Archive

Archives pour la catégorie ‘Conscience’

La conscience

09/06/2017
Commenter

Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas vos cœurs.
Hébreux 4.7

Une auto s’engage en marche arrière sur l’aire de repos où je venais de me garer. Elle recule ainsi… vers ma voiture et finalement l’emboutit. Un gentleman anglais sort de ce véhicule de location et me demande poliment : « Vous n’avez donc pas entendu le beep beep de my car ? »
Ah bon, j’étais censé percevoir le signal qui l’avertissait, lui, d’un obstacle, et j’aurais dû redémarrer en trombe pour l’éviter ?…
Le Créateur a doté chacun de nous d’un avertisseur qui nous prévient quand nous sommes sur le point de faire le mal : notre conscience. Comment réagissons-nous à ses avertissements ?
On fait souvent la sourde oreille. Dans le texte proposé ci-dessous, Jésus a réprimandé des hommes imbus de leur propre justice. Comme mon gentleman, ils voyaient le mal uniquement chez les autres. Quand Jésus a mis le doigt sur leur péché, leur conscience les a bel et bien accusés, mais eux, ils n’en ont tenu aucun compte et se sont défilés.
En malmenant ainsi notre conscience, celle-ci devient de moins en moins sensible. Au début, elle frémissait pour le vol d’un œuf, elle finira par rester impassible devant celui d’un bœuf !
Si aujourd’hui Dieu parle à notre conscience, il y a un meilleur chemin : ne fermons pas notre cœur, mais venons au Sauveur prêt à pardonner nos fautes et à nous changer. Plus besoin de se défiler !

Claude Schneider

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieur, chapitre 7, versets 1 à 5.

 

Categories: Conscience, L'homme Tags:

Une bonne conscience ?

09/06/2016
Commenter

Ayant perdu tout sens moral, ils se sont livrés à l’inconduite pour se jeter avec frénésie dans toutes sortes de vices.
Éphésiens 4.19

angel-1384694_640La conscience est un magnifique outil, un garde-fou que Dieu nous a donné, un aiguillon moral qui nous incite au bien et nous garde du mal.
Mais cet outil, certains se sont employés à l’émousser ou à l’enfouir dans un recoin inaccessible de leur esprit.
Outre le fait que les valeurs morales sont différentes d’une tradition à une autre, l’abandon de la référence à Dieu et à la Bible a libéré de nouveaux critères. Le pragmatisme en est : a de la valeur ce qui réussit ou qui est rentable. C’est le résultat qui compte, un résultat qui me donne satisfaction…
Certains, cependant, veulent garder bonne conscience dans leurs agissements. Avec application, ils s’efforcent de ne pas avoir à rougir de leur conduite. S’ils n’y parviennent pas, le tourment de la conscience les pousse à la quête du pardon…
Bonne nouvelle ! Plus besoin d’étouffer sa conscience ni d’en subir une tyrannie douloureuse, Jésus a souffert pour couvrir nos fautes et nous obtenir l’acquittement.
Encore faut-il admettre que nous sommes, de naissance et par nature, sous la colère de Dieu quelles que soient notre conduite et notre bonne conscience.
Dieu pardonne aux vrais coupables en ayant fait tomber la sanction sur Jésus, le véritable innocent. Inutiles sont nos efforts, pour nous disculper.

Bernard Smagghe

__________________
Lecture proposée : Livre du prophète Daniel, chapitre 9, versets 4 à 10.

 

Categories: Conscience, Moralité Tags:

Tricherie

05/06/2015
Commenter

La balance fausse est en horreur à l’Éternel, mais le poids juste lui est agréable.
Proverbes 11.1

L’auteur du livre des Proverbes mentionne une tricherie qui devait être courante à son époque. Aujourd’hui, la tricherie s’est installée dans beaucoup de domaines. À la fin d’un match qui s’était soldé par un résultat nul, l’un des joueurs, répondant aux questions des journalistes, a reconnu avoir commis une faute dans la surface de réparation. L’arbitre central ne l’avait pas relevée. Il a déclaré : « L’adversaire n’est pas tombé, c’est un jeune, il manque de métier. » En réalité, s’il l’avait sanctionné, il y aurait eu pénalty et l’équipe du joueur interrogé aurait pu perdre le match.
N’est-il pas très décevant de toucher du doigt la tricherie dans ce sport comme dans beaucoup d’autres ? Laurent Blanc a été privé d’une grande finale suite à une simulation de faute dans les dix-huit mètres de la part d’un joueur adverse.
Tricherie dans les paris sportifs, dopage dans des courses cyclistes, matches truqués… L’essentiel n’est plus de participer, mais de gagner plus d’argent sans se soucier des moyens employés pour y parvenir. L’appât du gain détruit notre confiance dans des domaines qui devraient être épargnés.
Nous sommes “heureux et fiers” que l’une de nos petites-filles réussisse dans la pratique de son sport. Mais nous prions pour qu’elle persévère avant tout dans sa décision d’aimer et d’honorer Dieu dans tous les domaines de sa vie.

Jack Mouyon

_________________
Lecture proposée : Livre du Deutéronome, chapitre 25, versets 13 à 16.

Categories: Conscience, Moralité Tags:

Accusations

28/05/2015
Commenter

David dit : – L’homme qui a fait cela mérite la mort […] Et Nathan dit à David : – Tu es cet homme-là !
2 Samuel 12.6-7

La société nie le péché : il ne faut surtout pas culpabiliser. Mais le bien et le mal ne sont pas des réalités fluctuantes.
Le souvenir de nos fautes reste, et on se sent accusé… D’ailleurs, notre propre conscience1 nous alerte si on va vers le mal. Mais elle est “élastique”, et il très facile de faire taire cette “petite voix”…
On peut aussi être accusé par les autres. On peut s’en trouver mal quand ça arrive, bien que cela ne porte pas à conséquence pour l’éternité.
Bien plus grave, la Bible affirme que Satan accuse. Il est l’accusateur2. Il se sert du moindre de nos péchés pour essayer de nous détruire. Impossible par nous-mêmes de le faire taire.
Dieu, par contre, met le doigt sur nos fautes dans le but de nous relever et de nous sauver. Comme un médecin, il montre le mal pour mieux le soigner. « Tu es cet homme-là » : Dieu dénonçait ainsi les très graves péchés du roi David. Mais il l’assura aussi de son pardon dès que David s’en humilia. (Celui-ci dut cependant assumer les répercussions du mal fait.)
Bien mieux : à tous ceux qui acceptent sa grâce, Dieu offre sa protection contre les accusations de Satan. Nul ne peut les accuser si Dieu les justifie3. Jésus-Christ est leur avocat efficace auprès du Père céleste, car il a vaincu Satan.
Êtes-vous sous la protection de cet avocat ?

Francis Rivère

1 Romains 2.14-15           2 Apocalypse 12.10           3 voir la lecture proposée

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Romains, chapitre 8, versets 31 à 39.

Categories: Conscience, Diable Tags:

La boussole et le gouvernail

09/04/2014
Commenter

Regarde si je suis sur une mauvaise voie et conduis-moi sur la voie de l’éternité !
Psaume 139.24

14-04-09_La_boussole_et_le_gouvernailAlexandre Dumas aurait écrit : « Un pays sans police est un grand navire sans boussole et sans gouvernail. » Il n’a sans doute pas tort. Mais savez-vous que Dieu a doté chacun de nous d’une boussole et d’un gouvernail intérieurs ? La conscience et le libre-arbitre !
La conscience, combien d’humains en font peu de cas. Chaque fois qu’elle indique la bonne direction, ils la “secouent” pour qu’elle aille dans leur sens, pour rejoindre l’avis de la majorité. À la longue, la petite aiguille, si sensible, se dérègle. Et les gens perdent le nord.
Reste le gouvernail. Ah ça oui, chacun tient fermement sa barre ! Liberté chérie ! On se croit maître de son destin. Mais on manœuvre à vue – sans pouvoir éviter tous les écueils.
Pour un bon usage de notre boussole interne, pour savoir où aller, nous avons besoin d’être éclairés par Dieu !
Dieu nous a confié la barre de notre vie. Prenons donc conseil auprès de Lui, pour une bonne traversée !

Francis Schneider

_________________
Lecture proposée : Lettre aux Romains, chapitre 2, versets 14 à 16.

Categories: Conscience, L'homme Tags: