Le regard du cœur

25/07/2017

Je prie qu’il illumine les yeux de votre cœur afin que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel…
Éphésiens 1.18

Le cœur a-t-il des yeux ? Non, bien sûr. Mais comme le dit Antoine de Saint-Exupéry dans le Petit Prince : « L’essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu’avec le cœur. »
Je perds souvent de vue les choses essentielles à force de me laisser distraire et disperser… Me recentrer sur mon Sauveur, sur celui qui a changé ma vie, est vital pour que mon cœur fixe le regard sur l’essentiel : ma relation avec lui et l’espérance d’une vie au-delà des limites terrestres.
En nourrissant mon cœur de sa Parole, la Bible, ma connaissance de sa volonté et mon amour pour Dieu sont renouvelés. La vision spirituelle est importante à développer, car l’avenir de notre âme dépend de notre choix de le connaître et de vivre dans sa dépendance dès maintenant.
Et cette espérance est merveilleuse !

Martine Fleck

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Éphésiens, chapitre 1, versets 18 à 23.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Connaître Dieu, Nous et Dieu Tags:

À chacun sa vérité

24/07/2017

Si je suis né et si je suis venu dans ce monde, c’est pour rendre témoignage à la vérité.
Jean 18.37

Un touriste s’arrête devant le stand de littérature chrétienne sur la place du marché. D’emblée, il expose sa conception : « Vous savez, moi je pense que toutes les religions possèdent une parcelle de la vérité. La vérité, c’est comme une montagne dont on veut atteindre le sommet : chacun pour l’atteindre prend un chemin différent, mais au final on se retrouvera tous en haut… »
Alors, à chacun sa vérité ? Chacun adore Dieu à sa façon. Mais s’agit-il bien du même Dieu ? Si les différentes religions parlent du même Dieu, comment alors affirment-elles des choses contradictoires à son sujet ?
La Bible insiste sur le fait qu’il n’y a qu’un seul Dieu et qu’un seul intermédiaire entre Dieu et les hommes, Jésus-Christ1. Jésus a dit de lui-même : Je suis le chemin, la vérité et la vie2. Il est le chemin qui mène à Dieu, il dit la vérité sur Dieu, il donne la vraie vie à celui qui croit en lui.
Nous pouvons être certains que dans sa justice Dieu voit ceux qui s’adressent à lui sincèrement selon les éléments de vérité dont ils disposent. Cependant nous ne pouvons pas tout mettre sur le même plan pour n’indisposer personne. Il y a bien une vérité et nous avons tous la responsabilité de la rechercher. « Cherchez et vous trouverez », a promis Jésus-Christ3.

Bernard Grebille

1 1 Timothée 2.5           2 Jean 14.6          3 Matthieu 7.7

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 18, versets 33 à 38.

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Qui est Dieu, Vérité Tags:

Belle réparation

23/07/2017

Que celui qui dérobait ne dérobe plus ; mais plutôt qu’il travaille, en faisant de ses mains ce qui est bien, pour avoir de quoi donner à celui qui est dans le besoin.
Éphésiens 4.28

Quand j’étais étudiant, je ne connaissais pas encore Jésus comme mon Sauveur. J’aimais alors à la folie les jolis couteaux de poche. Un de mes amis, étudiant en droit, en possédait un qui me plaisait tout particulièrement, si bien qu’un jour je le lui dérobais. Mon ami ne devina naturellement pas où son canif se trouvait.
Bien des années après, lorsque j’étais déjà pasteur à X, je retrouvais ce couteau dans un tas de vieilleries. Je compris alors seulement l’importance de ma faute et je partis immédiatement pour Düsseldorf où mon ancien ami était conseiller d’État. Je lui rendis son canif en confessant ma faute. Il fut d’abord tellement surpris qu’il en demeura muet. Puis il me serra dans ses bras en me disant : « Kunzel, j’avais entendu dire que tu étais devenu chrétien ; je croyais que c’était par folie ou par hypocrisie ; mais je vois maintenant que le christianisme peut réellement faire des hommes nouveaux. » En effet, la Bible l’assure : Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles.1

D’après le récit d’Otto Funcke

1 2 Corinthiens 5.17

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Éphésiens, chapitre 4, versets 20 à 32.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Témoignage, Vie nouvelle Tags:

Blessés de la vie

22/07/2017

Vous trouverez le repos pour votre âme.
Matthieu 11.29

L’historien chypriote Achille Émilianidès est l’auteur du mot suivant : « Si ton âme est blessée, ne blâme jamais les autres de ses plaies ».
De tout temps, les contacts humains ou les circonstances de vie ont entraîné des blessures de l’âme humaine. En intensifiant le nombre de contacts, notre époque permet plus de rencontres qui font du bien, mais aussi plus de celles qui nous blessent.
Un jour ou l’autre, nous pouvons nous sentir blessé. Peut-être au plus profond de notre âme, et sans que les autres ne puissent le voir. Mais la souffrance est bien là…
Faut-il se poser en victime, se protéger par une cuirasse d’indifférence, ou rester à l’écart de tout contact qui nous rendrait vulnérable ?
Le texte du jour nous montre Jésus-Christ abordant la vie tout autrement. Il se réjouit d’abord de ce que l’Évangile soit pour ceux qui ont un cœur d’enfant. Il propose ensuite, à ceux qui traînent un fardeau, de « poser leur sac » et de recevoir son repos.
Ne serait-elle qu’une parole du passé ? N’est-elle pas précisément ce dont nous avons le plus besoin dans le monde agité et stressant qui nous entoure ?
Jésus appelle à suivre ses exigences, en indiquant qu’elles sont bonnes, de prendre son fardeau, en indiquant qu’il est léger.
Il y a quarante ans (que le temps passe vite…), j’ai choisi de « changer de sac à dos ». Je ne l’ai jamais regretté.

Jean-Louis Théron

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Hébreux, chapitre 4, versets 7 à 11.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Repos, Souffrance Tags:

Route propre

21/07/2017

Jeune, comment garder pur ton chemin ? Observe sa parole !
Psaume 119.9

17 07 21 Route propre pacoDes lettres en pointillés lumineux traversent l’autoroute : « Route propre. Ne rien jeter, c’est naturel ! »
Les temps changent… Autrefois, des panneaux faisaient la morale : « Ne jetez rien par la fenêtre ! » Plus tard, le même message était ponctué par un « Merci ! » À présent, la sécurité routière évite tout message moralisateur. Elle en appelle au bon sens. En effet, si on veut des routes propres, c’est logique et… naturel de ne rien jeter.
Immédiatement, je transpose : « Ne pas tuer, c’est naturel. Ne pas voler, c’est naturel. Vie propre : ne pas pécher, c’est naturel ! » En effet, nous n’avons pas été créés pour le mal. Le péché d’Adam et d’Ève a bafoué cet ordre créationnel voulu de Dieu.
À cela, Dieu a répondu par un autre acte, contre-nature, la mort de son Fils innocent sur la croix des coupables. Croyons en la vertu de ce sacrifice. Vivons le miracle – surnaturel – de la nouvelle naissance !
S’il m’arrive de pécher, je m’en repens devant Dieu. Quelle joie alors de retourner à une vie propre, conforme à ma nouvelle nature !

Francis Schneider

__________________
Lecture proposée : 1ère lettre aux Corinthiens, chapitre 6, versets 9 à 13.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Péché, Repentance Tags: