Archive

Archives pour la catégorie ‘Animaux’

Retours au bercail

14/12/2011
Commenter

Il marche devant elles ; et les brebis le suivent, parce qu’elles connaissent sa voix.
Jean 10.4

C’était en Afrique du Sud. Le soleil se couchait. Il était temps de ramener le grand troupeau dans le parc. Plusieurs personnes s’y activaient, certaines sur des motos, d’autres courant derrière les bêtes en agitant leur bâton et en lançant des pierres. Les chiens, excités par les cris et le bruit des moteurs, aboyaient sans répit et pinçaient les pattes des moutons.

Les moutons, pris de panique, étaient bien forcés d’avancer. Mais on en voyait régulièrement qui sortaient du troupeau et se dispersaient dans toutes les directions. Hommes et chiens les poursuivaient se démenant pour les ramener. Finalement, après bien des efforts, les moutons étaient tous dans leur enclos.

Je me suis souvenu alors d’une autre scène vécue des années auparavant, sur les collines de Grèce. C’était aussi au coucher du soleil, et un troupeau rentrait également à la bergerie. Un seul vieux berger marchait devant ses moutons, tout en leur parlant.

Les moutons connaissaient de toute évidence sa voix, lui faisaient confiance et le suivaient sans difficulté. Un mouton s’arrêtait parfois ou s’écartait du troupeau. Le berger l’appelait gentiment et le mouton rejoignait rapidement les autres…

Jésus, le bon berger, non seulement connaît ses brebis, mais il a donné sa vie pour elles. Il marche devant elles ; il les appelle par leur nom ; il leur donne la vie.

Nous pouvons le suivre avec confiance, car nous savons qu’il nous amène à la maison, à Dieu, son Père. Auprès de lui nous sommes en sécurité pour toujours.

Silvano Perotti ; texte adapté par Ch. Rick

______________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 10, versets 27 à 30.

Categories: Animaux, Choses de la vie, Jésus Tags:

Se régénérer comme la salamandre

19/09/2011
Commenter

Dieu dit : Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants, et que des oiseaux volent sur la terre vers l’étendue du ciel. Dieu créa les grands poissons et tous les animaux vivants qui se meuvent.
Genèse 1.20-21

À l’automne, par temps de pluie, il m’arrive d’apercevoir dans notre cour une salamandre. Lorsqu’elle est immobile, on pourrait prendre ce joli amphibien noir et jaune pour un jouet abandonné. Je ne crains pas de la déplacer loin des roues de la voiture en la prenant prudemment entre deux doigts. Elle paraît tellement fragile et vulnérable ! C’est ce que je croyais avant d’apprendre2 qu’elle possède une arme redoutable, le samandarin, neurotoxine qu’elle peut projeter, grâce à des glandes situées sur son dos, jusqu’à un mètre, provoquant chez le prédateur trop agressif une paralysie des muscles de la mâchoire, parfois la mort. La salamandre, qui ne dispose pas de laboratoire de chimie, ni de département d’essais cliniques, se trouve dotée d’une molécule unique en son genre, probablement liée à sa survie. Et, si elle se trouve amputée d’un membre, celui-ci repousse ! Cette capacité, absente chez les vertébrés supérieurs, aurait été perdue au cours de l’évolution, d’après la théorie de Darwin. Plus facile à postuler qu’à croire !

Croyons plutôt au dessein bienveillant et sans variation d’un Dieu créateur, maître du ciel, de la terre et de tout ce qui s’y trouve !

Joseph Paladino

1 Titre paru dans le Monde du 20 janvier 2007     2 http://fr.wikipedia.org/wiki/Samandarin

______________
Lecture proposée : Lettre aux Romains, chapitre 1, versets 18 à 23.

Categories: Animaux, Créateur et création Tags:

Une nuit avec les loups

19/04/2011
Commenter

Quand un malheureux crie, l’Éternel entend, et il le sauve de toutes ses détresses.
Psaume 34.6

En Russie, au temps du communisme, des propagandistes de l’athéisme allaient de village en village donner des conférences pour engager les gens à abandonner leur foi en Dieu. L’un de ces conférenciers au service du parti communiste était parti pour se rendre dans un village assez éloigné. Il devait traverser une grande forêt. Il avait mal calculé son temps et fut surpris par la nuit avant sa sortie du bois. Or, voilà qu’il entendit des cris qu’il ne connaissait que trop bien : des loups se rapprochaient insensiblement de lui. Il ramassa quelques branches et fit un feu qui les maintint à distance. Mais la nuit était tombée et il ne trouvait plus de bois pour alimenter son feu. Le feu s’éteignit et il entendit les loups se rapprocher dangereusement de lui. Alors, pris de panique, il se souvint de sa foi d’enfance et, se faisant violence, il tomba à genoux en suppliant Dieu d’épargner sa vie. Les loups reculèrent pendant sa prière, mais dès qu’il se releva, ils se rapprochèrent de nouveau. Il fut donc forcé de passer toute la nuit à genoux – et de passer sa vie en revue.

À l’aube, les loups se retirèrent et disparurent. Notre homme rentra chez lui. Sa femme s’étonna de le voir revenir si tôt. Il lui raconta ce qui lui était arrivé et conclut : « Je ne vais plus jamais prêcher contre Dieu. Je vais me rendre au bureau du parti et leur rendre ma carte. Advienne que pourra ! » Par la suite, il mit ses dons de propagandiste au service de l’Évangile qu’il avait combattu (comme un certain Saul de Tarse devenu l’apôtre Paul).

Alfred Kuen

______________
Lecture proposée : Psaume 34, versets 4 à 8.

Categories: Animaux, Athéisme, Prière Tags:

Une vie de chien…

09/03/2011
Commenter

J’interviendrai contre le monde pour le punir de sa méchanceté et contre ceux qui font le mal à cause de leurs injustices. Ésaïe 13.11

Le « D Pet Hotel » à Hollywood satisfait toutes les demandes des chiens exigeants et de leurs riches propriétaires. Moyennant 110 dollars, votre toutou chéri peut passer une nuit de rêve dans la « super suite », avec pour ce prix un lit double, un décor moderne et une télévision géante à écran plat où il pourra visionner « La belle et le clochard ». Il pourra se faire masser, prendre des bains enrichis en vitamines et manger bio… À quelques rues de là une soupe populaire attire chaque soir des centaines de SDF… On se demande qui mène une vie de chien!

Que d’injustices dans notre monde et combien pouvons-nous en être scandalisés et à juste titre chaque jour ! Dieu laisserait-il faire ? Pourquoi n’intervient-il pas ? Nous sommes plus prompts à accuser Dieu qu’à reconnaître nos propres responsabilités dans toutes les injustices qui nous entourent… Et si Dieu nous forçait à faire ce qui est bon à ses yeux, comment réagirions-nous, nous qui sommes si sourcilleux pour tout ce qui touche à notre liberté… ?

Mais la justice de Dieu se manifestera en son temps et ce jour-là le méchant n’échappera pas. Reconnaissons devant lui la méchanceté de notre cœur afin qu’il nous pardonne et nous remplisse de sa compassion.

Bernard Grebille

_______________
Lecture proposée : Psaume 12.

Categories: Animaux, Injustice Tags:

Un chien fidèle

16/02/2011
Commenter

L’homme projette de suivre tel chemin, et Dieu dirige ses pas.

Proverbes 16.9

Une vieille croyante avait un mari incrédule – et un chien fidèle qui la suivait partout, même le dimanche à l’église. Il se couchait sous le banc où s’asseyait sa maîtresse (ce banc qu’il connaissait bien, car c’était toujours le même). La dame mourut, mais le chien conserva son habitude de se rendre à l’église tous les dimanches lorsqu’il entendait sonner les cloches.

Le mari s’étonnait de voir disparaître son chien chaque dimanche matin et il se demandait où il pouvait bien aller. « Vous le trouverez à l’église », lui dirent ses voisins. Sa curiosité le poussa à se rendre là où il avait juré de ne jamais mettre les pieds. Il trouva effectivement son chien couché sous un banc, mais comme l’office commençait et que tous les assistants le regardaient, il n’osa plus sortir. Il se sentit donc obligé d’assister à tout le culte et d’entendre tout le sermon – qui le toucha au point qu’il se convertit et changea de vie. Ce que sa femme avait été incapable de faire durant toute sa vie, son chien le fit après sa mort.

Alfred Kuen

_________________

Lecture proposée : Livre des Proverbes, chapitre 16, versets 1 à 9.

Categories: Animaux, Incrédulité Tags: