Archive

Archives pour la catégorie ‘Délivrance’

Un cas désespéré

11/05/2017
Commenter

Dans la maison de prière, il y a un homme qui a un esprit mauvais en lui. […] Jésus le menace et lui dit : « Tais-toi, et sors de cet homme ! »
Luc 4.33,35

e-mail-65927_640Dans ce texte, un homme est habité par un esprit mauvais. A priori, son sort est scellé. Comment pourrait-il se libérer d’une force qui ne se voit pas et qui ne peut être saisie ? Il est prisonnier, livré à la merci de cet esprit. Mais Jésus est là. Et en présence du Fils de Dieu, cet esprit tremble. Il sait très bien que le Christ est plus puissant que lui ou toute puissance mauvaise. Lorsque Christ parle à cet esprit, il est obligé de fuir, définitivement. Tous sont étonnés rapporte Luc, l’historien. Ils n’avaient jamais vu une telle puissance.
Jésus est bien le Christ, le Messie, celui qui est l’envoyé de Dieu. La rencontre avec lui change tout, elle est décisive. Même cet esprit qui, à vue humaine, était invincible, ne pouvait rien faire pour entraver la délivrance opérée par Jésus-Christ.
Il n’y a pas de cas désespéré pour lui. Quelles que soient nos situations, il est capable d’intervenir et de délivrer. Il suffit de reconnaître notre besoin, de nous tourner résolument vers le Christ et de faire appel à lui. C’est simple comme une prière !

Matthieu Gangloff

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 4, versets 33 à 41.

 

Categories: Délivrance, Jésus Tags:

Tout est perdu, sauf… !

26/03/2017
Commenter

La bienveillance de l’Éternel n’est pas épuisée, et ses compassions ne sont pas à leur terme : elles se renouvellent chaque matin.
Lamentations de Jérémie 3.22

cemetery-1169701_640Une jeune femme anglaise en visite au cimetière du Père-Lachaise en juin 1871 ressentit une peine immense face à la souffrance des femmes de communards pleurant leurs maris fusillés par l’Armée républicaine.
– Tout est perdu, se lamentaient-elles.
– Tout, sauf l’amour de Dieu ! leur répondit Miss de Broën, en leur offrant un évangile.
Cette jeune femme chrétienne a su rebondir en ouvrant une fenêtre d’espoir vers le ciel à des femmes désespérées. Elle n’a pas sous-estimé leur grande épreuve. “Tout” était bien perdu à vues humaines, mais pas complètement tout à la lumière de la bonne nouvelle.
Elle pensait à la réalité de la manifestation de l’amour de Dieu, qui, en la personne de Jésus, est venu briser la loi du péché et de la mort.1
Aussi a-t-elle voulu leur en donner la preuve écrite depuis presque vingt siècles, un simple évangile. Ce petit livre présentant le message du Christ, venu guérir les cœurs brisés2.
« Et ensuite pendant une quarantaine d’années, ce sera un combat à mains nues contre toute la détresse d’un quartier, qui deviendra la Mission sociale de Belleville. »3
Êtes-vous dans la détresse ? Tout n’est pas perdu : tournez-vous vers Celui qui vous aime et qui peut vous secourir.

Reynald Kuffer

1 Romains 8.1-2           2 Luc 4.18           3 Idéa, mai 2006

__________________
Lecture proposée : Lamentations de Jérémie, chapitre 3, versets 15 à 41.

 

Categories: Délivrance, Souffrance Tags:

36 millions d’esclaves

26/02/2017
Commenter

Vraiment, je vous l’assure, leur répondit Jésus, tout homme qui commet le péché est esclave du péché.
Jean 8.34

handcuffs-921290_640Hommes, femmes ou enfants, près de 36 millions de personnes sont victimes de l’esclavage dans le monde, et plus de la moitié le sont dans cinq pays, l’Inde, la Chine, le Pakistan, l’Ouzbékistan et la Russie. Selon la Fondation Walk Free, l’esclavage moderne – qu’il s’agisse de traite d’êtres humains, d’exploitation sexuelle, de travail forcé, de servitude pour dette ou de mariage forcé… – est présent dans la plupart des pays. Triste réalité encore trop souvent méconnue ou dissimulée…
Il est un autre esclavage encore bien plus répandu et insidieux. C’est celui dans lequel sont maintenus tous les hommes dès leur naissance. Par nature, nous sommes tous soumis à la domination du péché et de la mort. Personne ne peut se prétendre parfaitement juste et libre d’accomplir ce qui est bien. Personne ne peut échapper à la mort. Mais, dans son amour, Dieu a envoyé son Fils. Jésus a pris notre condition humaine pour remporter sur la croix la victoire sur le mal et la mort. Il a réduit à l’impuissance, par sa mort, celui qui détenait le pouvoir de la mort, c’est-à-dire le diable, pour délivrer tous ceux qui étaient réduits à l’esclavage leur vie durant par la peur de la mort.1
Si nous acceptons le sacrifice de Jésus, et nous identifions à lui dans sa mort et sa résurrection, nous sommes déclarés justes par Dieu, libérés de l’esclavage du péché et de la peur de la mort.

Bernard Grebille

1 Hébreux 2.14-15

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Romains, chapitre 6, versets 1 à 11.

 

Categories: Délivrance, Péché Tags:

Que voyez-vous ?

03/11/2016
Commenter

Le pays que nous avons parcouru et exploré est une terre qui consume ses habitants : quant à la population que nous y avons vue, ce sont des géants.
Nombres 13.32

pointOn raconte qu’un animateur dessina un point noir de quelques millimètres sur une feuille de papier blanc d’un mètre carré, puis demanda à son groupe de dire ce qu’ils voyaient. Tous, unanimement, dirent : « Une petite tache noire ! » Personne ne pensa à dire : « Une grande feuille blanche avec un point noir ». Concentrés sur le point, tous avaient ignoré l’immensité de la page blanche !
Les espions envoyés au pays promis1 y ont surtout vu l’obstacle que sa population représentait au lieu de reconnaître que c’était un très bon pays. Je réagis souvent de la même manière : quand un problème surgit, je vois l’obstacle qui bloque mon chemin et non l’espace paisible qui existe autour. C’est parce que mon esprit se focalise sur le problème au lieu de trouver les moyens de le surmonter.
Cela vous arrive-t-il aussi ? Alors, priez Dieu de vous libérer de ce fardeau, et de vous montrer comment surmonter les obstacles par sa force toute-puissante et non par vos faibles moyens humains. Jésus est fidèle ! Tournons-nous vers Lui. Ces petits points noirs ne sont pas un problème pour Lui !

Martine Fleck

1 Voir le lecture proposée

__________________
Lecture proposée : Livre des Nombres, chapitre 13, versets 27 à 33.

 

Categories: Délivrance, Épreuves Tags:

Libéré

20/09/2016
Commenter

En vérité, en vérité, je vous le dis, leur répliqua Jésus, quiconque se livre au péché est esclave du péché.
Jean 8.34

balloon-1167218_640Dans la fable L’ivrogne et sa femme, Jean de La Fontaine conte la dépendance d’un homme malgré les efforts ingénieux de sa femme pour l’en délivrer. Il traduit une réalité universelle en débutant ainsi : « Chacun a son défaut, où toujours il revient ». Comme le fameux bout de sparadrap du capitaine Haddock dans les aventures de Tintin1, on ne peut se défaire des travers qui se « collent » à nous ! C’est le mal que chacun porte en soi et que Jésus nomme ici le péché. Sous différentes formes, il emprisonne, diminue, avilit tous les hommes : il n’y a pas de liberté en dehors du bien !
Voilà pourquoi l’Histoire bégaie comme un vieux disque rayé. Misères, conflits, injustices, souffrances… passent en boucle depuis que le monde est monde.
Qui peut nous élever au-dessus de nos faiblesses, nous conduire durablement vers ce bien qui nous échappe ? Il faudrait quelqu’un de plus fort que le mal, de plus grand que l’homme défaillant.
Or, Jésus de Nazareth, crucifié et ressuscité, est simultanément Dieu et homme parfait, le seul capable de nous laver et de nous libérer de toutes fautes ! C’est pourquoi il dit ensuite : Si donc le Fils vous affranchit, vous serez réellement libres.2
Faites l’expérience de la liberté la plus grande en plaçant votre confiance dans le Christ libérateur.

Dominique Moreau

1 in L’affaire Tournesol, Hergé, 1956           2 voir la lecture proposée

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Éphésiens, chapitre 2, verset 1 à 5.

Categories: Délivrance, Péché Tags: