Archive

Archives pour la catégorie ‘Bon sens’

Simplement

20/01/2017
Commenter

Jésus prit la parole, et dit : « Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. »
Matthieu 11.25

mother-1540892_640Certaines personnes ont du mal à croire le message de Jésus-Christ, mort et ressuscité pour leur salut éternel. Elles n’arrivent pas à lui faire confiance : cela leur semble irrationnel.
C’est vrai que Dieu dépasse l’entendement humain. Je vous accorde que nous ne pouvons pas comprendre que Dieu le Fils ait choisi de se faire homme et de mourir pour nos péchés. Dieu échappe au champ d’investigation du raisonnement.
Pourtant, pourquoi ne pas lui faire confiance ? Est-ce un défi si grand ? L’intelligence véritable ne s’y oppose pas. Blaise Pascal, qui n’en manquait pas, écrira : « La dernière démarche de la raison est de reconnaître qu’il y a une infinité de choses qui la surpassent. »1 Mais n’est-ce pas l’orgueil qui empêche l’homme de saisir la vérité ? Refuser d’écouter celui qui nous dépasse mène dans une impasse ! Jésus-Christ dit que son message est accessible aux gens simples, et caché aux sages et aux intelligents enclins à l’orgueil.
Quand nous étions enfants, nous faisions confiance à nos parents sans comprendre entièrement. Ayons ce cœur-là pour croire simplement le mystère de Jésus crucifié et ressuscité pour nous. Acceptons humblement d’ouvrir notre cœur à celui qui révèle ces choses aux cœurs simples…

Dominique Moreau

1 Pensées 220, édition de Philippe Sellier

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu,chapitre 11.

 

Categories: Bon sens, Confiance Tags:

Retrouver le bon sens

09/07/2015
Commenter

Il ne rentre pas en lui-même, et il n’a ni l’intelligence ni le bon sens de dire : […] je me prosternerais devant un morceau de bois !
Ésaïe 44.19

egyptian-213669_640Le prophète, sous l’inspiration divine, disait cela des idolâtres de son temps qui étaient privés de bon sens à tel point qu’ils en venaient à mettre leur confiance dans un morceau de bois !
Les idolâtres d’aujourd’hui le mettent ailleurs : dans l’argent, le plaisir, la gloire, un système économique ou politique, quand ils n’adorent pas un semblable, sportif, acteur, etc. Est-ce mieux ?… Un peu de bon sens devrait suffire à nous faire comprendre que tout cela passe et n’assure rien de durable, du moins au-delà de l’existence présente. Comment en vient-on à un comportement aussi peu intelligent ? Qu’est-ce qui nous empêche de rentrer en nous-mêmes et d’en discerner enfin la vanité ?
C’est le plus souvent un choix de départ. On a décidé d’écarter Dieu de notre pensée, de nos perspectives.
Mais le remède existe. L’apôtre Paul, s’adressant à Timothée, l’invite à avoir de la condescendance envers tous, à être doué de patience, pour redresser avec douceur les adversaires, dans l’espérance que Dieu leur donnera la repentance, pour arriver à la vérité, et que, revenus à leur bon sens, ils se dégagent des pièges du diable…1
Pour revenir au bon sens, il y a donc la repentance qui est regret de la négligence passée et volonté de changer sa manière de vivre.
Mais le voulons-nous ?

Richard Doulière

1 2 Timothée 2.24-26

__________________
Lecture proposée : Livre du prophète Ésaïe, chapitre 57, versets 8 à 13.

Categories: Avenir, Bon sens Tags:

Qui est coupable ?

13/03/2015
Commenter

Le fou se dit : Il n’y a pas de Dieu ! … Il n’en est pas un qui agisse bien.
Psaume 14.1

« Cela fait déjà dix accidents de voiture que j’ai cette année. Le dernier en date s’est produit alors que le feu était rouge. J’ai poursuivi ma route sans en tenir compte. En plein carrefour, j’ai percuté une autre voiture. La fois précédente, j’ai grillé un stop. Un camion qui débouchait sur ma droite m’a arraché l’aile avant. Il y a un mois, je roulais en sens interdit et une moto n’a pas pu m’éviter. Je me demande pourquoi j’ai tant de malchance. S’il y avait un législateur, de telles choses ne devraient pas se produire !… »
Quelle idiotie de raisonner ainsi, pensez-vous ! Il est évident que ces malheurs ne viennent pas du fait qu’il n’y a pas de législateur. Il y en a un. Il a même établi un code qui permet à chacun de circuler sans nuire à d’autres. Le problème ne vient ni du code, ni du législateur. Il vient juste du fait qu’un tel conducteur ne tient compte ni de l’un, ni de l’autre.
Le parallèle peut être fait avec Dieu. « Si Dieu existait, disent beaucoup, on ne verrait pas ce que l’on voit. » Dieu existe ! Il nous a donné depuis longtemps un code pour vivre. Mais ni Dieu, ni son code (la Bible) ne sont pris en compte. Faut-il s’étonner dès lors si tant de malheurs, d’accidents souvent mortels se produisent au milieu de nous ?

Gilles Georgel

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Romains, chapitre 1, versets 18 à 21.

Categories: Bon sens, Dieu Tags:

Erreur d’étiquetage

23/11/2013
Commenter

Malheur à ceux qui appellent le mal bien et le bien mal.
Ésaïe 5.20

Pendant mon service militaire, nous recevions à l’infirmerie les soldats malades, pour leur donner leurs médicaments. Un matin, j’observais le patient dont G. s’occupait. Il lui tendit une cuillère de sirop à la codéine, que l’appelé engouffra dans sa bouche. Soudain, celui-ci s’interrompit net et esquissa une grimace. G., excédé de ce soudain refus, insistait : « Mais avale donc ! » Le pauvre appelé, tout rouge, dans un effort désespéré s’exécuta, finissant d’avaler le contenu de la cuillère solidement tenue par G. plus déterminé que jamais. Je fus pris d’un doute. Ce sirop était normalement plutôt sucré et stimulant. Je pris le flacon qui portait sa grosse étiquette « Sirop à la codéine ». Je le retournais, et vis une toute petite étiquette sur laquelle était écrit à la main « alcool iodé ». On ne se sert même plus d’alcool iodé pour désinfecter les plaies, tellement c’est agressif ! Pauvre appelé !…
Imaginons les conséquences si tous les médicaments de nos pharmacies étaient mal étiquetés !
Pareillement, le drame serait d’appeler le mal bien et le bien mal et de faire passer de fausses pensées humaines pour celles de Dieu. En lisant la Bible, l’erreur serait de ne pas appeler les choses par leur nom en minimisant la gravité de ce que Dieu interdit. Seule une lecture consciencieuse de toute la Bible permet de se mettre ou se remettre en phase avec la vérité de Dieu, pour une bonne santé spirituelle !

Joseph Paladino

_______________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 15, versets 1 à 9.

Categories: Bon sens, Choix Tags:

Destination

23/07/2013
Commenter

Un héritage qui ne peut ni se détruire, ni se souiller, ni perdre son éclat. Il vous est réservé dans le ciel.
1 Pierre 1.4

Toute la famille se réjouissait des vacances d’été. Nous aimions tous l’océan, le sable, le surf, le vent frais, nager, admirer les couchers de soleil…
Il n’y avait qu’un seul problème, notre maison de vacances se trouvait à 700 km, et il n’y avait alors pas encore d’autoroute dans cette partie d’Afrique.
Un voyage de dix heures avec trois enfants âgés de moins de 9 ans dans une petite voiture sans air conditionné peut être très fatigant : – Il prend trop de place. – J’ai faim. – J’ai chaud. – Elle me fait des grimaces. – Quand est-ce qu’on arrive ? – J’ai besoin d’aller aux toilettes. – On n’y est pas encore !?
Nous avons joué ensemble, inventé des choses amusantes, repéré des animaux, admiré le paysage. Cela a contribué à rendre le voyage intéressant, mais, soyons honnêtes, il était pénible aussi.
Mais lorsque nous avons passé la dernière colline, le spectacle devant nous nous a coupé le souffle. La plage, le fleuve, la lagune, l’océan, les vagues, les rochers, les embruns, un kaléidoscope de beauté.
Un de nos fils a résumé nos impressions : « Le voyage n’était pas facile, mais c’est sûr que la destination en vaut la peine. »
Il nous arrive à tous d’être fatigués du voyage de la vie. Jésus a consolé ses disciples avec ce message : Que votre cœur ne se trouble pas ! Croyez en Dieu, croyez aussi en moi… Je vais vous préparer une place… et je reviendrai et je vous prendrai avec moi afin que, là où je suis, vous y soyez aussi.1
La destination rend le voyage intéressant.

Silvano Perotti

1 Jean 14.1-3

_______________
Lecture proposée : Lettre aux Hébreux, chapitre 11, versets 13 à 16.

Categories: Bon sens, L'homme Tags: