Accueil > Jésus, Relations > Usurpation d’identité

Usurpation d’identité

19/03/2017

Beaucoup, en effet, viendront en se servant de mon nom, en disant : « C’est moi qui suis le Christ ! », et ils égareront une multitude de gens.
Matthieu 24.5

woman-1527670_640Ch. est une amie de mon réseau Facebook. Un jour, je reçois de sa part un message. Elle me salue. Je lui réponds en m’enquérant de sa forme. Elle me répond que cela ne va pas, qu’elle a un gros problème. Je lui en demande plus. Elle part dans une explication où elle finit par me demander de l’argent. Je la laisse poursuivre. Au bout d’un moment, je lui dis : « Tu n’es pas Ch. Je la connais. Elle ne parle pas comme toi. Et ce n’est pas son style d’agir comme tu fais. » Aussitôt, la fausse Ch. coupe le contact. Renseignement pris, la vraie Ch. me confirme qu’elle s’est fait usurper son identité et sa photo pour l’ouverture d’une fausse page à son nom.
Jésus nous a prévenus qu’il y aurait dans les temps derniers de nombreux faux christs. Ce qui m’a préservé de me faire avoir par la fausse Ch., c’est que je connaissais bien la vraie. Parce que peu de gens savent qui est le vrai Jésus, l’Évangile nous avertit que beaucoup se laisseront séduire. Les miracles qu’a faits Jésus peuvent, pour certains, être reproduits par des faussaires. Mais personne n’a le pouvoir de copier l’être qu’était Jésus ! Voulez-vous ne pas être trompés ? Découvrez Jésus à travers les Évangiles. Le connaissant, vous distinguerez rapidement le vrai des faux !

Gilles Georgel

__________________
Lecture proposée : 2ème lettre aux Thessaloniciens, chapitre 2, versets 8 à 12.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Jésus, Relations Tags:
  1. Pas encore de commentaire
  1. Pas encore de trackbacks

*