Le doute

11/10/2017

Jésus se tint au milieu d’eux […], puis il dit à Thomas : « Place ton doigt ici, vois mes mains, avance ta main et mets-la dans mon côté. »
Jean 20.26-27

Heureusement, il y a aussi Thomas dans les évangiles. Il est la figure de celui qui doute, qui cherche à voir et à comprendre avant de croire. Et nous avons toujours tendance à voir, dans l’attitude de Jésus à l’égard de Thomas, une réprobation.
Mais un autre aspect peut être souligné. En effet, ce qui est remarquable dans l’histoire de Thomas, c’est que Jésus le prend tellement au sérieux qu’il le laisse toucher ses plaies. C’est donc lui qui se laisse toucher par cet homme qui va mettre à mal tous ceux qui pensent qu’il faut toujours croire, quelles que soient les circonstances.
En effet, il n’y a parfois qu’un pas pour que la foi inébranlable conduise à l’enfermement, au fanatisme ou au déni de la réalité. Il y a donc auprès du Christ une place pour ceux qui doutent. Il accueille Thomas – celui qui doute – avec amour, dans tout ce qui fait son humanité. Il l’accueille avec ses questions, ses limites et son incrédulité. Il répond à son fonctionnement en le laissant toucher les plaies, preuves de ce que Jésus a fait pour lui et de la réalité de sa résurrection.
Jésus-Christ est prêt à vivre la même chose avec vous. Si vous le recherchez avec sincérité, il accepte de se laisser trouver.

François-Jean Martin1

1 Inspiré par un article du pasteur Éloi Lobstein, paru dans Le Messager, novembre-décembre 2015.

 

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 20, versets 19 à 31.

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Doute, Personnages bibliques Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks

*