Archive

Archives pour la catégorie ‘Ciel’

Le cygne et la grue

31/10/2016
Commenter

Mon peuple a commis un double mal : il m’a abandonné, moi, la source d’eaux vives, et il s’est creusé des citernes, des citernes fendues et qui ne retiennent pas l’eau.
Jérémie 2.13

crowned-crane-1200138_640Une ancienne légende raconte qu’un beau cygne rencontra sur un étang une grue qui cherchait des vers de terre. La grue regarda le cygne avec admiration et lui demanda : – D’où venez-vous ? – Du ciel. – Et où est le ciel ? – Comment ? Vous n’avez jamais entendu parler du ciel ?
Et le bel oiseau se mit à décrire à son compagnon la grandeur de la cité céleste. Il lui parla des rues en or, des portes et des murailles en pierres précieuses, des fleuves purs comme du cristal sur les bords desquels poussent des arbres dont les feuilles servent à la guérison des nations. Tout ceci en termes éloquents, sans éveiller le moindre intérêt chez la grue.
Finalement, celle-ci demanda : – Y a-t-il des vers de terre au ciel ? – Des vers ? Non bien sûr, il n’y en a pas. – Alors, dit la grue continuant à fouiller la vase de l’étang, gardez votre ciel. Moi, je veux des vers !
L’évangéliste Moody a commenté la légende ainsi : « Combien de jeunes, élevés dans un foyer chrétien, ont tourné le dos à ce qui leur avait été enseigné et se sont mis à chercher des vers de terre ! Combien d’hommes ont sacrifié femme, famille et enfants pour les vers du péché ! Combien de jeunes filles se sont délibérément détournées de l’amour de leurs parents et ont appris trop tard qu’elles ont gâché leur vie pour des vers ! »

Alfred Kuen

__________________
Lecture proposée : Psaume 81, versets 8 à 16.

 

Categories: Ciel, Ingratitude Tags:

Retrouvailles

16/09/2016
Commenter

J’ai mis devant toi une porte ouverte.
Apocalypse 3.8

jung-dong-jin-887997_640Des centaines de Sud- et de Nord-Coréens se sont retrouvés en février 2014 en Corée du Nord, échangeant embrassades et souvenirs après plus de soixante ans de séparation. Premières réunions de familles depuis qu’ils ont été séparés par la guerre (1950-1953). L’un des doyens sud-coréens, un homme de 93 ans séparé de sa femme alors enceinte, a découvert pour la première fois le visage de son fils âgé de 64 ans. À peine retrouvés, ils devront se séparer demain, avec la quasi-certitude de ne jamais plus se revoir.1
Réalisons-nous la chance que nous avons – en tout cas la très grande majorité des lecteurs de ce feuillet – de pouvoir circuler librement dans notre pays ? Quel privilège aussi de pouvoir accueillir et visiter les siens, de leur témoigner notre affection ! En profitons-nous ?
Curieux pays que la Corée du Nord, où il est très difficile d’entrer et qu’il est pratiquement impossible de quitter. Ce n’est pas tout à fait l’image qu’on se fait d’un paradis, quoi que clament ses dirigeants.
Tout autre est le paradis que nous dépeint la Bible et dans lequel est convié chacun. Ce lieu est bien réel, même s’il est difficile à décrire et que nous peinons à nous le représenter malgré les descriptions qu’en fait l’apôtre Jean. S’y retrouveront tous ceux qu’unit, non simplement une affection réciproque, mais un attachement au Fils de Dieu. Pour ne plus jamais être séparés.

Claude Siefert

1 DNA du 21.2.14

__________________
Lecture proposée : Livre de l’Apocalypse, chapitre 21.

 

Categories: Ciel, Liberté Tags:

Un idéal inatteignable ?!

20/07/2016
Commenter

Je lève mes yeux vers les montagnes : d’où me viendra le secours ?
Psaume 121.1

paraglider-238847_640Il y a dans le cœur des hommes un désir de s’évader du quotidien et de ses problèmes en s’élevant très haut au-dessus d’eux. Quelques chants expriment cette aspiration. En 1939, Judy Garland interprétait « Somewhere over the rainbow » (“Quelque part au-delà de l’arc-en-ciel”). Traduisant l’envie de s’échapper d’un monde décevant, Michel Fugain chantait en 1974 : « Fais comme l’oiseau » et Henri Salvador, en 2003 : « J’ai tant rêvé de pouvoir voler au-delà du soleil…» Le stress, les soucis d’ici-bas nous font soupirer après la sérénité du ciel azuré et le calme de l’étendue céleste.
Mais cette quiétude céleste est hors d’atteinte, parce que notre quotidien et nos propres limitations nous tiennent plaqués au sol ! À la surface de la planète, notre quête d’idéal est criblée d’échecs, de déceptions et de résignations.
C’est pourquoi il nous faut chercher auprès de Dieu ce que nous ne pouvons pas trouver en l’homme ! Pour nous secourir, Dieu s’est fait homme en Jésus. Nul besoin d’attraper le ciel, Jésus-Christ nous l’offre ! Si nous reconnaissons nos fautes et croyons qu’il est venu les expier sur la croix, elles nous sont pardonnées. Et par la foi en sa résurrection, il nous donne la vie éternelle. Nous devenons citoyens du ciel1.

Dominique Moreau

1 2 Corinthiens 5.1

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre aux Corinthiens, chapitre 15, versets 40 à 53.

 

Categories: Ciel, Insatisfaction Tags:

Tu vas mourir Papa !

17/07/2016
Commenter

Aujourd’hui tu seras avec moi dans le paradis.
Luc 23.43

beyond-1157000_640Aumônier à l’hôpital, on m’a demandé d’aller visiter un homme mourant âgé de 40 ans. Arrivé dans la chambre, il y a là un homme qui geint de souffrance. Sa fille adolescente est soulagée de me voir : « Merci d’être venu ! »
La fille se penche vers son père :
– Papa, tu vas mourir.
– Ah bon, pourquoi ?
– Parce que tu as un cancer, les médecins ne peuvent pas t’opérer ! Papa, ce monsieur est pasteur, il va t’expliquer comment faire.
– Faire quoi ? dit-il toujours en gémissant.
– Comment monter là-haut, car tu vas mourir !
– Où là-haut ? Moi, je veux rentrer à la maison.
Après beaucoup d’embrassades et de larmes, je reste seul avec l’homme. C’était surréaliste !
Le malade me demande :
– Alors je vais mourir ?
– Il semble que oui. Avez-vous la foi en Dieu ?
Il me raconte avoir voulu être prêtre, mais qu’il a sombré dans l’alcool. Je lui parle de l’amour de Jésus pour lui, de son pardon.
– Je ne le mérite pas !
– Je le sais, mais un des brigands sur la croix non plus, pourtant Jésus lui a dit qu’il le prendrait avec lui au paradis.
Je prie pour lui, demandant à Jésus de pardonner ses péchés, d’entrer dans sa vie en ses derniers instants, de lui faire grâce. L’homme comprend, accepte, me serre la main comme pour me dire merci. Il décédera deux jours plus tard !
Et vous, êtes-vous prêts ?

Bernard Delépine

__________________
Lecture proposée : Livre du prophète Michée, chapitre 7, versets 18 et 19.

 

Categories: Ciel, Mort Tags:

Sidney ou Sydney ?

17/09/2015
Commenter

Jésus dit : « Moi, je suis le chemin. Nul ne vient au Père que par moi. »
Jean 14.6

sydney-352492_640Un “y” ou un “i”, ça compte ! Un jeune homme de 21 ans a commandé son billet sur le web pour Sydney en Australie. Mais il a tapé Sidney au lieu de Sydney. Le pauvre a raté son rendez-vous avec sa fiancée : il a atterri à Sidney aux USA !
Il est si facile de se tromper de route… C’est vrai aussi pour qui espère aller au ciel après la mort. Certes, il en est qui ne croient pas au ciel ; et d’autres y croient – plus ou moins vaguement. Pourtant, la croyance ne change pas les faits. La vérité est que “le ciel” existe. La Bible l’affirme et nous apprend aussi comment y aller – et non pas comment le “gagner”. L’important est d’en connaître le chemin.
Or, il n’y a qu’un seul chemin. Ce chemin est une personne, Jésus-Christ. Il arrive qu’un touriste, s’adressant à un guide pour lui demander quel chemin prendre pour visiter tel monument, reçoive comme réponse : « Suivez-moi. Je suis le chemin. »
C’est cela que Jésus-Christ nous dit : « Je suis le chemin. Nul ne vient au Père (dans le ciel) que par moi. » Alors suivons-Le !

Pierre Wheeler

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 14, versets 1 à 6.

 

Categories: Ciel, Jésus Tags: