Pollution morale

02/07/2016

La terre a été profanée par ceux qui y habitent, car ils ont transgressé les lois, altéré les commandements et violé l’alliance éternelle…
Ésaïe 24.5

the-eleventh-hour-1156792_640Quand dans les années 730-700 av. J.-C. le prophète Ésaïe annonce les terribles événements qui surviendront à la fin des temps, la terre est encore préservée de toute pollution et le réchauffement climatique n’est pas encore une menace. Pourtant, comment ne pas faire le rapprochement entre cette prophétie et la situation de notre planète en ce début de 21ème siècle ! Le monde dépérit et se dégrade…1 La Bible n’est guère optimiste sur l’avenir de notre humanité. Ésaïe et d’autres prophètes bibliques, mais aussi Jésus et les apôtres Pierre et Jean, tous annoncent la fin du monde et le jugement de Dieu. On est bien conscient aujourd’hui de la capacité de notre génération à détruire toute vie sur terre, et de sa responsabilité dans l’accroissement de ses malheurs : famines, guerres, pollution, dérèglements climatiques……
Ésaïe montre qu’il y a un lien entre cette dégradation annoncée des conditions de vie sur terre et le rejet des lois divines les plus fondamentales données aux hommes pour leur bien. Nous devons reconnaître que les principes moraux universels, que Dieu a inscrits dans la conscience de tout homme, sont de plus en plus bafoués. À nous de prendre au sérieux les avertissements que Dieu nous adresse dans sa Parole et de les partager autour de nous !

Bernard Grebille

1 Ésaïe 24.4

__________________
Lecture proposée : Livre du prophète Ésaïe, chapitre 24, versets 1 à 16.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Avenir, Société Tags:

Le rappel de la croix

01/07/2016

Voici le message que je vous ai enseigné : Christ est mort pour nos péchés…
1 Corinthiens 15.3

cross-1459029_640Dans notre région, l’été 2014 restera gravé comme un été humide, instable, frais. En septembre, la végétation gardait sa luxuriance printanière : les arbres, les prairies, les pelouses… Puis arrivaient les fleurs abondantes sous le soleil généreux de l’arrière-saison.
Ce matin-là, nous partions proposer des évangiles dans les maisons près des gorges tranquilles de la Dordogne. Loin des villes et à l’écart des axes routiers, les foyers ne sont pas saturés de bruits et de tracts d’animation ou de consommation. Les contacts furent bons en présentant la Parole de Dieu. Nous éprouvions que le Seigneur nous précédait, et nous en étions reconnaissants.
À cette quiétude, s’ajouta le rappel bien présent d’un fait historique : une croix en pierre disposée au bord de la route pentue, face à une vieille allée de chênes. Si on veut bien y prêter garde, cette modeste croix parle à ceux qui empruntent ce circuit écarté des grands axes. Elle évoque la rencontre de Dieu avec les humains de laquelle découle la réconciliation avec les autres pécheurs : une réalité simple et grandiose aux hommes attentifs. Christ est passé par la croix, et la prédication du message de la croix s’adresse toujours aux hommes du 21ème siècle. Pas autre chose que Jésus-Christ et Jésus-Christ crucifié, disait déjà l’apôtre Paul aux habitants de Corinthe.
Puissent ces foyers tranquilles entendre l’appel de l’évangile et recevoir le message de la grâce, et… vous également !

Bernard Fourmont

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre aux Corinthiens, chapitre 2, versets 1 à 3.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: La croix, Réconciliation Tags:

Nicodème

30/06/2016

Vraiment, je te l’assure, reprit Jésus, à moins de naître d’eau, c’est-à-dire d’Esprit, personne ne peut entrer dans le royaume de Dieu… Ne sois donc pas surpris…
Jean 3.5-7

banner-949932_640Nicodème était un homme mature et droit, un chef du peuple, un maître religieux. Il honorait Dieu. Juif strict, il se considérait lui-même comme juste. Il est venu de nuit s’entretenir avec Jésus1. Et voilà que celui-ci lui déclare : « Tel que tu es, tu ne peux pas entrer dans le royaume de Dieu. Tu es toujours assujetti à ta nature pécheresse. Tu as besoin de te repentir, d’être purifié, de “mourir à toi-même”. Ensuite, il faut que tu renaisses d’une naissance spirituelle, par l’action de l’Esprit de Dieu. Tu dois passer par une transformation radicale, comme si tu naissais une deuxième fois. »
Les « J’ai pas tué, j’ai pas volé… » de la chanson du Galérien suffisent à beaucoup pour se persuader qu’ils ne sont pas si “mauvais que cela”. Et ils estiment que Dieu devra les accueillir au ciel. Mais personne n’est chrétien simplement parce que ses parents ou ses grands-parents l’étaient. Chacun a besoin de naître de nouveau, sous l’action de l’Esprit. C’est l’expérience la plus extraordinaire et la plus étonnante qui puisse se produire dans la vie d’une personne. Elle s’opère dans la vie de celui qui se reconnaît pécheur devant Dieu et qui place sa foi en Jésus-Christ. Car lui seul a le pouvoir de donner cette vie nouvelle.

Albert Lentz

1 Voir la lecture proposée

__________________
Lecture proposée : Évangile de Jean, chapitre 3, versets 1 à 18.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Conversion, Vie nouvelle Tags:

Fin de non-recevoir

29/06/2016

Ainsi ceux que le Seigneur a libérés arriveront à Sion avec des cris de joie, une joie perpétuelle couronnera leur tête.
Ésaïe 35.10

welcome-683410_640À la question « Si d’aventure Dieu existe, qu’aimeriez-vous qu’il vous dise en arrivant au ciel ? », cette célèbre actrice répondit : « Retourne d’où tu viens ».
Le moins qu’on puisse dire est que cette personne ne déborde pas d’enthousiasme à la perspective de se retrouver face au Créateur. De toute évidence, le ciel, à ses yeux, est le lieu où l’ennui atteint son paroxysme ; quant à la terre, elle l’assimile à l’endroit où tout est possible et disponible. Tant mieux pour elle si jusqu’ici lui ont été évités tous les pépins et limites qui sont l’apanage de la plupart de ceux qui vivent sur cette planète.
Mais on ne peut que regretter à quel point elle se méprend sur le caractère du Dieu vivant jusqu’à envisager sa compagnie comme une corvée.
« Retourne d’où tu viens » : cette réponse, hélas, bien des personnes risquent de l’entendre un jour ! Mais bien loin de l’enthousiasme qu’elles comptaient ressentir, il est fort à craindre que cette parole suscite en elles un effroi et des regrets sans remède.
Et vous, comment envisagez-vous cet ultime face à face avec votre Créateur ? Entendrez-vous « Retourne d’où tu viens » ou « Entre dans la joie de ton maître » ?

Claude Siefert

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Luc, chapitre 16, versets 19 à 31.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Jugement dernier, Salut Tags:

Chéri, Chérie

28/06/2016

Comment pourriez-vous dire de bonnes choses, mauvais comme vous l’êtes ? En effet, la bouche exprime ce dont le cœur est plein.
Matthieu 12.34

divorce-908742_640Un couple avait décidé de donner le bon exemple à ses enfants en évitant de se disputer ou de crier en leur présence. Ils respectaient assez bien leur résolution, et ils avaient pris l’habitude de s’appeler l’un l’autre « Chéri », « Chérie ».
Le mot était utilisé avec une régularité croissante. Mais, au lieu de refléter l’amour, l’intimité ou l’appréciation, « Chéri(e) » s’était chargé selon le cas de frustration, de colère, d’amertume, de réprimande ou de désespoir.
Un jour, les deux enfants commencent une terrible bagarre. Le père accourt, les sépare et dit : – Arrêtez de vous bagarrer, je vous prie ! Calmez-vous ! Dites-moi exactement ce qui s’est passé. Où avez-vous appris à vous comporter de la sorte ? Maman et moi ne nous disputons jamais ainsi.
Alors le petit garçon pointe un doigt accusateur en direction de sa sœur aînée : – Ce n’est pas ma faute, papa, elle a commencé la dispute. Elle m’a appelé “Chéri” en premier.
C’est un noble sentiment que de vouloir contrôler nos paroles et nos émotions, mais ce que nous ressentons se manifestera tôt ou tard, d’une manière ou d’une autre. Nous ne pouvons pas duper tout le monde. Nos proches sont souvent les premiers à voir au-delà de notre façade. Jésus seul peut purifier nos pensées si, comme le roi David, nous le lui demandons : Crée en moi un cœur pur, ô Dieu !1

Silvano Perotti

1 Psaume 51.12

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Marc, chapitre 7, versets 20 à 23.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Coeur, Relations Tags: