Dormir sur un volcan

24/02/2017

Il n’y a sous le ciel aucun autre nom (Jésus) donné parmi les humains par lequel nous devions être sauvés.
Actes 4.12

naples-1789517_640Si vous visitez Portici au pied du Vésuve, vous serez surpris par ces nuages de fumée qui s’élèvent le jour du cratère comme une vapeur blanche et épaisse. Et le soir, vous verrez comme des flammes éclatantes de lumière. Ses habitants y sont habitués et dorment paisiblement avec un voisin aussi dangereux. Ont-ils oublié Herculanum et Pompéi et leur terrible sort ? Pourtant il suffirait d’une seule journée pour qu’ils soient précipités dans l’éternité.
Tel est le monde aujourd’hui : un volcan prêt à se réveiller avec son cortège de malheurs. Si les gens de Pompéi ont été surpris dans leur sommeil, nous, nous sommes avertis par la Parole de Dieu que le jour du Seigneur viendra comme un voleur. Alors les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les œuvres qu’elle renferme sera consumée.1 Puis viendra le jour du jugement et de la ruine des hommes impies1.
C’est ce qu’on appelle la fin du monde. Le texte continue : Mais Dieu use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais que tous arrivent à la repentance1. Il n’est donc pas encore trop tard pour échapper au jugement éternel.
Aujourd’hui est un jour de salut et de grâce que Dieu offre à tous ceux qui croient en Jésus-Christ.

Albert Nouguier

1 Voir la lecture proposée

__________________
Lecture proposée : 2ème lettre de Pierre, chapitre 3, versets 7 à 15.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Fin des temps, Grâce Tags:

Le fils prodigue

23/02/2017

J’irai vers mon Père.
Luc 15.18

man-825152_640L’histoire du Fils prodigue est très bien connue – jusqu’à avoir été publiée dans un manuel scolaire de français de sixième, dans la partie “Textes fondateurs.”1
Le fils cadet d’un père, sur un coup de tête, s’en va loin du toit paternel. Il dépense tout l’argent que le père lui avait remis, puis se retrouve affamé. Mais il se ressaisit. Alors il retourne vers son père en disant : « J’ai péché… »
On s’étonne que le père lui ait donné toute sa part d’héritage. Quelle folie ! Mais ce fait est l’image de notre libre arbitre : « Tu veux faire des bêtises ? Soit, tu es libre. Mais sache qu’un jour tu mangeras de la vache enragée. Tu regretteras d’avoir été si têtu… »
Alors que faire quand le remords et des regrets nous gagnent ?
L’histoire racontée par Jésus nous apprend que l’essentiel est de trouver notre Créateur qui nous a laissés libres de vivre à notre guise sur la terre. Le chemin peut être ardu, et long, mais c’est le seul “bon chemin”.
N’essayons pas de nous justifier, en disant : « C’est la faute des copains, c’est eux qui m’ont entraîné. » Non, reconnaissons-nous responsable de notre vie. Levons-nous donc ! Crions à Dieu le Créateur, là où nous en sommes, tels que nous sommes ! Disons-lui : « J’ai voulu faire le malin : mais pardonne-moi ! »
La lecture des Évangiles peut nous y aider énormément.

Pierre Wheeler

1 Éditions Hatier, 2000

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 15, versets 11 à 23.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Liberté, Repentance Tags:

De l’image à la réalité

22/02/2017

Croissez dans la connaissance de Dieu.
Colossiens 1.10

apple-256266_640Le peintre surréaliste belge René Magritte a peint une grosse pomme, aussi suggestive qu’une photo. Pas très créatif, direz-vous ! Mais ce qui donne tout son sens à son œuvre, c’est la légende surprenante : « Ceci n’est pas une pomme ! » Ah bon ? Oui, l’artiste veut exprimer par là que nous ne sommes pas en présence d’un fruit réel, mais de son image ! Vous ne pouvez pas toucher, humer, savourer la pomme de Magritte !
Parallèles pour la connaissance de Dieu :
– René Magritte a “croqué” sa pomme avec exactitude. La représentation que nous nous faisons de Dieu doit être aussi juste que possible, selon une source fiable, qui pour moi est la Bible.
– Même avec les meilleures informations, notre image de Dieu restera limitée. La réalité dépasse de loin la représentation !
– La pomme peinte par Magritte nous met l’eau à la bouche. J’espère que les évocations de Dieu de ce calendrier, basées sur la Bible, vous donneront envie d’expérimenter sa réalité dans votre vie !
– Quand je déguste une pomme correspondant au tableau, cela me confirme la justesse de l’information donnée par la peinture : oui, en effet, le peintre a représenté une pomme délicieuse ! Si Dieu est réel dans votre vie, vous constatez, vous aussi, que ce que la Bible a dit de lui est vrai ! N’est-ce pas ?
Et ce n’est encore rien à côté de ce que vous vivrez dans l’éternité !

Claude Schneider
(in La foi : illusion ou bonheur véritable ? )

__________________
Lecture proposée : 2ème lettre de Pierre, chapitre 1, versets 1 à 3.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Connaître Dieu, Illusions Tags:

Religion ou Rébellion ?

21/02/2017

Dieu dit : J’ai étendu ma main tout le jour vers un peuple rebelle…
Ésaïe 65.2

17-02-21-religion-ou-rebellion-pacoVous connaissez peut-être ces statues de trois singes dont chacun, de ses mains, se bouche qui son oreille, qui son œil, qui sa bouche ! Ils m’apparaissent comme les symboles de la “religion de la rébellion” :
– On ne veut pas écouter la Parole de Dieu. Le rebelle n’écoute que lui-même : ni Dieu ni maître
– On ne veut pas voir que la création est signée par un Créateur ! Le rebelle préfère ne pas y croire.
– On ne veut pas parler d’une possibilité de Dieu. Le sujet est devenu tabou : « Chut ! l’univers n’a pas d’horloger… » Ah, si le rebelle pouvait prier !
Car Dieu écoute ! Dieu attend que le rebelle revienne à lui ! Il communique avec nous par la Bible, qui nous révèle Jésus, son Fils.
Dieu peut faire d’un rebelle un de ses serviteurs ! Sourd aux péchés, aveugle à la vanité de ce monde et muet quand on se moque de lui. Devenons de vrais rebelles, désobéissants à Satan et dévoués à notre Sauveur et Maître ! Tournons le dos au conformisme de la religion de la rébellion et cultivons la vraie « rebelle-attitude » !

Francis Schneider

__________________
Lecture proposée : Livre de l’Exode, chapitre 34, versets 5 à 10.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Écoute, Religion Tags:

Changer le monde

20/02/2017

Celui qui est uni au Christ est une nouvelle créature.
2 Corinthiens 5.17

man-159155_640Qui d’entre nous n’a jamais rêvé de changer le monde ? Refaire le monde… Que de discussions entre copains et copines à la terrasse d’un café, de séminaires d’associations humanitaires, de conseils de ministres, de colloques, de livres, d’éditoriaux de journaux de gauche ou de droite !
Force-nous est de constater que le monde n’est pas allé en s’améliorant… Pas vraiment. Si j’en doutais, les journaux télévisés des actualités mondiales me convaincraient.
Nous avons trop d’exemples de sociétés révolutionnaires qui n’ont pas remplacé les malheurs passés par un bonheur présent. Et les lendemains qui chantent sont encore pour après-demain.
N’y a-t-il donc aucun espoir ?
Jésus nous indique le seul moyen de changer la société : être changé d’abord nous-mêmes par lui.
Sa méthode consiste à transformer le monde par le rayonnement personnel de ceux à qui il a donné une vie nouvelle. Paul Tournier a écrit : « Nous voudrions toujours changer les institutions et les autres. L’Esprit (de Dieu) nous ramène toujours à notre changement intérieur… Les hommes commencent à réparer leurs torts, quand nous réparons les nôtres… Nous ne devons pas partir en guerre contre tout ce qui nous indigne autour de nous, mais contre ce qui nous fait honte en nous. »

Elfriede Eugène

__________________
Lecture proposée : 2ème lettre aux Corinthiens, chapitre 5, versets 14 à 21.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Règles de vie, Société Tags: