Je veux que tu gagnes !

24/04/2017

Notre Seigneur Jésus-Christ, qui était riche, s’est fait pauvre pour vous afin que par sa pauvreté vous soyez enrichis.
2 Corinthiens 8.9

Skip-BoJ’avais bien vu dans la main de ma petite-fille de huit ans la carte qui la ferait gagner la partie de Skip-Bo. Mais, contre toute attente, Emmanuelle restait là, apparemment en proie à un intense combat. Finalement, elle choisit une autre carte. Je protestai, l’encourageai à maintenir son premier choix, mais elle répliqua : « Je veux que tu gagnes, Papi ! »
Gagner ! Nous avons tous des envies de battants, n’est-ce pas ? Le drame, c’est que nous avons tout perdu, par notre cœur corrompu, centré sur lui-même et éloigné de Dieu.
Un seul a vraiment gagné, c’est Jésus-Christ, le Fils de Dieu lui-même ! Il a fait un parcours sans faute sur cette Terre, et on aurait pu dire qu’il avait toutes les cartes en main pour gagner le trône ! La tentation en ce sens a été très forte, mais Jésus a repoussé le diable avec vigueur et a choisi un tout autre chemin…
Pourquoi cela ? Eh bien, le Christ voulait que nous, ses ennemis, les perdants de naissance, nous gagnions la grâce d’un plein pardon et de la réconciliation éternelle avec Dieu !
Pour cela, il a choisi de perdre la vie, pour porter lui-même notre péché sur la croix. Nous ne saisirons jamais un tel amour, mais nous voulons le remercier, l’adorer, et vivre pour lui, afin de vivre avec lui pour toujours !

Claude Schneider

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Philippiens, chapitre 3, versets 7 à 12.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Expérience, L'homme Tags:

John Wycliffe (1324-1384)

23/04/2017

Jésus dit : Allez donc dans le monde entier, faites des disciples parmi tous les peuples […] et apprenez-leur à obéir à tout ce que je vous ai prescrit.
Matthieu 28.19-20

globe-110774_640John Wycliffe était professeur de théologie à Oxford. Il s’éleva contre l’immoralité des moines et la corruption de la papauté de son temps. Pour lui la Bible seule faisait autorité en matière de foi. Il dénonça ainsi la doctrine du salut basé sur les mérites et les œuvres alors que, dans son épître aux Romains, l’apôtre Paul annonce le salut par grâce sur la base seule du sacrifice de Christ.
Wycliffe entreprit de traduire la Bible en anglais en 1378 pour la rendre disponible au peuple. Il milita pour un retour à la pauvreté évangélique. À partir de 1380, il envoya ses disciples, appelés les « pauvres prêcheurs », dans les campagnes. Ils parcoururent l’Angleterre, lisant et expliquant les Écritures. On les méprisa sous le nom de Lollards. Mais, malgré les persécutions, ils se maintinrent jusqu’à l’époque de la Réforme, dont ils furent des précurseurs.
Depuis 1935, l’Association Wycliffe reprend le grand dessein de John Wycliffe : mettre à la disposition de chaque peuple de la terre la Bible dans sa langue. Elle envoie ainsi des linguistes traducteurs dans les contrées les plus reculées, et ceci parfois au péril de leur vie, pour annoncer la Bonne Nouvelle jusqu’aux extrémités de la terre.
Combien nous pouvons être reconnaissants pour tous ceux qui, comme eux, nous ont transmis l’Évangile de Jésus-Christ !

Bernard Grebille

__________________
Lecture proposée : Lettre aux Colossiens, chapitre 1, versets 3 à 6.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Bible, Personnages Tags:

Une bibliothèque totalement utile

22/04/2017

Car toute l’Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, réfuter, redresser et apprendre à mener une vie conforme à la volonté de Dieu.
2 Timothée 3.16

read-1188585_640Le philosophe Walter Benjamin estimait que la plupart des bibliophiles n’ont lu au mieux que dix pour cent de leur bibliothèque personnelle. Il était lui-même un grand amoureux des livres, mais il s’était rendu compte que le grand lecteur qu’il était avait, peu à peu, fait place à un collectionneur passionné.
La Bible est un livre si merveilleux que ses traductions et ses éditions foisonnent. Elles sont toutes plus intéressantes les unes que les autres. Mais ne risquons-nous pas de devenir des collectionneurs de Bibles plutôt que des lecteurs ? D’autre part, parmi les 66 livres qui constituent la Bible, certains sont plus faciles à lire que d’autres. La loi de Moïse peut nous lasser tandis que les récits historiques nous font rêver. Les livres poétiques nous remplissent de sentiments tandis que les prophètes nous donnent le vertige. Cependant tout lecteur assidu de la Bible peut témoigner que Dieu lui a parlé par quelques mots perdus au milieu d’un texte difficile à lire. Comme cette promesse de l’Apocalypse : À celui qui a soif, je donnerai de la source de l’eau de la vie, gratuitement.1 Dieu a inspiré l’intégralité de la Bible pour notre bien, lisons-la intégralement.

Alain Monclair

1 Apocalypse 21.6

__________________
Lecture proposée : 2ème lettre à Timothée, chapitre 3, versets 14 à 17.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Bible, Parole de Dieu Tags:

Le boom des renaissances

21/04/2017

Jésus dit : Il vous faut tous naître de nouveau.
Jean 3.7

17 04 21 Le boom des renaissancesVu dans un magazine cette pub pour une cure thermale : « Après le boom des naissances, le boom des renaissances ! » Sept curistes bien dans leur maillot de bain font de l’aquagym, selon le principe : « On ne peut pas garder sa jeunesse à vie, mais aujourd’hui, on peut l’entretenir. »
Les seniors peuvent prolonger leur vie de quelques années en vivant sainement. Cependant, nous ne sommes pas égaux devant la maladie. Oui, nous pouvons vraiment agir sur notre santé, mais tout n’est pas entre nos mains.
Là où nous sommes égaux, c’est devant Dieu :
Dieu nous déclare tous morts dans nos péchés. Jésus-Christ est venu pour nous tous, que nous soyons baby-boomers (nés après-guerre) ou nés dans le nouveau millénaire.
Pour être sauvé des effets dévastateurs du péché, nul besoin de cure de jouvence. Jésus nous assure qu’il nous faut naître de nouveau, donc recevoir de sa part un cœur nouveau, pour une vie nouvelle.
Je souhaite à notre vieille Europe un boom des nouvelles naissances !

Francis Schneider

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 3, versets 1 à 8 et 16.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Conversion, Vie nouvelle Tags:

Étonnement

20/04/2017

Les Juifs s’étonnaient, disant : Comment connaît-il les Écritures, lui qui n’a point étudié ?
Jean 7.15

church-884632_640Tous les historiens reconnaissent que les textes bibliques sont les mieux conservés du monde antique. En admettant la fiabilité des évangiles, ils confirment l’existence de Jésus de Nazareth. On y découvre un jeune charpentier, sans instruction particulière, sortant d’une province insignifiante de l’Empire romain. Il apportera néanmoins un enseignement hors du commun et accomplira pendant trois ans des miracles étonnants ! C’est encore l’étonnement lorsque les huissiers, envoyés pour le saisir, constatent : « Jamais homme n’a parlé comme cet homme1 »…
Unique au monde, Jésus a parlé et agi comme étant l’égal de Dieu ! Injustement condamné, il mourra en offrant sa vie pour la multitude. Nous lisons dans le livre des Actes des apôtres que tous ses amis témoigneront, au péril de leur vie, qu’il est vraiment ressuscité. Qui risquerait tout pour soutenir une fable ? Blaise Pascal confiera : « Je ne crois que les histoires dont les témoins se feraient égorger. »2
Soit Jésus est ce qu’il dit être, Dieu incarné, soit il est fou ou menteur… Devant la sublimité et l’intelligence de son enseignement, Ambroise de Milan écrira : « En voyant qu’il est plus qu’un homme, on croit qu’il est Dieu. »3
Que la foi remplace l’étonnement de chacun…

Dominique Moreau

1 Jean 7.32,46           2 Pensées 593           3 Traité sur l’Évangile selon Luc 9.18-26

__________________
Lecture proposée : Évangile selon Jean, chapitre 7, versets 12 à 47.

 

Ce texte peut être écouté ici :

 

Categories: Jésus, Seigneur Tags: