu d’une manière insignifiante et progressive. Satan a gagné la bataille.
Je vous invite à lire tout le texte d’où sont tirées ces quelques paroles : Elle le séduisit à force de paroles, elle l’entraîna par ses lèvres doucereuses. Il se mit tout à coup à la suivre comme le bœuf qui va à la boucherie, comme un fou qu’on lie pour le châtier, jusqu’à ce qu’une flèche lui perce le foie, comme l’oiseau qui se précipite dans le filet, sans savoir que c’est au prix de sa vie2.
Soyez vigilants, votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera.3

Jack Mouyon

1 Proverbes 1.15           2 Proverbes 7.21-23           3 1 Pierre 5.8

__________________
Lecture proposée : Livre des Proverbes, chapitre 7, versets 6 à 23.

 

Categories: Diable, Tentation Tags:

L’Adversaire

18/08/2015
Commenter

Chacun est tenté quand il est attiré et amorcé par sa propre convoitise. Puis la convoitise, quand elle a conçu, enfante le péché, et le péché, la mort.
Jacques 1.14-15

adam-and-eve-798376_640Telle est la règle générale. Tentations et désirs mauvais trouvent naturellement leur origine en notre propre nature léguée par nos premiers parents. Mais mentalité ambiante, publicité, copinage, médias peuvent être autant d’autres sources de tentation. Celles-là sont extérieures, mais trouvent un complice en nous. Sans quoi, elles demeureraient inopérantes.
Il en est encore une autre forme : celle à laquelle Jésus lui-même fut affronté. Ce sont les suggestions plus ou moins directes, insistantes ou permanentes de celui que la Bible nomme le diable ou Satan, l’Adversaire. Toute tentation extérieure est sous son contrôle. Il tire les ficelles politiques, économiques, médiatiques.
Il n’est cependant ni tout-puissant ni partout à la fois, contrairement à ce qu’il aimerait nous faire croire. De manière directe ou non, il pousse l’un ou l’autre à agir de façon malhonnête, impure, haineuse ou blasphématoire. Et quand il ne peut se faire passer pour tout-puissant, il s’efforce de faire croire qu’il n’existe pas.
Il existe bel et bien. Jésus l’a nommé le menteur et le père du mensonge qui a été meurtrier dès le commencement. Contre lui, nous avons un recours, un seul : nous réfugier dans les bras de Dieu, lui résister avec la force divine.

Richard Doulière

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre de Pierre, chapitre 5, versets 8 à 11.

 

Categories: Diable, Tentation Tags:

Solitude

16/08/2015
Commenter

Ils erraient dans le désert, ils marchaient dans la solitude, sans trouver une ville où ils pussent habiter.
Psaume 107.4

mountain-299009_640« La solitude, ça n’existe pas ! » chantait avec l’ironie du désespoir l’un des porteurs des aspirations humaines.
Quand le « King » Elvis Presley est mort, l’Express parlait d’une « overdose de solitude ».
Notre monde surpeuplé est devenu un désert où l’errance de l’homme le conduit au désespoir et souvent au suicide. Inutile de citer des cas, lisez vos journaux : leurs colonnes vous les donnent.
Malraux, dans « La condition humaine », dit : « Nous vivons seuls et surtout nous mourrons seuls, et même si quelqu’un voulait nous accompagner dans la mort, ce ne serait encore que deux agonies parallèles, deux agonies solitaires ».
Mais d’où vient cet état de solitude ? L’homme n’a-t-il pas été appelé un « animal social » ?
Dieu, dans la Genèse, dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui ». Et c’est ainsi que l’homme à son réveil a trouvé à son côté celle qui allait tout partager avec lui. Il a apprécié sa présence en s’exclamant à peu près comme ceci : « Voilà exactement mon “complément d’objet direct” ».
Mais la lune de miel idyllique n’allait pas durer. Le diable – le diviseur – allait semer dans les cœurs des germes de zizanie. Ceux-ci conduiront l’homme à accuser sa compagne. Et la solitude est survenue en conséquence de leur péché. Elle ne peut disparaître que si le péché est effacé.
Gérard Peilhon

__________________
Lecture du jour : Psaume 102, versets 2 à 8.

 

Categories: Diable, Relations Tags:

Le doute-poison

21/07/2015
Commenter

Dieu a-t-il réellement dit… ? […]
Vous ne mourrez point ; mais Dieu sait que le jour où vous en mangerez vos yeux s’ouvriront et que vous serez comme des dieux…

Genèse 3.1,4,5

èveLe voilà, le semeur de zizanie, celui que Jésus a démasqué en l’appelant : le menteur, le père du mensonge, et aussi le meurtrier dès le commencement.
Il débute par une question anodine pour faire naître le doute sur la Parole de Dieu. Puis, quand ce doute a pris racine, très vite un deuxième, véritable frère siamois, lui sert de corollaire : le doute sur l’amour même de Dieu.
Autant dire : si Dieu vous prive d’une promotion, d’un rang plus élevé, c’est qu’il ne vous aime pas tellement. Il veut garder pour lui ses prérogatives !
Ou bien : Dieu n’est plus un Père aimant, mais devient un rival dangereux dont il faut se méfier.
Aujourd’hui encore, nous sommes nés, et nos enfants naissent aussi, avec ces deux doutes qui collent à nos pensées, à nos cœurs. Ce sont eux les grands responsables du climat de suspicion dans lequel vit l’humanité. Si le Créateur n’est pas digne de confiance, de foi, comment sa créature le serait-elle ? Et voilà creusée la faille initiale entre l’homme et son Dieu, d’où partiront les failles subsidiaires, isolant les hommes entre eux.
Avez-vous pris votre parti de cet état de fait ou voulez-vous réagir ?

Gérard Peilhon

_______________
Lecture proposée : Livre de la Genèse, chapitre 3, versets 1 à 6.

Categories: Diable, Doute Tags: