Accueil > Richesses, Société > Rapport de force

Rapport de force

13/07/2017

Le riche domine sur les pauvres, et celui qui emprunte est l’esclave de celui qui prête.
Proverbes 22.7

Il n’est pratiquement aucune relation dans le monde qui ne soit bâtie sur un rapport de force. Beaucoup d’éléments divers entrent en jeu pour l’établir. Ce peut être la position sociale, le niveau intellectuel, la capacité de séduire…
En tête de liste, se trouve le pouvoir que donne l’argent à ceux qui en possèdent. Socialement, le riche domine toujours le pauvre. Parce qu’il est celui qui possède les ressources qui le font vivre, le riche décide de la manière dont il va utiliser le pauvre pour servir ses intérêts. Il en est de même de celui qui prête. Le fait de vivre à crédit crée obligatoirement un lien de sujétion entre celui qui emprunte et celui qui prête.
Que le riche ne se sente cependant pas trop fort ! Il y a un Dieu souverain, que personne ne peut soumettre à Sa volonté, qui règne. Son cœur est porté à la défense des opprimés. Que chacun, riche comme pauvre, le sache : devant le Maître qui est dans les cieux, il n’y a point d’acception de personnes !

Gilles Georgel

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Éphésiens, chapitre 6, verset 9.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Richesses, Société Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks

*