Archive

Archives pour la catégorie ‘Amour de Dieu’

Du raisonnement à l’amour

05/08/2017
Commenter

« Celui à qui l’on pardonne peu aime peu. »
Luc 7.47

Cette parole, Jésus l’adresse à un pharisien nommé Simon dont il est l’invité. Ce pharisien n’est pas du tout mal disposé à l’égard du Seigneur. Son invitation n’est pas un piège. Mais il se demande qui est Jésus et aimerait se faire une opinion. Il doute qu’il soit le prophète attendu ou le Messie. Son raisonnement est logique : si Jésus est prophète, il doit savoir que la femme qui pleure à ses pieds est une pécheresse.
Mais Simon s’égare parce qu’il lui manque une dimension capitale. Il lui manque l’amour. Ce n’est pas que Jésus ait plus à lui pardonner qu’à cette femme. Ni moins ! Mais Simon pense n’avoir pas besoin de beaucoup de pardon. Il est plutôt content de lui-même…
Lorsque nous comprenons combien nous sommes misérables, de combien de patience et de miséricorde nous avons besoin de la part de Dieu ; lorsque nous sommes conscients du prix que lui a coûté notre salut, alors nous pouvons l’aimer. Mais l’aimer d’un amour sincère, profond et non plus théorique ou conventionnel.
Alors, les raisonnements corrects à son sujet font place à une relation vivante et personnelle avec lui, dictée par la reconnaissance et l’amour.
Pour savoir combien cela est précieux, il faut l’avoir vécu. Et ceci est à la portée même des plus coupables aux yeux de Dieu.

Richard Doulière

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 7, versets 36 à 50.

 

Categories: Amour de Dieu, L'homme Tags:

Une révélation

19/07/2017
Commenter

Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents et de ce que tu les as révélées aux enfants.
Luc 10.21

Ce matin, ce jeune pasteur doit prêcher loin de chez lui, dans une grande église qui l’a invité. Son fils de 7 ans est préoccupé :
– C’est toi qui vas apporter la Parole, papa ?
– Oui. J’espère même avoir plusieurs paroles à dire ! s’amuse son père.
– Tu pourrais juste leur dire une seule parole, insiste l’enfant. Tu pourrais juste leur dire amour !
Cet enfant a tout compris : Dieu n’est-il pas tout entier contenu dans ce mot amour ? Un amour qui se manifeste à la fois dans sa bonté et sa sévérité. La Création si belle ne crie-t-elle pas ce mot amour autour de nous ? Ne la voyons-nous pas dans la simplicité des moindres fleurettes comme dans le spectacle grandiose d’un lever de soleil ? Dans l’activité si perfectionnée d’une ruche pleine d’abeilles comme dans les minuscules menottes d’un nouveau-né ?
Et quelle définition plus juste donnerions-nous de la vie de Jésus sur la terre ? Chacune de ses paroles, chacun de ses gestes crie son amour, son accueil des plus petits, des plus pauvres, des blessés de la vie. Et pour finir, le don de sa vie sur la croix n’est-il pas la preuve suprême de son amour immense pour chacun de nous ?
Puissions-nous avoir la connaissance de l’amour de Dieu et la sagesse de cet enfant de 7 ans !

Sylvie Dugand

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 10, versets 21 à 28.

 

Categories: Amour de Dieu, Sagesse pratique Tags:

Trajet avec la bénédiction de Dieu

04/07/2017
Commenter

L’Éternel gardera ton départ et ton arrivée, dès maintenant et à toujours.
Psaume 121.8

2017_07_04_Trajet avec la BénédictionC’est le titre d’un reportage – du magazine suisse Panorama – sur les plus terribles chemins d’école, dans les Alpes. Dans l’article, une photo, prise en 1955, montre deux filles montant dans une petite benne suspendue à un long câble rouillé, pour rejoindre leur école à des centaines de mètres en contrebas.
Ces enfants devaient emprunter ce téléférique rudimentaire pour éviter un interminable sentier menacé par les avalanches. Alors, chaque dimanche, les 7 familles de ce village de haute montagne priaient pour le salut et la protection de leurs enfants !
Cela peut nous rappeler Jacob, quittant ses parents, avec leur bénédiction et celle de Dieu, pour un avenir meilleur.1
Bien plus tard, des parents amèneront leurs petits enfants vers Jésus, afin qu’il prie pour eux et les bénisse.2
L’évangile selon Marc se termine sur la scène suivante : Jésus ressuscité bénit ses apôtres et les envoie annoncer la plus grande des bénédictions, celle du pardon des péchés et de la vie éternelle. Cette bénédiction vaut pour ceux qui croient en lui, qui a donné sa vie pour leur salut.
Et jusqu’à aujourd’hui, ce message extraordinaire se transmet à nous et à nos enfants, pour que notre chemin puisse aussi se vivre… avec la bénédiction de Dieu !

Reynald Kuffer

1 Genèse 28           2 Marc 10.13-16

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 24, versets 36 à 53.

 

Categories: Amour de Dieu, Prière Tags:

Jeter ou réparer ?

06/06/2017
Commenter

L’amour couvre une multitude de fautes.
1 Pierre 4.8

Ce couple fêtait ses 60 ans de mariage. Le journaliste local leur a demandé le secret d’une si longue vie commune. Avec un brin de malice, ils ont répondu qu’ils appartenaient à la génération du réparable, et non à celle du tout jetable.
J’aurais aimé leur poser des questions subsidiaires : « Quel est votre mode de réparation ? Quand un couple croit que l’amour est mort, comment se remet-il sur les rails ? »
Gary Chapman, dans le livre « Les langages de l’amour », relate des expériences de couples qui ont vécu des changements grâce à une attention authentique portée à l’autre. Il a identifié cinq manières de faire savoir à son conjoint qu’il est aimé : les services rendus, les paroles valorisantes, les moments de qualité, les cadeaux, le toucher physique.
Nous aurions chacun un langage privilégié qui n’est pas forcément le même que celui du conjoint. Ainsi, une de mes amies, sensible aux moments de qualité, ne perçoit pas que son mari lui dit son amour lorsqu’il lui offre des cadeaux.
Pour entamer une réparation, je peux essayer de pratiquer les cinq langages et voir lequel est entendu par mon conjoint. Je l’utiliserai ensuite le plus souvent possible, même s’il n’est pas mon mode de communication habituel.
Du début à la fin de la Bible, nous entendons Dieu nous dire, de multiples manières, qu’il nous aime et que nous aussi devons aimer.

Elfriede Eugène

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre Corinthiens, chapitre 13, versets 1 à 8.

 

Categories: Amour, Amour de Dieu Tags:

Fragilité et compassion

30/05/2017
Commenter

Enfin, entre vous tous, cultivez l’unité de cœur et d’esprit. Visez le même but. Qu’une bonne entente règne parmi vous : aimez-vous comme des frères. Témoignez concrètement votre compassion à ceux qui passent par une difficulté.
1 Pierre 3.8

« La compassion, c’est comprendre la souffrance et s’interroger sur elle, c’est être atteint soi-même… C’est parce que l’autre est souffrant et en danger que je l’accompagne, ceci parce que je sais voir en moi ma propre fragilité. » (Xavier Emmanuelli, fondateur de Médecins sans frontières et du SAMU Social.)
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’y a pas besoin d’être fort pour témoigner concrètement notre compassion envers ceux qui passent par une difficulté. Bien au contraire, c’est le sentiment de notre vulnérabilité et de notre propre fragilité qui ouvrira le chemin vers l’autre. Nous sommes tous mortels et faillibles dans nos meilleures intentions.
L’Évangile nous annonce que Jésus est venu offrir le pardon et la vie éternelle à tous ceux qui lui accordent leur confiance. « Oui, c’est par ses blessures que vous avez été guéris »1, écrit l’apôtre Pierre. Jésus s’est rendu fragile jusqu’à en mourir sur une croix par compassion pour nous. Recevons cette compassion dans nos cœurs, et nous pourrons à notre tour la transmettre à ceux qui passent par une difficulté.

Alain Monclair

1 1 Pierre 2.24

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre de Pierre, chapitre 3, versets 8 à 17.

 

Categories: Amour de Dieu, Relations Tags: