Comme le roseau

27/08/2016

L’Éternel est élevé : il voit les humbles, et il reconnaît de loin les orgueilleux.
Psaume 138.6

storm-damage-597217_640Dans l’illusion de maîtriser nos projets, de construire notre vie et de tracer notre avenir, nous oublions que l’homme n’est pas Dieu ! Entourés de confort et de modernité technologique, nous nous sentons forts. Or, la vérité est que demain ne nous appartient pas. Notre souffle de vie est seulement un prêt temporaire. Nous ne sommes pas propriétaires de la vie, mais locataires dans une enveloppe de chair ! Nous faut-il vivre la maladie ou côtoyer la mort pour réaliser notre fragilité, nos limites et regarder la vie autrement ? Nous avons tous de l’orgueil : ce n’est pas agréable de l’entendre, mais cela nous est profitable.
Dans la célèbre fable « Le chêne et le roseau », Jean de La Fontaine écrit : « Le roseau plie, le chêne se déracine ». De même, soyons “roseau” pour nous incliner quand la Parole de Dieu nous est adressée, ne soyons pas “chêne” pour nous endurcir. Si l’Écriture dit que Dieu résiste aux orgueilleux, elle dit également qu’il fait grâce aux humbles.1
N’ignorez pas la Bible qui traite les véritables questions et enjeux de votre existence. L’orgueil n’écoute pas les conseils, mais l’humilité se laisse fléchir pour y réfléchir ! Chercher à connaître Dieu demande une qualité indispensable : l’humilité !

Dominique Moreau

1 Jacques 4.6

__________________
Lecture proposée : Psaume 25, versets 4 à 9.

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Connaître Dieu, Sagesse pratique Tags:

Si les câbles cassaient…

26/08/2016

Restez donc vigilants, puisque vous ne savez ni le jour ni l’heure où le Fils de l’homme viendra.
Matthieu 25.13

eiffel-tower-144448_640Pour la première fois de sa vie, une touriste montait à la tour Eiffel par l’ascenseur. Soudain saisie d’inquiétude en voyant le sol s’éloigner d’elle, elle interrogea anxieusement le liftier :
– Et si, par hasard, les câbles venaient à se rompre, où irions-nous ?
– Eh bien ! Madame, si vous êtes croyante, cela dépendra de la vie que vous avez menée !
En fait, les systèmes de sécurité entreraient automatiquement en action si les câbles venaient à se rompre.
Cependant, le garçon d’ascenseur n’avait pas entièrement tort dans sa réponse. Et il est bon que nous soyons en souci de notre éternité. Dieu a mis au cœur de l’homme la pensée de l’éternité.1 C’est la Bible qui l’affirme. Mais elle montre qu’il y a deux sortes d’éternité : l’éternité de gloire, de bonheur infini avec Jésus, d’une part, et l’éternité de remords, de perdition et de tristesse, d’autre part.
Personne ne mérite le ciel, l’éternité de gloire. Mais Dieu la réserve à ceux qui se sont repentis de leurs péchés et convertis au Christ, pour vivre une vie nouvelle ici-bas : déjà, ils ont en eux la vie éternelle. Pour aller en enfer, dans l’éternité de malheur, les humains n’ont qu’à rester tels qu’ils sont. Qu’ils soient plus ou moins religieux ou incrédules n’y changera rien.
Ce n’est pas pour rien que la Bible dit : Voici, j’ai mis devant toi la vie et la mort… Choisis la vie afin que tu vives.2

Lucien Clerc

1 Ecclésiaste 3.11           2 Deutéronome 30.19

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Matthieu, chapitre 25, versets 1 à 13.

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Avenir, Choix Tags:

Quel Jésus ?

25/08/2016

Maître, s’écria Nathanaël, tu es le Fils de Dieu, tu es le Roi d’Israël !
Jean 1.49

antique-21803_640La question « Qui est Jésus ? » parcourt les évangiles dans leur totalité, et plus nettement l’évangile selon Jean.
Nathanaël y déclare avec admiration : Tu es le Fils de Dieu, tu es le Roi d’Israël ! Or Nathanaël était d’abord incrédule à propos de Jésus : Que peut-il venir de bon de Nazareth ?1
Un autre grand sceptique plus connu, c’est Thomas, dont on se souvient seulement qu’il ne croit que ce qu’il voit. Mais devant Jésus ressuscité, son incrédulité s’évanouit et Thomas l’appelle mon Seigneur et mon Dieu !2
Les deux apôtres ont corrigé petit à petit l’image qu’ils se faisaient de Jésus. Au début, ils le voyaient comme ce roi-messie qui doit chasser l’occupant romain et reprendre le trône de David, son ancêtre3. Après la résurrection de Jésus, ils l’ont reconnu comme leur Dieu.
Comme à eux, Jésus nous pose la question : Qui dites-vous que je suis ?4 Cette question resurgit périodiquement dans les médias, un « marronnier » comme disent les journalistes. Mais souvent les réponses ne sont étayées que par de nouveaux manuscrits douteux ou de vieilles rumeurs à la vie dure.
Le témoignage des apôtres, quant à lui, est instructif et sûr. Prenons la peine d’y retourner, et découvrons qui est vraiment Jésus.

Bernard Smagghe

1 Jean 1.46 et 49           2 Jean 20.28           3 Luc 1.32           4 Matthieu 16.15

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 20, versets 19 à 31.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Incrédulité, Jésus Tags:

Joie partagée…

24/08/2016

Chantez pour l’Éternel d’un cœur reconnaissant. Célébrez notre Dieu.
Psaume 147.7

28982563592_5e81423a21_mVous connaissez sûrement le dicton : « Joie partagée = double joie, peine partagée = demi peine. » ? Pour l’avoir expérimenté, je ne peux que confirmer la justesse du propos.
J’ai appris une très bonne nouvelle qui m’a fait bondir de joie ! J’avais du mal à me contenir, l’envie m’a pris de crier mon bonheur à mon entourage ! Pourtant je suis restée discrète, car c’était personnel. Alors j’ai dit ma reconnaissance à Dieu et j’ai chanté de joie. Mais dès que j’en ai eu l’occasion, j’ai partagé mon bonheur avec mes proches ! Et le fait de l’exprimer l’a encore augmenté, car eux s’y sont associés.
De même, lors d’une profonde souffrance ou d’un deuil, il m’est difficile de garder le chagrin pour moi seule. Le fait de le partager avec mes amis l’atténue sensiblement.
Et si je ne peux en faire part à personne, il existe toujours un ami fidèle qui comprend toutes mes émotions et qui m’écoute. Jésus, l’Ami par excellence, n’ignore rien de tout ce que je vis. Mes joies ou mes chagrins changent de proportions quand je les lui apporte : la joie est nourrie alors que les fardeaux s’allègent !
Quel ami merveilleux nous avons en Jésus-Christ !

Martine Fleck

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Philippiens, chapitre 4, versets 4 à 8.

Photo Credit: Poocher7 via Compfight cc

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Amitié, Joie Tags:

Vivre en paix…

23/08/2016

Autant que possible, et dans la mesure où cela dépend de vous, vivez en paix avec tous les hommes.
Romains 12.18

dove-41260_640Les médias nous renvoient la triste réalité des conflits, guerres, crimes, drames familiaux, violences… qui marquent l’actualité jour après jour. D’où vient cette incapacité des hommes à vivre en paix si ce n’est de la violence, de la haine, de la jalousie, qui sont tapis au fond du cœur humain ! Nous ne sommes pas tous des va-t-en-guerre et des irascibles, heureusement ! Cependant, même avec toute notre bonne volonté, nous devons reconnaître notre difficulté à vivre vraiment en paix avec ceux qui nous entourent. Et comment pouvons-nous vivre en paix avec tous si nous sommes en conflit avec nous-mêmes ?
Tant que nous n’avons pas fait la paix avec Dieu, en lui avouant nos fautes et en recevant son pardon, nous restons troublés, inquiets, chargés d’une culpabilité dont nous ne sommes pas toujours conscients. En Jésus-Christ, Dieu nous offre sa Paix, en nous réconciliant avec lui-même : Car nous lui (à Jésus) devons notre paix… Il est venu annoncer la paix à vous qui étiez loin et la paix à ceux qui étaient proches.1 Ayant la paix de Dieu dans notre cœur, nous pouvons alors établir des relations paisibles avec ceux que nous côtoyons.
Heureux ceux qui répandent autour d’eux la paix, car Dieu les reconnaîtra pour ses fils.2
Puissiez-vous recevoir la paix de Dieu et la répandre autour de vous !

Bernard Grebille

1 Éphésiens 2.14 et 17           2 Matthieu 5.9

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Colossiens, chapitre 1, versets 18 à 22.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Paix, Relations Tags: