Archive

Archives pour la catégorie ‘Bible’

Un trésor nommé la Bible !

23/06/2017
Commenter

Un Éthiopien, ministre de Candace, reine d’Éthiopie, et surintendant de tous ses trésors […] lisait le prophète Ésaïe.
Actes 8.27-28

Ce ministre d’Éthiopie qui s’en retourne de Jérusalem est, à bien des égards, un homme remarquable.
En ce temps-là, un aller-retour d’Éthiopie à Jérusalem prenait plusieurs semaines, voire des mois. Sa fonction étant très importante, sa longue absence n’allait-elle pas le discréditer aux yeux de sa reine ? Voilà un homme qui a des priorités, et qui les vit !
Il lit le prophète Ésaïe. À l’époque, les copies des livres saints étaient rares et chères. Qu’importe, il avait su mettre le prix pour acheter ce rouleau. Cette petite partie de la Bible est déjà un trésor pour lui !
Enfin, quand Philippe, envoyé vers lui par Dieu, lui propose son aide pour comprendre ce qu’il lit, il accepte volontiers son offre. Il est humble !
Il lit le chapitre 53 du prophète Ésaïe, un des plus beaux textes prophétiques sur les souffrances et l’œuvre de Jésus-Christ. Philippe va lui montrer comment ce passage concerne les évènements récents de la crucifixion et de la résurrection du Christ et leur importance pour sa vie…
La Bible est vraiment un trésor. Il vaut la peine d’imiter cet Éthiopien en faisant de sa lecture une priorité.

Francis Rivère

__________________
Lecture proposée : Actes des Apôtres, chapitre 8, versets 26 à 39.

 

Categories: Bible, Salut Tags:

Revenir à la Bible

15/05/2017
Commenter

Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes.
Marc 7.8

book-1209805_640Un des principes de la réforme protestante a été le « Sola Scriptura » : l’Écriture, seul fondement de la foi chrétienne1. Les réformateurs ne souhaitaient pas autre chose qu’un retour aux sources, à la Bible. Retour facilité par sa traduction dans la langue comprise par tous. À l’exemple de Jésus, pour eux la tradition ne devait jamais avoir la priorité, ni contredire la Parole de Dieu qui fait autorité.
Jésus accusait les religieux de son temps d’anéantir le commandement de Dieu par leurs traditions. Ils se disaient disciples de Moïse, mais ne respectaient pas l’essentiel de son message. Jésus n’apportait pas une religion nouvelle. Comme les prophètes, il dénonçait le non-respect de la parole de Dieu. C’est dans la continuité du message de l’Ancien Testament qu’il enseignait. Il démontrait que tout ce qui était écrit de lui dans la loi de Moïse, dans les prophètes et dans les Psaumes, s’accomplissait. Il utilisait souvent l’expression « N’avez-vous pas lu ? » pour introduire son enseignement.
Les critiques faites aux églises ont souvent concerné les observances traditionnelles ajoutées au fil des siècles et qui ont pris plus d’importance que le message de l’évangile. Le réveil de la foi commence toujours par une redécouverte des textes bibliques !
Jésus, personne n’a parlé comme lui. Pourquoi ne pas l’écouter en lisant la Bible ?

Francis Bailet

1 Romains 10.17

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Marc, chapitre 7, versets 1 à 13.

Categories: Bible, Fondement Tags:

John Wycliffe (1324-1384)

23/04/2017
Commenter

Jésus dit : Allez donc dans le monde entier, faites des disciples parmi tous les peuples […] et apprenez-leur à obéir à tout ce que je vous ai prescrit.
Matthieu 28.19-20

globe-110774_640John Wycliffe était professeur de théologie à Oxford. Il s’éleva contre l’immoralité des moines et la corruption de la papauté de son temps. Pour lui la Bible seule faisait autorité en matière de foi. Il dénonça ainsi la doctrine du salut basé sur les mérites et les œuvres alors que, dans son épître aux Romains, l’apôtre Paul annonce le salut par grâce sur la base seule du sacrifice de Christ.
Wycliffe entreprit de traduire la Bible en anglais en 1378 pour la rendre disponible au peuple. Il milita pour un retour à la pauvreté évangélique. À partir de 1380, il envoya ses disciples, appelés les « pauvres prêcheurs », dans les campagnes. Ils parcoururent l’Angleterre, lisant et expliquant les Écritures. On les méprisa sous le nom de Lollards. Mais, malgré les persécutions, ils se maintinrent jusqu’à l’époque de la Réforme, dont ils furent des précurseurs.
Depuis 1935, l’Association Wycliffe reprend le grand dessein de John Wycliffe : mettre à la disposition de chaque peuple de la terre la Bible dans sa langue. Elle envoie ainsi des linguistes traducteurs dans les contrées les plus reculées, et ceci parfois au péril de leur vie, pour annoncer la Bonne Nouvelle jusqu’aux extrémités de la terre.
Combien nous pouvons être reconnaissants pour tous ceux qui, comme eux, nous ont transmis l’Évangile de Jésus-Christ !

Bernard Grebille

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Colossiens, chapitre 1, versets 3 à 6.

 

Categories: Bible, Personnages Tags:

Une bibliothèque totalement utile

22/04/2017
Commenter

Car toute l’Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, réfuter, redresser et apprendre à mener une vie conforme à la volonté de Dieu.
2 Timothée 3.16

read-1188585_640Le philosophe Walter Benjamin estimait que la plupart des bibliophiles n’ont lu au mieux que dix pour cent de leur bibliothèque personnelle. Il était lui-même un grand amoureux des livres, mais il s’était rendu compte que le grand lecteur qu’il était avait, peu à peu, fait place à un collectionneur passionné.
La Bible est un livre si merveilleux que ses traductions et ses éditions foisonnent. Elles sont toutes plus intéressantes les unes que les autres. Mais ne risquons-nous pas de devenir des collectionneurs de Bibles plutôt que des lecteurs ? D’autre part, parmi les 66 livres qui constituent la Bible, certains sont plus faciles à lire que d’autres. La loi de Moïse peut nous lasser tandis que les récits historiques nous font rêver. Les livres poétiques nous remplissent de sentiments tandis que les prophètes nous donnent le vertige. Cependant tout lecteur assidu de la Bible peut témoigner que Dieu lui a parlé par quelques mots perdus au milieu d’un texte difficile à lire. Comme cette promesse de l’Apocalypse : À celui qui a soif, je donnerai de la source de l’eau de la vie, gratuitement.1 Dieu a inspiré l’intégralité de la Bible pour notre bien, lisons-la intégralement.

Alain Monclair

1 Apocalypse 21.6

__________________
Lecture proposée : 2ème lettre à Timothée, chapitre 3, versets 14 à 17.

 

Categories: Bible, Parole de Dieu Tags:

Sur les traces d’un trésor

12/03/2017
Commenter

Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur.
Matthieu 6.21

child-1154955_640On a posé cette question à des enfants : « Est-ce que la Bible est un trésor pour toi ? »
Théo, 11 ans, a répondu : « Je ne dirais pas que la Bible est un trésor, plutôt un cadeau. C’est Dieu qui est un trésor ! »
Emma, 12 ans, a réfléchi : « Pour moi, la Bible est vraiment un trésor parce que c’est le seul livre où je peux trouver les paroles de Dieu. Et ça m’aide. »
La Bible a une telle valeur qu’elle est inscrite au patrimoine mondial de l’humanité. C’est une véritable bibliothèque : 66 livres écrits par des auteurs très différents sur plusieurs centaines d’années. Certains des manuscrits qui sont arrivés jusqu’à nous sont très anciens, extraordinairement proches de leur écriture d’origine. C’est un livre historique et religieux qui a inspiré d’innombrables artistes en tous genres. Mais il a aussi influencé nos lois et notre langage. La Bible a été traduite en 2300 langues différentes (sur plus de 2000 ans). À l’heure actuelle, elle rassemble « les peuples du livre » pour qui elle est un livre saint. Pour les chrétiens, la Bible est véritablement la Parole de Dieu.
Et vous, quelle valeur accordez-vous à la Bible ?

Sylvie Dugand

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 6, versets 19 à 34.

 

Categories: Bible, Parole de Dieu Tags: